Info : arrestation en Gironde

Utilisateur anonyme - 16 juin 2012 à 09:31
sophiag
Messages postés
38399
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
- 16 juin 2012 à 09:39

1 réponse

sophiag
Messages postés
38399
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 988
16 juin 2012 à 09:39
Bonjour
Merci Gabriel pour l'information, les membres vont pouvoir lire leur galere et je fais un copié collé car l'information sur le journal risque de ne plus etre accessible apres.

https://www.sudouest.fr/2012/06/16/il-achetait-sur-internet-avec-de-faux-cheques-744944-2820.php
L'escroc présumé achetait sur Internet et payait avec de faux chèques de banque.

Imprimer
Les pièges liés à Internet sont multiples. Parmi eux, les arnaques autour des sites de petites annonces. Celle mise à jour par les policiers de la brigade du roulage de la Sûreté départementale n'est pas banale. À l'issue de huit mois d'une enquête minutieuse, ils ont interpellé le 5 juin à Castillon-la-Bataille un homme de 34 ans qui s'était spécialisé dans l'achat de véhicules d'occasion avec de faux chèques de banque de la BNP. Il revendait ces véhicules après avoir changé l'immatriculation et les numéros de série et fabriqué des faux papiers.

En même temps que lui, quatre autres personnes ont été arrêtées. Sa compagne ainsi que deux membres de sa famille et une amie habitant à Pauillac dans le Médoc. Tous ont pris part au scénario très huilé que l'homme avait mis au point. Lorsqu'il se présentait aux rendez-vous pris avec ceux qui vendaient une voiture, sur un célèbre site de petites annonces, il présentait très bien.

Entourés soit de sa compagne, soit de son ancienne amie vivant dans le Médoc, habillé chic, s'exprimant bien, il donnait confiance. La proposition de régler l'achat avec un chèque de banque avait aussi pour effet de rassurer le vendeur. Jusqu'à ce qu'il se rende compte que le chèque était faux.

Au moins quinze voitures

Jusque-là, les policiers sont parvenus à identifier une quinzaine de véhicules ainsi acquis puis revendus. Des deux-roues, scooters ou motos de grosses cylindrées, figurent aussi au palmarès de l'homme. Il avait sévi sur tout le Sud-Ouest. Il ne les revendait pas immédiatement. Les engins étaient démontés et envoyés au Maroc, son pays d'origine, où ils étaient remontés et vendus.

Une information judiciaire avait été ouverte pour escroquerie en bande organisée et le dossier confié au juge d'instruction Philippe Darphin. Le principal acteur de cette escroquerie a été placé en détention provisoire. Toute personne ayant pu être victime de ses agissements, avec paiement par un faux chèque de banque de la BNP peut téléphoner à la brigade du roulage au 05 57 85 72 37.

Castillon-la-Bataille · Faits divers · justice
0