Démission pour entrer en école d aide soignante

emeliiine59 - 13 juil. 2017 à 21:31 - Dernière réponse : doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention
- 14 juil. 2017 à 08:52
Bonjour,
je vous présente ma situation
J'ai eu mon concours d Aide Soignante il y a 1 ans . Je n ai pas pu entrer en école car pas de place .
J'ai fais des dossiers de formation a uniformation mais refus de dossier .
J'ai donc tenter la rupture conventionnel mais refus aussi.

La rentrée en école est en septembre j'ai donc décider de démissionner. Je me suis renseignée prêt de pôle emploi et je n ai pas le droit d indemnité chômage a part en montant un dossier d ici 4 mois mais ce n est pas sur non plus .

Je tiens absolument a entrer en septembre j'essai donc de trouver toutes les solutions possible pour pouvoir m aider durant cette formation. L entrée en école étant gratuite .
je voudrais juste des aides pour payer mon loyer mes factures etc ..
on m'a parlé du conseil régionale mais je ne sais pas vers qui me tourner ..
merci si vous pouvez m aider !!!
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 14 juil. 2017 à 08:52
+1
Utile
Bonjour,

"on m'a parlé du conseil régionale mais je ne sais pas vers qui me tourner .. "

suivez les conseils, voyez auprès du conseil départemental, le régional n'existe plus.

Le chômage, de toute façon, n'est pas versé sauf cas exceptionnels, aux personnes en formation, suivant des études.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de doris33
Aullyelias - 14 juil. 2017 à 07:49
-2
Utile
Bonjour

Le plus simple pour vous est de vous faire licencier.

Votre employeur vous bloque en refusant une rupture conventionnel et vous ne pouvez pas démissionner.

Faite tous pour vous faire virer. Je ne vois pas d'autre issue.

Cordialement
Commenter la réponse de Aullyelias
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une