Problème rupture conventionnelle délai, deuxième emploi.

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 23 août 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2017
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,

Je vous fais part d'une situation particulière dans laquelle je me retrouve un peu coincé.

au 15 juillet, j'ai signé avec mon patron, une rupture conventionnelle. Mon dernier jour de délai de rétractation étant le 2 août, et la date potentielle de rupture de contrat (contrat de 26 h, et je suis dans l'entreprise depuis mtn 2010) étant fixé au 31 août.
Tout cela dans l'optique, de commencer un nouvel emploi, au ministère des armées, le 1 er septembre.

Mais voilà, je viens d'apprendre que le courrier (lettre recommandée), vient de revenir... La comptable m'a expliqué que le postier n'avait surement pas trouvé etc...

Je me méfie quand même d'un petit coup de trafalgar. C'est pour cela que j'ai 2 ou 3 questions à vous poser :

Quels seraient les intérêts de mon entreprise de n'avoir volontairement pas envoyé la lettre (je vais demander à voir le tampon de la poste demain) et ainsi rendre mon homologation impossible pour le 1 er septembre, si homologation il y'a.

Me restant 5 semaines de vacances, elle m'a porposé de prendre 2 semaines de vacances pendant mon nouvel emploi... Le temps que l'homologation se fasse.Es -ce vraiment bien légal? D'après ce que j'ai vu non...

Quelles sont mes recours pour me dépatouiller de ce problème sans encombre? (cachet de la poste du recommandé etc...)

Merci d'avance... Je peux vous dire qu'après l'avoir fait en avance exprès pour être tranquille, le fait "que le facteur n'ai pas trouvé le DIRECCTE", me rend très en colère mais surtout en stress, en panique... C'est l'emploi de ma vie qui arrive le 1 er septembre...
A voir également:

2 réponses

Messages postés
20189
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 novembre 2020
7 819
C'est l'emploi de ma vie qui arrive le 1 er septembre
Et donc pourquoi ne pas simplement avoir posé votre démission.
avec lettre remise en main propre.
Aucune lettre qui s'égare, aucun délai imprévu, vos congés sont intégralement payés.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 23 août 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2017

Pour ne pas perdre mon ancienneté ;). Je me suis beaucoup investi la-bas, pour au final pas vraiment de retour, limite étant autant considéré qu'un tir-palette, donc repartir au moins avec ça, en sachant que les délais était largement supérieur au nécessaire de prime abord.
Messages postés
20189
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 novembre 2020
7 819
à l'opposé de mes valeurs.
Si vos valeurs sont que c'est aux autres de payer pour ce que vous voulez obtenir, alors oui, nous avons effectivement des valeurs opposées.

Vous voulez une solution ?
Contactez votre employeur et voyez avec lui si il accepte de vous libérer de votre préavis si vous démissionnez.
Et vous faites une lettre manuscrite dans lequel vous indiquez ça, en deux exemplaires, et vous signez tous les deux avec la mention 'remis en main propre le...'

problème reglé.
Si il était sincère dans sa volonté de vous payer une prime de licenciement, il peut toujours vous la faire passer en prime exceptionnelle.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 23 août 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2017
>
Messages postés
20189
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 novembre 2020

non, c'est de récupérer mon due, car oui, j'ai bossé, j'ai sué, très souvent en dehors de l'illégalité, sans n'avoir jamais demandé d'augmentation de contrat, de paie, etc. Des services rendus, etc, pour 900 euros. Et comme je vous l'ai dit, il m'a dit oui, c'est qu'il n'a pas trouvé ça injuste ;).

Problème réglé non car il y'a un préavis de 1 mois... Pour une démission, sauf si on négocie, mais là il peut me demander des frais si il écourte la date. Puis ils est en vacance jusqu'au 31 août, je commence le 1 er septembre.
Messages postés
34283
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
7 092
bjr une précision il st interdit de travailler pendant ses cp
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 23 août 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2017
>
Messages postés
34283
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020

Merci pour votre réponse; C'est effectivement ce que j'avais cru comprendre.
Utilisateur anonyme >
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 23 août 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2017

Bonjour,

S'il est interdit, à juste raison, à un salarié en cours de contrat de travailler (sauf vendanges) pendant ses congés payés (car il doit se reposer), je n'ai jamais eu connaissance d'un quelconque litige lorsque les congés payés sont en fin de contrat.

Le droit du travail ne peut s'appliquer qu'avec un peu de souplesse. Sinon, un Gouvernement viendra supprimer les rigidités.

Cordialement
Dossier à la une