Frais de notaire en cas de rachat de soulte

aliboubou - 6 juil. 2012 à 15:14 - Dernière réponse : lucini 4757 Messages postés samedi 27 novembre 2010Date d'inscription 10 avril 2018 Dernière intervention
- 1 févr. 2015 à 12:07
Bonjour,

Suite à notre séparation, mon ami souhaite racheter la part de notre maison.
Prix de vente de la maison : 245 000 euros
Capital restant du : 35000 euros
Il me doit donc un montant de 105000 euros.
Après sa visite chez le notaire, celui-ci lui a annoncé que les frais de notaire vont s'élever à 13500 euros. Cela me parapit excessif.(Aussi cher que des frasi d'acte en cas d'acaht???)
J'aimerais savoir comment ces frais sont calculés.
Merci pour votre réponse
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
lucini 4757 Messages postés samedi 27 novembre 2010Date d'inscription 10 avril 2018 Dernière intervention - 8 juil. 2012 à 09:15
+49
Utile
Les frais réclamés par votre Notaire représente 12.8 %% de la valeur de la soulte.

En moyenne les frais s'élèvent à 8 % de la soulte de 105 000 €

le calcul des frais est basé normalement sur la base du montant de la part ou soulte à racheter.

Les frais varient d'un notaire à un autre en fonction des émoluments

Demander au Notaire le détail de des frais demandés et interroger un autre Notaire
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de lucini
aurelie59100 13 Messages postés jeudi 5 juillet 2012Date d'inscription 31 janvier 2015 Dernière intervention - 31 janv. 2015 à 18:41
+5
Utile
1
Pour estimer vos frais de notaire avec les détails vous avez le site http://www.calcul-credits.com/calculatrice/credit/immobilier/comment-calculer-frais-de-notaire.html
lucini 4757 Messages postés samedi 27 novembre 2010Date d'inscription 10 avril 2018 Dernière intervention - 1 févr. 2015 à 12:07
A aurelie59100

Votre post est de la publicité déguisée pour votre site contraire à la charte à une question ancienne de 2012 sans répondre précisément à la question posée
Commenter la réponse de aurelie59100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une