Séparation pendant grossesse, comment protéger après naissance

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 8 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2014
-
 NatashaD -
Bonjour, bonsoir,
Je suis dans mon 7eme mois de grossesse et je suis solo. En effet, j'ai mis le père dehors car il boit beaucoup. Je pensais trouver du soutien auprès de sa mère mais cette dernière m'a répondu que c'était un homme et que c'est normal qu'il boive après le travail ou autres.
En janvier, au début de ma grossesse, j'ai du rester allongée car bébé s'est pas très bien accroché. Il m'a reproché de rester coucher et de devoir tout faire dans la maison... La grossesse s'est arrangée jusqu'au jour ou j'ai commencé à perdre du sang et qu'à l'hôpital il me dise que ça allait aboutir en fausse couche. Mais lui au lieu de me soutenir, il est parti a 800km en quittant également son travail. Quand je lui ai dit que bébé s'était accroché, il est remonté en me faisant un tas de promesse dont celle de plus boire... Il en a tenu aucune. De plus, j'ai découvert qu'il allait sur des sites de rencontres et parler de partir en vacances romantiques avec d'autres que moi... Moi j'avais droit a son odeur d'alcool, a des silences lourds et même a des ta gueule.Du coup, j'ai fait une crise de nerf. Il a même dit a sa mère que je n'en valait pas la peine. Maintenant, il m'envoit des sms en me disant que c'est de ma faute cette situation car je l'ai mis dehors, qu'à cause de moi, il a perdu son boulot qu'il avait en cdi, que je le met a l'écart de la grossesse et du bébé... Il m'a même accusé de l'avoir utilisé pour tomber enceinte et que je l'ai testé que j'ai jamais failli faire de fausse couche...
Comment me protéger de cet individu et de sa famille? A noter que l'année dernière sa mère m'avait dit que son fils elle le gardait pour elle Et que des belles filles yen avait près de chez elle. Elle s'est excusé, m'a dit qu'elle était ivre etc mais je ne peux pas oublier. Aucun membre de sa famille n'a pris de nouvelles de la grossesse ou moi mais Parcontre ils veulent que je leur emmène mon fils.
J'ai fait une reconnaissance anticipée. Je veux protéger mon fils.
Avez vous des solutions?

4 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 8 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juin 2014
1
Merci pour vos réponses,

Concernant les preuves de son alcoolisme, j'ai ma mère, mon frère et ma meilleure amie qui peuvent témoigner car ils ont essayé de lui parler en vain... Y'a aussi le fait qu'il avait un traitement par des cachets a prendre qu'il ne suivait pas et les sms ou il dit lui même boire après le travail.
Je l'ai quitté car il buvait et ne faisait aucune démarche pour trouver du travail et je n'ai eu aucun soutien de sa famille... Sans compter que pour moi, il est hors de question que mon fils aille dans cette famille, c'était déjà convenu avec le père avant séparation car actes de pédophilie fait par le mari de sa mère. Mon ex a lui même était sa victime... Une plainte a été déposé par la soeur de mon ex qui elle même refuse d'emmener ses enfants chez eux.
sophiag
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 934
Il faudrait la copie du dépôt de plainte, la copie des sms, la copie de l'ordonnance et quand l'enfant naîtra, vous prendrez un avocat pour demander au juge un droit de visite médiatisé pour Monsieur en raison de son alcoolisme , ainsi que sa famille. A défaut, vous demanderez la suspension de son droit de visite après enquête sociale.
Des que l'enfant naîtra, comme vous l'a dit Sleepy, il faut foncer chez un avocat pour saisir le juge aux affaires familiales, ceci afin de vous protégez et protégez vos droits, sinon, si votre ex le reconnait, il aura les mêmes droits que vous, celui de le prendre et de le garder
Donc, agissez rapidement.

PS, la , il est pettit, donc, le droit de visite dans un lieu médiatisé se fera surement dans quelques mois, mais le juge ne privera jamais le papa de voir son enfant ((meme encadré) , sauf si il s'avère qu'il agit gravement sur le Temp dans l'intérêt de l'enfant.
En revanche, il sera condamnée à payer une pension alimentaire.
Si vous obtenez un droit de visite dans un endroit neutre (c'est chez des professionnels qui surveillent , vous le déposez et il vient pendant une heure, voir deux et vous le reprenez) , vous saisirez alors le juge pour lui signifier.
Il faudra aussi demander l'autorité parentale exclusive par la suite
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 934
Bonjour
Auriez vous des preuves de son alcoolisme et de sa famille comprise ?
Des personnes prennent à témoigner par écrit avec copie de leur piece d'identité par exemple, des mains courantes, des plaintes contre lui ?
Messages postés
10533
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
7 avril 2020
4 899
Bonjour,

Dès la naissance du bébé faites appel au JAF pour fixer les règles de visite du papa. Ainsi les règles seront fixées et vous serez protégée ainsi que le bébé.
Merci SophiaG, de toute façon je ne souhaite pas priver mon fils de son père, je veux juste qu'il ne soit pas seul avec lui dans son environnement. Le bébé arrive et il ne fait rien pour se montrer responsable. Il vit un coup chez sa mère, un coup chez son meilleur ami... Sachant que dans ces deux lieux l'alcool coule a flot... Je préfère qu'il le voit dans un environnement neutre. J'ai fait une reconnaissance anticipée mais je ne sais pas vraiment si ça fait quelquechose à part pour le nom de famille.
sophiag
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 934
Cela dépendra si il le reconnait ou pas lui aussi avant la naissance.
A la mairie, il m'ont dit si j'étais la première a reconnaître, il porterai mon nom. J'ai mal compris?
Est ce que j'ai des obligations vis a vis de la grand mère paternelle?
sophiag
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 934
Non, vous n'avez aucune obligation vis à vis de la grand mere, mais vous en avez vis à vis de votre enfant plus tard, celui de le laisser connaitre sa famille. En revanche, elle pourrait demander un droit de visite au juge.
Ça va ça me rassure vu quelle a déjà des petits enfants et qu'elle les voit rarement alors qu'ils vivent dans la même ville.
Y'a 800 km entre leur famille et moi mais j'ai prévu de me rapprocher histoire de ne pas être accuser a tort de vouloir les priver de mon fils.
Dossier à la une