Association contre abus bancaires [Résolu]

ty kerné 189 Messages postés dimanche 15 novembre 2009Date d'inscription 14 janvier 2010 Dernière intervention - 15 déc. 2009 à 19:39 - Dernière réponse :  Chris
- 20 janv. 2012 à 14:25
Bonjour,

Quel crédit faut-il accorder à AACAB (association d'aide contre les abus bancaires ) siège à Quimper
L'un d'entre nous a t-il des informations vécues sur cette association ? laquelle à part percevoir des cotisations de ses adhérents se révêle bien inéfficace
Merci par avance
Kerné
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
ty kerné 189 Messages postés dimanche 15 novembre 2009Date d'inscription 14 janvier 2010 Dernière intervention - 20 déc. 2009 à 19:10
15
Merci
Connaissez vous l' AACAB asociation contre les abus bancaires
Un témoignage vécu autant que possible
Merci

Merci ty kerné 15

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15702 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de ty kerné
ty kerné 189 Messages postés dimanche 15 novembre 2009Date d'inscription 14 janvier 2010 Dernière intervention - 16 déc. 2009 à 12:05
2
Merci
Je déplore autant d'incompréhension ! mon interrogation vise une association spécialisé contre les abus bancaires constituée de juristes salariés AACAB
Avec un président M. J J Defaix qui participe à de nombreux forums sur ''Planète justice''

A cela vous m'opposez des associations locales constituées de bénévoles généralistes , méritants certes, dévoués ,qui ne sont nullement visés pas mon propos .

Ce forum reste un espace libre j'en conviens ,mais quelle intérêt d'une réponse hors sujet ?
Commenter la réponse de ty kerné
0
Merci
On ne gagne pas à tous les coups !
Un cotisation, normal, il faut d’abord que l'association vive ( ordinateur(s), photocopies, timbres, fournitures de bureau, voir salarié pour les associations dans lesquelles les bénévoles ne réalisent pas l’eut courriers de A à Z ( et une lettre ça se pense, ça se frappe, ça s’édite, ça se plie, ça se mets sous enveloppe, ç ase timbre et ça se porte à la boîte.....)
Et puis une cotisation cela sert aussi à faire participer le demandeur à la solution d'un problème que l'on vous apporte tout brut.
Alors évidemment, après, "j'ai payé donc si tu ne tu gagnes pas tu es un vrai loquedu !"
Tient-on le même langage à un avocat qui vous a demandé mille euros («à titre de provision ? ben, je ne lui ai pas demandé. »)
Enfin, bon si l’on fait ça c’est qu’on aime ça !
Tiens, au fait, il y a beaucoup de gens que l’on a conseillé sur ce forum qui vous disent « merci ».
Pourtant, ils n’ont rien payé….
Mais, moi, bénévole dans deux associations de défense je ne remarque même plus..
Alors, ! mon ami, tu vas voir l(UFC, Familles de france ou l'AFUB.
Tu paiera une cotisation...mais attention...tu n'est pas sûr de GAGNER.
Et puis on peut essayer de se défendre tout seul.
Mais là on n'est pas sûr non plus de GAGNER, devant un juge de proximité, surtout s'il en face il y a un avocat, il ne suffit pas alors de chater.
Commenter la réponse de Gerard
ty kerné 189 Messages postés dimanche 15 novembre 2009Date d'inscription 14 janvier 2010 Dernière intervention - 15 déc. 2009 à 22:55
0
Merci
Non je ne demandais un tel plaidoyer pour cette association ,ou une d'autre . Chacun de nous a un minimum de sens critique ,pour se faire sa propre opinion ,et connait le fonnctionnement des associations .

J e n'ai pas saisi le parallèle avec les avocats qui opérent en aval ,et sont saisis spécifiquement par leur client, ce qui n'implique pas pour autant une garantie de probité pour certains d'entre eux ,et surtout pas une obligation de résultat

Cette même constatation s 'applique aux associations
A mon propos précis ,il ne peut être répondu par des généralités ! ainsi quand l'association citée répond 2 ans aprés les faits pour lesquels elle s'est engagée à intervenir ,l'adhérent éprouve le net sentiment que l'on se fout de lui ,d'autant que la réponse apportée manque d'objectivité , mon interlocuteur aprés de vagues excuses pour le retard ! souhaitant archiver le dossier sans m'apporter le moindre élément

Loin de partager l'optimisme qui vous anime sur le fonctionnement de ces associations ,je maintiens mon interrogation vers des correspondants déçus , ou pire par AACAB
Commenter la réponse de ty kerné
0
Merci
Vous savez, les dossiers pour lesquels ces associations locales opèrent sur des dossiers en amont...
..d'ailleurs qu'y a-t-il à faire en amont ?
En général, lorsqu'on vient les solliciter c'est que le problème est déjà bien en aval et que cela commence a sentir furieusement le roussi. Que ce soit avec les huissiers et les officines de recouvrement ou les FAI ou autres téléphonistes.
Commenter la réponse de Gerard
0
Merci
Ce qui m’a un peu hérissé le poil c’est le terme « inefficace » et le parallèle avec la cotisation demandée.
Le pourquoi de la cotis. Je crois l’avoir expliqué.
L’inefficacité. ?
Je crois que l’efficacité se mesure d’abord à la réactivité : la première réaction, combien de temps après la réception du dossier ? Pour moi maxi une semaine (et encore je trouve cela long, je le dis à mes collègues).
Ensuite : les relances : régulières et jusqu’au terme du dossier.
De plus, tous les doubles des courriers envoyés n copie à l’adhérent (puisqu’il l’est devenu !).
Pas sûr de gagner, mais l’adhérent s’aperçoit que l’on s’est « remué » !
Mais dans toute association, comme dans toutes les collectivités….il y en a qui sont vifs et d’autres qui le sont moins !
Et c’est aussi avec ces derniers que les jugements peuvent se porter.

Cordialement.
En premier lieu en effet il n'est pas sérieux d'exiger de l'efficacité contre une cotisation minime.
Par contre pour avoir adhéré à l'AFUB je peux dire que ça part en sucette.
Je leur ai demandé un renseignement et je suis allée voir chez plumeau pour faire court.
Point positif, les documents mis à l'usage des adhérents sur leur site permettent de bien se défendre même seul mais pas forcément de gagner contre des sociétés très "retorses".
Pour trouver un avocat qui tienne la route il faut s'adresser au barreau de son domicile et ensuite les questionner, et sélectionner celui qui comprend bien votre affaire et vous explique clairement e qu'il va faire et comment.
Il n'y a pas de recette miracle.

Cordialement,
Commenter la réponse de Gerard
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une