Enfant majeur descolarisé

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 25 mars 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mars 2017
-
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
-
Bonjour,
Le JAF a stipulé en 2014 que le père de ma fille devait me verser une pension alimentaire chaque début de mois jusqu'à sa majorité et le temps qu'elle termine ses études, à ma charge d'envoyer l'attestation de scolarité en septembre.
Or ma fille qui va avoir 20 ans vient de se déscolarisée. Elle n'a jamais terminé de Première. Elle n'a donc aucun diplôme. Elle vit entièrement à mon domicile depuis 2014 et n'a d'ailleurs pas revu son père depuis 2 ans. J'imagine qu'il sera en droit dés la rentrée prochaine d'arrêter de payer la pension si je ne lui envoie aucune attestation de scolarité.
- Sachant que ma fille est toujours à ma charge (s'ajoute la voiture et l'assurance après les frais de permis...),
- qu'à cause d'une dépression sous-jacente elle n'est pas vraiment en mesure de travailler,
- et que même si elle travaille, elle n'aura certainement pas un salaire lui permettant de devenir autonome,
Que me conseillez-vous ? Demander une nouvelle audience devant le juge ? Est-ce moi ou ma fille qui doit la demander ?
Selon tout ce que j'ai lu sur internet, il semblait que les parents devaient aider leurs enfants, comment se fait-il que le JAF ait rendu un tel jugement ?
Merci pour vos conseils.
Bonne soirée !

2 réponses

Messages postés
40904
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 décembre 2021
14 662
Bonjour,

"Selon tout ce que j'ai lu sur internet, il semblait que les parents devaient aider leurs enfants, comment se fait-il que le JAF ait rendu un tel jugement ? "

effectivement, les parents doivent aide à leurs enfants, mais les enfants doivent aussi faire en sorte de devenir autonome. Et il est normal que le jugement prévoit une fin plus ou moins précise. Mais le vôtre n'a rien de surprenant.

Si votre fille a réellement des problèmes de santé (vous parlez de dépression sous-jacente) qui l'aurait empêché de finir une scolarité qu'elle avait commencé, il faudrait qu'elle soit prise en charge.

Des jeunes peuvent travailler même sans diplôme, même si ce n'est pas facile.

Tant que votre ex continuer à vous verser, vous n'avez rien à faire mais s'il applique à la lettre le jugement, il vous faudra des arguments pour qu'il continuer à payer. Qu'elle recherche vraiment du travail etc

Vous parlez d'une voiture et du permis, certes, difficile de se passer de voiture aujourd'hui, mais ce n'est tout de même pas des obligations pour un parent de payer tout cela surtout si l'enfant ne semble pas très motivé pour s'assumer. A moins que votre fille ait de réels problèmes, et à ce moment-là, c'est la priorité, l'aider à se sortir de ses difficultés.
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 25 mars 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mars 2017

Bonjour,
Je vous remercie de vos conseils et je suis d'accord avec vous. Je tiens à souligner que la voiture est nécessaire car aucun moyen de transport dans mon village et 20 km à faire pour atteindre une grande ville.
Ce qui m'intéresse ici est ce que je peux faire pour être aider tant que la fille ne travaille pas.
Bonne journée
Messages postés
40904
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 décembre 2021
14 662
Convaincre le juge des affaires familiales que votre fille fait le nécessaire pour trouver du travail et que le père doit continuer à verser la pension.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 778
Bonjour
Faites établir par le médecin , tant qu'à faire, un psychiatre , un suivit vous permettant d'avoir des certificats explicitant son état le jour venue!

Pour le moment, Monsieur ne peut interrompre de son propre chef la pension car si vous ne lui envoyez rien, cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas scolarisé!
Cela veut dire que vous refusez de lui répondre, ce qu'il l'obligera à saisir le JAF et ainsi vous permettre d'avoir cette pension le temps de la procédure, voir de la maintenir