Réclamation de trop perçu [Résolu]

nat - 12 janv. 2017 à 11:28 - Dernière réponse : Gayomi 3183 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 29 avril 2018 Dernière intervention
- 12 janv. 2017 à 11:48
Bonjour
Lors d'un partage d assurance vie contactée après 70 ans ,d'une tante décédée, les impots nous réclament 50% en mentionnant ( proposition de rectification )
ont ils le droit alors que la banque a payé les héritiers en accord avec le centre des impots en question
Qu'encourent les héritiers qui refusent de rembourser ?
Merci pour la réponse
Natalie Suzan
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
condorcet 25536 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 30 avril 2018 Dernière intervention - Modifié par condorcet le 12/01/2017 à 11:55
+1
Utile
ont ils le droit alors que la banque a payé les héritiers en accord avec le centre des impots en question
La banque s'est peut-être acquitté de l'impôt en votre nom, certes, mais vous, les héritiers, êtes les redevables légaux de l'impôt -légaux parce que la loi vous désigne comme tels-.
Or l'administration n'a pas à s'adresser au mandaté mais aux redevables légaux en cas de rappel pour une quelconque raison.

Qu'encourent les héritiers qui refusent de rembourser ?
Beaucoup de choses désagréables :
-ponction sur tous les comptes bancaires ;
-saisie sur salaires et autres revenus ;
-saisie immobilière et vente aux enchères publiques au Tribunal...
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de condorcet
Gayomi 3183 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 29 avril 2018 Dernière intervention - 12 janv. 2017 à 11:48
0
Utile
"Les impôts", c'est comme les contrats d'assurances, il ne faut jamais oublier de lire toutes les petites phrases ! Et dans le certificat fiscal initialement délivré, il est mentionné que "le présent certificat est délivré sous réserve d'un contrôle ultérieur" (ou quelque chose d'équivalent)...
Commenter la réponse de Gayomi
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une