Surchauffage appartement 22°C que faire ?

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 mars 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mars 2012
-
Messages postés
11805
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2020
-
Bonjour,
Je suis en location dans une résidence ou le chauffage est collectif.
Celui-ci est mis dès Septembre-Octobre et ne finit qu'à la mi-mai.
22° est la température fenêtre ouverte (le taux d'humidité est quand à lui ridiculement faible). Nous n'en pouvons plus.
Biensûr nous avons couper le chauffage à la source de notre appartement sinon je n'imagine pas qu'elle température il ferait !
Nous avons essayer de dialoguer avec la gérante de l'immeuble, celle-ci nous dit que les personnes au quatrième étage auraient froid et que ce serait la faute du bâtiment mal construit.

Il me semble que l'article R.131-20 impose une température maximale d'environ 19°C.
Est-ce que cet article correspond bien à mon cas ?
Que puis je faire légalement ?

Merci d'avance à ce qui me répondrons !
A voir également:

8 réponses


bonjour :

si c'est un chauffage par radiateur, en agissant sur le robinet des radiateurs, vous pouvez ralentir le débit ou même l'arrêter, et la température baissera. ça se traduira aussi par une baisse de la conso de la chaudière.

Et même si c'est un chauffage au sol, ça doit pouvoir se régler.
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 mars 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mars 2012

En fait, nous avons carrément coupé le chauffage au niveau de notre appartement (le tuyau qui mène à la chaudière centrale).
Chaque appartement à une manivèle.
Même avec ce procédé, la température est 22°C car les autres personnes de l'immeuble ne coupent pas leur chauffage et donc nous "profitons" ou plutôt subissons la chaleur émanant des autres appartements.

bonjour : il faudrait que les copropriétaires voient le problème avec le syndic.

Il se peut que des gens laissent cette chaleur en pensant, à tort, que la note de chauffage sera la même.

ça pourrait se corriger en modifiant le débit de l'eau qui circule, en réduisant là où il fait trop chaud, et en laissant plein débit là où les gens auraient froid, dans le haut du bâtiment si j'ai bien compris.

Bien sûr, si personne ne cherche à comprendre, on gaspille et on paie, dommage !!

Soulevez le problème avec votre bailleur.
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 mars 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mars 2012

Vous avez raison !
Mon ami a essayé de convaincre la gérante (qui fait partie du syndic), il me semble, dans la même dynamique que celle que vous expliquez.
Le problème est que cette femme ne veut rien entendre et rien faire.
Nous sommes passés par la suite par notre agence de location, afin qu'ils fassent pression sur le syndic, encore en vain.
C'est pour ça, qu'à la fin je me demande si l'unique solution va être le recours à la justice....

Et comme vous dites, dommage pour tout ce gaspillage d'énergie... (heureusement que la ville essaie de mettre en place une politique écolo...)

Merci de votre réponse.
Afin que ce soit plus vivable pour vous, l'installation d'extracteur d'air pourrait je pense faire baisser la temperature sans etre obligé de laisser la fenetre ouverte.
Utilisateur anonyme
bonjour : vous êtes locataire, alors ne perdez pas votre temps et votre argent avec la justice. Vous n'avez pas que votre bailleur, mais toute la copropriété à faire changer d'avis.

Il faudrait que la modification soit faite par un chauffagiste, mais si tout le monde s'en fout... Le mieux est de déménager et de prendre une logement avec chauffage individuel, au moins, on fait ce qu'on veut.

c'est une chance d'être locataire dans ces cas là.
ce qui est navrant c'est que les copropriétaires doivent se plaindre que les charges sont élevées et pourraient faire des économies sur le chauffage.
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 mars 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mars 2012

ANALYSE ÉDITORIALE
Articles R131-19 à R131-24
CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION (Partie Réglementaire)
Chapitre 1 Chauffage et refroidissement des immeubles et performance énergétique
Section 4 Limitation de la température de chauffage
Objet et domaine d'application
Elaborée en vue de maîtriser les consommations énergétiques, cette section définit les limites supérieures de température de chauffage autorisées pendant les périodes d'occupation et d'inoccupation des locaux.
Les limites supérieures de température de chauffage sont fixées en moyenne à 19°C pour les locaux occupés à usage d'habitation, d'enseignement, de bureaux ou recevant du public.
Pendant les périodes d'inoccupation de vingt-quatre heures ou plus, les limites de température moyenne pour l'ensemble des pièces d'un logement ou pour l'ensemble des locaux affectés à un autre usage que l'habitation sont fixées à :

* 16°C pour une durée d'inoccupation comprise entre vingt-quatre et quarante-huit heures,
* 8°C pour une durée d'inoccupation de quarante-huit heures ou plus.


Article R152-8
CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION (Partie Réglementaire)
Chapitre 2 Sanctions pénales
Section 4 Chauffage
Objet et domaine d'application
Les infractions aux dispositions des articles R. 131-19 à R. 131-23 sont punies de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5 ème classe qui peut être portée au double en cas de récidive.
Messages postés
11805
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2020
4 819
Bonjour,

Je suis au regret de dire que je lis un certain nombre d'inepties! Eh oui d'inepties. Dans mon immeuble, nous sommes confrontés à un problème similaire. J'ai personnellement jusqu'à 23° dans mon appartement alors qu'au même instant mais dans les derniers étages orientés à l'est la température atteint péniblement 20°. Nous avons tout essayé avec tehniciens à l'appui mais impossible d'harmoniser les températures. Le chauffage collectif est un pis aller qui ne revient pas très cher par rapport au chauffage individuel mais qui n'a pas la souplesse de réglage de l'autre procédé. Il faut faire avec. Celestiana, ne soyez pas butée dans votre attitude, renseignez-vous auprès d'autres résidents et vous vous apercevrez certainement que d'autres personnes n'ont pas trop chaud. Il ne faut pas toujours regarder son nombril :-))
Bonne fin d'hiver.
Dossier à la une