Reconstitution totale de points de permis de conduire [Résolu]

bieber - 27 oct. 2016 à 13:50 - Dernière réponse :  bieber
- 28 oct. 2016 à 08:19
Bonjour à tous, je viens de récupérer ce matin mon relevé d'information intégral du permis de conduire et crois y déceler une anomalie, j'aurais voulu avoir votre avis la dessus :

Dans les faits, il me restait 9 points de permis et ai commis une infraction de 5eme classe, qui m'a valu une comparution au tribunal pour un retrait de 6 points, condamnation définitive le 15/04/2015, enregistrée le 09/02/2016. Je pensais donc qu'il ne me restait plus que 3 points de permis

Mon relevé d'information intégral datant d'aujourd'hui me fait part d'un solde de 6 points /12 :
Il est indiqué que j'ai fait l'objet d'une reconstitution totale de mes 12 points de permis après 3 années sans nouvelle infraction, en date du 11/11/2015.

Pour moi ce relevé est faux car j'ai commis une infraction pendant ce délai de 3 ans, en l'occurence l'excès de vitesse 7 mois avant la fin de ces 3 ans.

Pensez vous que ce relevé d'information intégral est susceptible d'être modifié par l'administration a posteriori ?

Merci d'avance de vos réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

+1
Utile
Ce qui compte est, non la date de l'infraction, mais la date où le jugement est devenu définitif. Une fois le jugement devenu définitif, les points sont retirés et ce retrait des points n'est pas dans les compétences ni les prérogatives du tribunal. Le retrait des points n'est pas une sanction pénale mais la conséquence administrative de l'infraction commise. Cela dit, entre le jugement devenu définitif et la date de traitement de la fiche d'infraction, il peut se passer de plusieurs semaines à plusieurs mois et, au jour du traitement de la fiche par le SNPC, si l'ordinateur affiche 12 points, comme il ne revient jamais en arrière, c'est sur ces 12 points que seront retirés les points de l'infraction.

Alors, une fois le jugement définitif, comment ça marche ?
Le greffe du tribunal traite les dossiers dans l'ordre des jugements et, compte tenu de l'importance du nombre de dossiers à traiter (le greffe ne fait pas que ça), il peut se passer des jours voire des semaines avant d'arriver au dossier souhaité. Le greffe rempli alors la fiche NATINF (NATure de l'INFraction) en y insérant un code, le code de l'infraction, et l'envoie au SNPC (Service National des Permis de Conduire, au Ministère de l'Intérieur).
Là aussi, compte tenu de la masse des dossiers à traiter, il faudra encore plusieurs semaines pour arriver à la fiche de l'intéressé. Le fonctionnaire entre alors le code de l'infraction sur la fiche personnelle du permis de l'intéressé, dans le Fichier National des Permis de Conduire, le FNPC, et l'ordinateur retire alors, automatiquement, les points correspondants au code NATINF.

Ensuite, l'ordinateur émet une lettre d'information destinée au titulaire du permis incriminé pour l'informer du retrait des points. Cette lettre n'est, en principe, pas obligatoire pour le retrait d'1 ou 2 points, mais elle le devient si
le nombre de points restant est égal ou inférieur 6 points pour un conducteur confirmé, si le retrait est d'au moins 3 points pour un probatoire (lettre 48N) ou si le solde de points est tombé à zéro (lettre 48SI d'invalidation du permis).

Est-ce plus clair ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Tisuisse
0
Utile
Oui c'est bien plus clair !

Je ne savais pas que l'ordinateur ne pouvait pas revenir en arrière et donc remettre en cause la reconstitution du total de points.

Merci de votre réponse complète et détaillée.
Dans mon cas il y a presque 10 mois entre la dernière condamnation et l'enregistrement
Commenter la réponse de bieber
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une