Information préoccupante

Signaler
Messages postés
9
Date d'inscription
mardi 20 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 janvier 2015
-
Messages postés
9
Date d'inscription
mardi 20 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 janvier 2015
-
Bonjour,

Depuis près d'un mois maintenant, nous sommes sous le coup d'une information preoccupante, concernant notre fils de 4 ans qui presente des problemes de santé. Il est suivi par plusieurs specialistes et beneficie d'un traitement. Nous avons rencontré une educatrice d'un service social de la commune pour demander un financement pour un des exams qui nous avait été prescrit. Ce dernier etant hors budjet pour nous ( bilan + 30 seances si retour positif = une facture à 4 chiffres ). Cette educatrice nous a donné une reponse negative mais a souhaité me revoir. Elle a, lors du premier rdv, remis en question mon role de maman, me disant que je me faisais marcher dessus par mon enfant et qu'il n'etait pas du tout malade ! Je ne me suis pas formalisée. Elle a souhaité me revoir le mois suivant, prétextant vouloir m'apporter des conseils pour preparer les paniers repas de son PAI. J'ai accepté, me disant que meme si je sais equilibrer un repas, quelques conseils seraient toujours bons à prendre. Une nouvelle fois, elle m'a fait passer l'idée que j'etais une mere deplorable ( sans fondement évidemment ). Elle a vu mon conjoint et mon fils un soir, 5 minutes entre 2 portes, alors qu'ils passaient lui deposer un papier.
Depuis, elle ne nous lache plus et est allée jusqu'à deposer une information préoccupante contre nous fin decembre. ( chouette cadeau de noel ! ).
Nous avons eu un matin à notre porte, sans avoir été préalablement prevenus, une assistante sociale et une puericultrice qui nous ont dit qu'elles venaient dans le cadre d'une procedure " sous 48h ", relatant une suspicion d' enfant en grand danger. Nous avons alors découvert qu'on nous accusait de plusieurs choses.
- une humiliation sur notre fils à l'ecole.
- des placards de bleus sur son dos.
L'AS et la puericultrice ont regardé son dos ( bleus vus par l'ecole selon elles 3 jours avant ), elles n'y ont absolument rien trouvé. Nous avons en parallèle demandé un rdv à notre medecin de famille ( qui l'a vu le lendemain matin ) qui nous a délivré une attestation certifiant qu'il n'avait jamais constaté de bleus par le passé et qu'il n'en constatait pas non plus ce jour là. Il beneficie également d'un suivi medical important, aucun des specialistes qui le suivent n'ont constaté de bleus lors des rdv.
Nous avons fourni cette attestation à l'AS. La puericultrice est revenue une fois et nous a dit qur pour elle, tout etait ok, qu'il etait inutile de se revoir. Nous pensions que cette histoire absurde allait en rester là mais l'assistante sociale est revenue. Elle aurait eu entre temps un rdv avec l'educatrice qui m'aurait attribuée des propos absolument atroces au sujet de mon fils. L'AS nous a dit ce jour là qu'elle etait " tres préoccupée ". L'educatrice m'a de nouveau decrit comme une moins que rien, hautement depressive de surcroit. Il n'en est rien. Je vais bien et mes enfants également.
Nous avons pris rdv avec le directeur de l'ecole pour obtenir des informations concernant les soit disant bleus que personne n'a été en mesure de constaté. L'educatrice a ecrit dans son rapport qu'elle avait eu un rdv avec le directeur le vendredi 19/12 et qu'il lui avait à cette occasion signalé des placards de bleus. Mais le directeur ne nous a pas contacté et n'a pas fait intervenir le medecin scolaire. Nous avons donc rencontré le directeur qui a été tres étonné et qui ne comprenait pas non plus ce qu'il se passait. Il n'aurait jamais vu de bleus, jamais signalé quoi que ce soit et pas eu de réunion avec elle ni le 19/12, ni à une autre date. Il aurait été interrogé dans le cadre de l'IP, mais ne serait pas à l'origine de tout cela.
Nous attendons des nouvelles de l'AS qui devait nous rappeler hier. Elle ne l'a toujours pas fait. Nous sommes dans le flou. Notre entourage nous dit de ne pas nous inquieter mais c'est tres angoissant. Nous nous sentons salis. Les mamans de l'ecole baissent les yeux quand elles me voient passer et s'arretent de parler quand j'arrive à leur hauteur. Tout cela est très humiliant.

Que pouvons nous faire pour arreter tout cela ?Je suis consciente que nous devons laisser l'enquete suivre son cours mais je m'inquiete a propos de cette educatrice qui semble etre prete à tout pour prouver qu'elle a raison.
Quels sont nos recours ?
Je suis moralement fatiguée de tout cela et tres inquiete pour la suite des événements. Je me demande quand tout cela s'arretera. D'autant plus que nos enfants s'interroge sur tout cela et rescente notre mal etre.

Quels conseils me donneriez vous ?
Merci.
A voir également:

1 réponse

Messages postés
38413
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
7 502
Bonsoir
Consultez un avocat car une fois l'enquête classer sans suite, vous porterez plainte contre l'éducatrice pour dénonciation calomnieuse.
Mais en dehors de cela, il vaut mieux mettre un avocat dans l'affaire.
Messages postés
9
Date d'inscription
mardi 20 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 janvier 2015
3
Merci pour votre reponse, j'y avait songé mais je ne savais pas si cela était tres utile car le signalement n'a pas été transmis au parquet ( et j'espère qu'il ne le sera jamais ). Je vais suivre votre conseil.
Quel type d'avocat s'occupe de ce genre de dossier ? Merci.
Messages postés
38413
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
7 502
Peu importe
Si il y a enquête et que celle ci est classé sans suite, si la personne a donnée son nom, munit de ce classement sans suite, vous pouvez porter plainte pour dénonciation calomnieuse
Messages postés
9
Date d'inscription
mardi 20 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 janvier 2015
3
J'en prends bonne note. Nous attendrons la decision finale.
Dossier à la une