Signalement de mauvaises conditions de travai [Résolu]

Signaler
-
 marie -
Bonjour,
j'ai envoyé une lettre rar à mon employeur, lui faisant savoir l'attitude de mon supérieur,
bien sur il n'a pas du tout apprécier, il m'a demandé des explications, et me demande de lui refaire une autre lettre avec des termes un peu moins agressifs : "comportement répétitif, mise à l'écart, abus de pouvoir et atteinte aux droits etc", en a t'il le droit ? que dois-je faire, je n'ai à aucun moment écrit harcèlement moral, je lui ai juste demandé d'intervenir afin de ne plus partir le matin à mon poste la boule à l'estomac, merci de me conseillé
merci
Marie
A voir également:

5 réponses

Bonjour à tous
je viens de recevoir une convocation entretien pour vendredi, il m'informe qu'une tierce personne participera (la secrétaire) et qu'elle sera chargée d'établir un compte rendu de l'entretien. il m'a déjà été demandé de rédiger une autre lettre, trouvant mes propos trop agressifs, alors que je détaille simplement mes mauvaises conditions de travail, je n'ai pas fais cette lettre. Quel est le but de ce compte rendu ? ou est le piège ?
Merci
Marie
quelqu'un à t'il un conseil ?

Bonjour, dans un premier temps il faut attendre le compte rendu pour en connaitre les propos.
Votre employeur vous prends pour une parano, (si c'est vraiment un mot utilisé par lui ca pose problème), votre travail est mal fait, ok mais quels sont les faits les exemples etc etc... c'est trop facile de dire comme ca dans le vide, il faut des faits avérés, répétés (plusieurs courriers d'avertissement etc...), il a quelque chose de concret pour confirmer que vous faites mal votre travail?
Evidemment que vous avez un bon conseillé, car il a tender de minimiser les faits en vous demandant de faire une autre lettre, ce qu'il n'a pas réussi a faire.
Il faudrait pour avancer que vous m'ecriviez les propos de premier lettre et les ensuites la teneur du compte rendu.
donc je dois attendre la reception du compte rendu, quels sont mes obligations, ai-je le un droit de refflexion avant de le signer ou non?

Sauf cas précis, il n'y a pas de délai légal. Ce sera à votre employeur de le mentionné dans le courrier accompagnant le compte rendu envoyé en RAR. En général, le délai courant est de 15 jours.
merci de votre aide,
j'attends donc ce compte rendu, et je reviendrai vous tenir au courant sur le forum,
encore merci et bonne soirée
Bonjour
Merci de votre réponse et conseils, je l'ai rencontré hier, il m'a dit qu'il est obligé d'y repondre, et qu'il verra ça après les congés d'été, je crains qu'aucune solution soit apportée, qu'elles démarches devrais-je faire si rien ne bouge ? et je doit passé mes vacances en me demandant à qu'elle sauce je vais être mangé.
marie

Bonjour,

Votre employeur n'a pas le droit de vous demandé de reformuler vos propos par écrit, pourquoi faire?
Vous avez mentionné avec vos mots votre "mal être", j'espère que vous avez envoyé cette lettre en RAR. S'il ne fait pas son travail, vous reformulerez vos propos en vous aidant d'un avocat, afin de le convaincre.

Soyez vigilante, en écrivant, vous avez enclenché une machine bien génante pour votre employeur...
Demander un entretien, en stipulant lors de celui ci que vous ne saviez pas quoi faire etc..., que vous souhaitez rester dans l'entreprise mais pas dans ces conditions etc...( si c'est votre souhait bien sur!). Vous pouvez même demander si vous avez le courage un confrontation !

Car dans la procédure, l'employeur sera obligé de sanctionner votre chef (entretien préalable à sanction lettre RAR, convocation de témoin etc...) sous risque que tout cela monte au pru'hommes.
Votre chef sans doute non licensié, très vexé, se débrouillera pour vous menez la vie dur indirectement...

L'idéal c'est que votre chef se prenne une bon avertissement oral, avec arrangement à l'amiable. Si vous sentez que ca bloc de partout, il faudra s'armer de courage et aller jusqu'au bout.


Bon courage.

Bonjour,

Vous pouvez dans un premier temps voir votre CHSCT (si votre entreprise en comporte un) qui vous défendra.
Si vous n'en avait pas le seul recourt que vous avez si rien de bouche est un recourt externe: soit dans un premier temps alerter l'inspection du travail et/ou portée plainte.

bon courage
Même s'il n'y a pas de CHSCT il y a surement des délégués du personnel...
non, il s'agit d'une école privée avec 6 salariés, dépendant de l'organisation qui gère l'établissement
Merci de vos conseils, je contacterai le forum fin aout.
bonne soirée
Marie