Problème Caf - Inscription Centre aéré

Mudabar - 7 avril 2011 à 07:00
 Louise - 25 févr. 2012 à 21:38
Bonjour,

Père divorcé d'un enfant de 8 ans résidant chez sa mère dans un autre département, je n'ai mon fils que pour les vacances scolaires et moitié vacances été et Noël. Je précise que tout se passe bien avec mon ex-femme et son mari (ils sont même venus boire le café aux dernières vacances scolaires en venant "récupérer" mon fils à la fin des vacances, c'est vous dire !).

Jusque là, je l'inscrivais sans problème dans un centre aéré de ma ville (accueil de loisir) pour les vacances scolaires, même si le tarif qui m'était appliqué était fonction du quotient familial de mon ex-femme et de son mari (évidemment la tranche la plus haute) et non le mien puisque que mon fils est inscrit à la caf de sa mère (même si je trouve injuste de me faire payer suivant leurs revenus à eux et non les miens mais bon...bref).

Pour les vacances de Pâques 2011, je l'inscris à nouveau et tout se passe bien le jour de l'inscription. Le lendemain, le centre aéré m'appelle pour me dire que mon fils ne pourra pas être inscrit car il n'a pas de numéro d'allocataire de mon département (et pour cause !) ou à l'extrême limite sera sur liste d'attente (je ne saurais qu'au dernier moment s'il pourra avoir une place) et que je devrai non seulement payer suivant le quotient familial de mon ex-femme et de son mari mais en plus au tarif hors résident département (donc encore plus cher alors que je paye des impôts servant aussi à faire fonctionner les centres aérés de ma ville !).

Le centre aéré me conseille d'aller à la caf régler le problème afin qu'il puisse être pris chez eux. Me voilà donc parti à la caf où deux heures plus tard, et trois interlocuteurs différents après, rien n'est réglé.

La caf me dit : pas possible de l'inscrire aussi sous votre numéro d'allocataire (comme cela se fait pour la sécu par exemple ! Tu m'étonnes ! Déjà que les pères dont l'enfant est en résidence alternée ont toutes les peines du monde à avoir leur enfant inscit aussi sous leur numéro caf !). De plus les caf fonctionnent par département et n'ont pas toutes les mêmes règles et le même mode de fonctionnement, bref, "monsieur circulez on peut rien pour vous, soit vous payez plein pot si le centre aéré a une place pour votre fils (et estimez vous heureux s'il le prenne), soit le centre aéré n'a plus de place pour les "enfants hors département" et vous payez plein pot une nounou pour garder votre fils chez vous (deux semaines de baby sitter à chaque vacances, quel père divorcé peut payer ? Ils sont pas nombreux à mon avis !), sinon, si vous n'avez pas les moyens, ben vous le voyez une fois par an quand vous êtes en vous aussi en vacances" !!!

Non seulement je paye une pension chaque mois à mon ex-femme pour mon fils (ce qui est normal), je paye les frais de déplacement pour aller le chercher et le ramener à chaque vacances (800 kilomètres), je paye évidemment quand je l'ai pour les vacances (nourriture, sorties, centre aéré sur le quotient familial de mon ex etc.) et on me dit maintenant "mon bon monsieur, si après tout ça, vous n'avez plus assez d'argent pour payer une baby-sitter pour les vacances pour garder votre fils, vous le verrez l'été et puis c'est tout". Alors que je paye des impôts qui sont censés faire fonctionner aussi les centres aérés et que je ne peux pas en bénéficier pour mon fils...

Ils avaient l'air tellement surpris à la caf de ma situation que je me demande si je suis le seul père divorcé en France dont l'enfant, en résidence chez sa mère, habite hors département.

Si je pouvais trouver un père ou deux dans cette situation et qui me renseignent sur leur façon de gérer ce problème avec la caf et les accueils de loisirs.... et me disent comment ils font pour faire garder leur enfant quand ils travaillent.... je crois que ça m'aiderait parce que je n'ai aucune envie, mais vraiment aucune envie (c'est drôle je sais pas trop pourquoi) de dire à mon fils " ben à partir d'aujourd'hui, on se verra que l'été parce que tu n'as pas le bon numéro à la Caf..."


Merci de votre réponse...

8 réponses

Bonjour,
ça veut donc dire si je comprends bien, qu'ayant mon fils à chaque vacances scolaires et la moitié les vacances d'été, je dois prendre des vacances 3 mois dans l'année !!! Je ne suis pas fonctionnaire de l'éducation nationale malheureusement et je doute que mon employeur me les accorde, même sans solde. Je doute que beaucoup de pères divorcés dans mon cas le puissent !
8