Reconnaissance de paternité pour un enfant ma

Signaler
-
 Abby 30 -
Bonjour,
Je viens de retrouver ma fille agée de 21 ans. A sa naissance je n'était plus avec sa maman. Durant mes années à la Légion étrangère j'ai cherché à la connaitre pour la reconnaitre comme étant ma fille légitime. Récemment avec les informations à mon sujet par sa famille (grand parents, oncles, tante et sa mère), ses recherches ont aboutis et nous nous sommes contacter (ma fille en première) et avons acceptés d'engager les démarches afin de permettre à ce qu'elle porte mon nom. financièrement je suis plutot limité. Quelles démarches dois je entreprendre, et existe t il des aides pour concrétiser notre voeux le plus cher, être reconnus père et fille. Merci de me diriger, car besoin de redonner les repères qui lui ont manqués durant toute ces années

1 réponse

Messages postés
4597
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 août 2012
2 372
Bonsoir,

Reconnaissance de l'enfant après la naissance
Il est possible de s'adresser à n'importe quelle mairie.
Il suffit de présenter une pièce d'identité et de faire une déclaration à l'état civil.
Il est conseillé, si on le possède, de se munir d'un acte de naissance de l'enfant ou du livret de famille.
La mairie de naissance indiquera cette reconnaissance en mention de l'acte de naissance de l'enfant ainsi que dans le livret de famille.
A noter : la reconnaissance d'un enfant peut également être faite devant un notaire.
Source:https://www.service-public.fr

Toutefois, une telle reconnaissance ne saurait être possible lorsqu'un lien de filiation concurrent est déjà établi.
L'enfant ne peut, effectivement, n'avoir que deux liens de filiation, l'un à l'égard de sa mère, l'autre à l'égard de son père.
Dans l'hypothèse où un lien de filiation concurrent a déjà été établi, celui-ci doit d'abord faire l'objet d'une contestation.
Dans la précipitation de ma demnde, j'ai homis de remercier qui m'apportera une réponse. Je tiens donc à remercier de tout coeur "Guss" de l'aide qu'il m'a apporté, merci de me l'avoir signifier, ce n'était pas par impolitesse mais par la pression liée à la situation. Merci mille fois.