Arret pour s'occuper de son conjoint malade?

gaby80 - 10 janv. 2011 à 07:46 - Dernière réponse : stan-paie 112 Messages postés jeudi 30 décembre 2010Date d'inscription 8 mars 2012 Dernière intervention
- 10 janv. 2011 à 10:20
Bonjour,
ma mère ayant un cancer du poumon et tumeur à la tete.......suite à cette derniere elle est quasi paralysée du coté droit et donc très limitée dans ses actions. ne peux pas se lever seule, changer de position seule. est toujours allitée car perte equilibre et peut pas rester longtemps assise. se deplace avec deambulateur.
dort dans le canapé du salon car peut plus monter les escaliers.
mon pere dort près d'elle chaque nuit et dort très mal. il est à bout physiquement et psychologiquement.

a t-il droit à un arret travail pour assistance à conjoint malade? retraite anticipée? (encore 2 ans à travailler apperemment)?
à part les petits arrets de travail du médecin traitant de quelques jours par ci par là quand il n'en peut plus, y a t-il un congé spécifique à cette situation?

mes parents n'ont pas de mutuelle!!!

merci
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
stan-paie 112 Messages postés jeudi 30 décembre 2010Date d'inscription 8 mars 2012 Dernière intervention - 10 janv. 2011 à 10:20
0
Utile
Bonjour,

Pour la retraite anticipée, demande directement à la caisse de retraite de ton père, il seront plus à même de te répondre.
Téléphone plusieurs fois pouvoir si les conseiller ne parle pas de ce qu'il ne connaissent pas ! Parfois, il est possible qu'on te dise tout et son contraire sur 2 appels différents !

Sinon, pour un arrêt maladie, je ne peux pas te l'affirmé, mais je n'ai pas connaissance d'un tel motif pour un arrêt de travail ! A voir au niveau de sa convention collective... (sans conviction !)
Peut-être voir pour un arrêt pour dépression si tu me dis qu'il est à bout psychologiquement...

Désolé de ne pas t'aider plus...

A+
Commenter la réponse de stan-paie
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une