Rupture conventionnel chez manpower

Sandrou - 28 avril 2022 à 19:59
sandiourou2012 Messages postés 18 Date d'inscription mercredi 7 novembre 2012 Statut Membre Dernière intervention 25 juin 2022 - 1 mai 2022 à 14:32
Bonjour, je suis en cdi i avec manpower depuis 2017 j'ai fait une demande de rupture conventionnelle par appel j'ai 2 refus et la 3 eme fois je mail a l'attention de la directrice d'agence avec qui je m'entends bien et elle ma demandé de faire une lettre avec motivation de ce pourquoi je voulais faire une rupture conventionnelle ce que j'ai fait , et apres m'etre informé de la bonne réception du courrier ,elle me reponds "qu'elle reviendra vers moi au plus vite " mais la ca fait presque 1 semaine et toujours pas de reponse ,j'ai demandé a un délégué de la cgt combien de temps ils mettent a répondre il ma dit que ça pouvait être long et que si la semaine prochaine j'ai pas de réponse de le rappeler, a votre avis cela va til accepté, quelqu'un a ti deja fait une rupture conventionnelle l chez manpower pourrait til m'expliquer comment ca marche chez eux ? Faut il un motif particulier? C est l'agence ou le service juridique qui prends la décision? Merci pour les éventuelle réponse.

2 réponses

dna.factory Messages postés 25093 Date d'inscription mercredi 18 avril 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 22 juillet 2024 12 595
Modifié le 29 avril 2022 à 09:10
a votre avis cela va til accepté
Personnellement, quand une demoiselle à qui je demande de venir jouer au Scrabble avec moi à l’hôtel me réponds non deux fois, et que la troisième vois elle me réponds 'je vais y réfléchir je te réponds plus tard', je comprends le message (elle ne doit pas aimer le Scrabble).

Dans votre lettre de motivation, vous avez bien expliqué en quoi vous considériez que c'est normal que votre employeur vous paye plusieurs milliers d'euros parce que vous voulez quitter votre poste ? Pour beaucoup de gens c'est pas forcément évident.

Dans les faits, la rupture conventionnelle a toujours été pensée comme un outil à l'usage de l'employeur. Pour permettre à l'employeur de se débarrasser facilement d'un salarié sans se prendre la tête. Le législateur n'a jamais imaginé qu'un salarié voudrait y avoir recours.
En partie parce que le salarié a accès à l'outil le plus puissant : la démission.
(et de l'autre coté, le législateur n'a pas envisagé que le salarié qui défile dans la rue en se plaignant que y'a pas de boulot voudrait être licencié de son CDI).

Depuis peu un autre outil a été mis à disposition du salarié : la démission-reconversion qui permet au salarié de démissionner pour faire des formations/reconversion.


0