Prêt relais qui tourne (très) mal ...

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 18 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2009
-
 fafa38 -
Bonjour,

A mon tour de vous transmettre notre témoignage concernant un prêt relais qui a mal tourné ...

Marié, deux enfants, j'ai contracté un prêt relais début 2007 pour acheter une nouvelle maison. La maison en vente a été estimée par différentes agences et la banque entre 280 et 300 k€. Nous l'avons donc mise en vente à 280 k€ (net vendeur) et la banque s'est basée sur cette somme pour nous octroyer un prêt relais à différé total (remboursement in fine du capital + les intérêts).

2 an plus tard (après X baisses de prix) fin du prêt relais ... La banque ne souhaitant pas "entrer dans des procédures lourdes et pénalisantes pour ses clients" (selon leurs propres termes), elle nous a proposé de prolonger de 6 mois supplémentaires le prêt relais. Celui-ci se termine à présent fin 2009. Entre temps la maison a été ré-évaluée entre 190 et 210 k€ (merci la crise !!). Nous l'avons donc remise en vente à ce prix (190). Après de nombreuses visites (pleins de gens intéressés mais personne n'a d'argent !!) nous avons le bonheur (enfin presque, cf plus bas ...) d'avoir une offre à ... 165 k€. Le "souci" est que notre dû pour le prêt relais (capital initial + intérets pendant 2 an et demi) est à présent de 245 k€, soit un léger petit trou de 80.000 euros ...

N'en pouvant plus de chercher un acheteur pour cette satanée baraque, nous avons décidé d'arrêter le massacre (cad le prêt relais) en acceptant l'offre (ce qui ne veut pas encore dire que la maison sera vendue dans qques semaines car avec les banques il peut encore se passer des choses ...).

Bilan des courses, si tout se passe "bien" nous allons nous retrouver sous peu avec 80.000 euros de dettes auprès de notre banque. En vendant la nouvelle maison à son prix d'achat en 2007 (il me semble bien que le marché s'est depuis cassé la gueule ...) il nous manquera encore 45.000 euros environ pour tout solder (autrement dit, on n'aura plus de maison et une jolie ardoise en prime), puisque contrairement à beaucoup qui vendent pour acheter plus cher, nous nous avons vendu pour acheter moins cher et ainsi se désendetter et penser à nos enfants (pour ça, c'est réussi !!).

Enfin, pour couronner le tout, nous avons en plus du prêt relais un prêt principal pour la nouvelle maison (sur 30 ans) qui a lui seul représente un peu plus de 33% de nos revenus. Donc négocier une rallonge avec la banque pour y inclure les 80.000 euros manquant, je vois pas trop ...

Bref, que faire ???!!!

J'ai déjà contacté la Banque de France pour les surendettements particuliers, et pour le moment ils ne peuvent rien faire tant qu'ils n'ont pas de chiffres précis (ie montant réellement dû une fois la maison vendue ... si tout se passe bien !!!)

Malgré cela, on essaie de garder le moral, mais c'est loin d'être simple ... (devenir propriétaire, un rêve pour une majorité de Français ... et ben plus pour nous !!!)

Pascal

7 réponses

Une chose est sûre, c'est que votre banque voudra éviter un dossier "contentieux". Il ne vous reste plus qu'à proposer à cet établissement (qui n'aura guère le choix) de vous prêter 80k€ avec garantie sur la maison.
Il faudra tenir le coup malgré le pourcentage charges/ressources qui va aller au-delà des 33%.
Ne soyez pas trop regardant sur la proposition (s'il y en a une) vous n'aurez guère de concurrents à mettre en face.
Je pense que personne n'a intérêt à une solution radicale, ni vous ni la banque.
Un service contentieux a beaucoup de pouvoirs pour accepter les solutions les plus inattendues. Il faut que vous examiniez chacune de celles-ci.
Bon courage.
Cordialement.
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 18 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2009

Bonjour Germain, et merci déjà pour votre réponse.

Pour avoir discuté oralement avec plusieurs personnes (de plusieurs "niveaux" hiérarchiques) de ma banque, je pense également qu'ils souhaitent "s'arranger". Car ils savent très probablement qu'ils perdront de l'argent dans cette histoire et que leur intérêt est également de limiter les dégats.

Pour être clair, je suis actuellement (avec le prêt principal de la nouvelle maison) à près de 39 % d'endettement. Ca ne me "gêne pas" dans le sens où je peux quand même gérer mon budget pour faire face à toutes mes dépenses (sans possibilité d'extra certes, mais peu m'importe tant que mes gosses ont un toit et leur assiette remplie). Je sais ensuite que je peux monter encore cet endettement (-> 45 / 46%), toujours en gardant suffisament pour "tout". Cependant :

1. je doute qu'une banque suive au dela de 40 % ... (même au dela de 33 !!)

2. même en augmentant encore mes mensualités dans la limite de mes possibilités (45% donc !), je ne pourrai jamais aller jusqu'à 80.000 euros ...

En tout cas, je sais très bien qu'aucune autre banque ne me ferra la moindre proposition de rachat, et qu'il faudra négocier "au mieux" avec ma banque. Tout en sachant (et eux aussi le savent probablement) que je ne pourrai de toute facon régler toute ma dette.

Au final, je me retrouve avec toujours les mêmes questions :

1. ne traiter qu'avec ma banque ou bien contacter de suite la BDF ?

2. leur demander une proposition de prêt pour les 80.000 euros en sachant que ça n'a aucune chance de passer ?

3. y aller "gonflé" en leur demandant d'effacer complètement l'ardoise, pour, au final, peut être finir à 50-50 ?

J'ai pris des risques ok avec ce prêt relais, mais eux aussi, d'autant plus que je n'ai fais "que" suivre leurs conseils, et que le montant que je dois in fine était initialement basé sur LEUR estimation qui s'est finalement bien plantée ... Bref, tout ça pour dire que ce qui me semble le plus "honnête" dans mon histoire serait qu'ils effacent 50% de la dette finale et que je règle les 50% restants (40.000 euros, ça peut passer avec mes calculs perso de budget mais quid encore une fois de leur accord pour monter à 45% d'endettement ...)

Pascal
Pour que la BDF accepte un dossier de surendettement, il faut, à mon avis, qu'il y ait déjà des impayés. Je ne pense pas que l'on puisse présenter un dossier a priori.
Par ailleurs, je doute fort que votre banque "s'asseye" sur 40k€. De toutes façons, ce n'est pas dans les pouvoirs du directeur d'accepter une telle proposition, seul le "contentieux" pourrait éventuellement le faire mais j'en doute.
Le prêt relais était-il garanti par une hypothèque ?
Si la vente de votre maison ne se fait pas. Avez-vous pensé à une mise en location accompagnée de la transformation de votre prêt relais en prêt amortissable ? De plus, les loyers encaissés vous épauleraient quant au paiement des échéances ? Mais est-ce encore possible ?
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 18 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2009

Merci encore une fois pour votre réponse et votre réactivité.

Pour la BDF, lorsque je leur ai exposé mon cas, ça n'a pas eu l'air de les géner de leur demander : "je dois 80.000 euros à une banque, mon endettement fait que je ne peux pas payer, que faire ? merci d'étudier mon dossier". La seule chose qu'ils m'ont demandé est d'abord de vendre la maison pour avoir ensuite la somme exacte dûe à la banque (ils m'ont déjà donné un dossier à remplir et à leur rapporter une fois la case indiquant cette somme correctement renseignée).

Pour la banque ensuite, en fait notre dossier était géré par l'agence locale du département (Grenoble donc puisque je suis du 38) jusqu'à 3 / 4 mois avant la fin de notre prêt relais (les 2 ans initiaux). Ensuite le dossier est passé au service "contentieux" sur Lyon (mes contacts actuels). Ce sont eux notamment qui m'ont allongé de 6 mois. Enfin, si la vente se concrétise, la personne de Lyon m'a dit (appelé ce matin au tél) que déjà ils ne bloqueront pas la vente (car ils le peuvent) et qu'ensuite notre dossier sera transmis au service "recouvrement" sur Paris pour "trouver une solution pour le restant dû" ...

Effectivement, je vois mal une banque s'assoir sur une dette, mais ont-ils d'autres choix, lorsque ma situation professionelle et financière est telle que, malgré toute ma bonne volonté (encore une fois, j'accepterai une proposition de leur part m'endettant à 45 % !!), je ne pourrais jamais payé cette dette ? (endetté à 45% sur 30 ans avec un prêt à taux variable relativement bas, je vois pas trop quoi faire de plus ??)

Pour les garanties, il y a effectivement des hypothèques, des PPD, sur tous les prêts (longue durée et relais), mais je ne comprends strictement rien à quoi ça correspond concrètement et "à quoi ça peut servir". Si ils nous saisissent même les deux maisons pour les vendre aux enchères, il est fort possible que l'ardoise finale soit largement supérieure à 80.000 euros ...

Quant à mettre en location la maison, c'est une idée que nous avons eu depuis longtemps, ne serait-ce que pour payer les intérêts du prêt relais, mais la banque ne l'a jamais autorisée : plus difficile de vendre un bien habité par un locataire, risque de dégradations importantes de sa part ou d'impayer pendant des mois avant que quelques chose ne bouge, procédures longues en cas du moindre souci avec le locataire ...

Bref, on y laissera beaucoup de plumes, c'est clair .... et j'espère juste qu'on ne sera pas les seuls à y laisser des plumes.

Pascal
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 18 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2009

Merci une fois encore pour votre réponse.

Tout comme vous je pense (après mûres reflexions) que le mieux sera d'essayer de "discuter et négocier" le plus longtemps possible avec la banque (et son service "recouvrement", terme qui ne doit pas nous "faire peur" d'après les propres mots de la personne de Lyon que j'ai eu au téléphone ;-) ), avant de faire intervenir du plus "lourd" (BDF, tribunal, etc ...) Tant que nous sommes de bonne fois (et eux aussi, enfin j'espère !), autant faire les choses "proprement" ...

Espérons donc déjà que la vente se finalise (même si le prix est plus que "cadeau" pour l'acheteur ...) et nous verrons ensuite avec la banque.

Je ne manquerai en tout cas pas de tenir informer ce file, si ça peut intéresser d'autres dans la même situation.

Wait & See donc (en essayant de garder le moral !!)

Cdt,

Pascal
Nous sommes comme + de 30.000 familles dans une situation identique à celles décrites ci-dessus, mais nous avons décidé de franchir le pas après le refus de dialogue de la banque qui nous a adressé un médiateur ...silencieux.

Visitez notre site, il sera mis à jour au fur et à mesure des décisions de justices et ... des nôtres!
Quant à la crise ne nous leurrons pas, elle n'est que pour le peuple, pas pour les banques.

Courage Messieurs, et réécrivons le "j'accuse" de Zola.

http://www.banqueroute-citoyen.com/
bonjour , j'ai lu votre situation suite a votre près relais . Il m'arrive pratiquement la meme chose . En quelque mots j'ai fait un près relais , ma maison a été sur estimée par la banque ( 345000) , après 2 ans je l'ai vendu enfin a 218 000 € donc je suis redevable de 90 000 € a la banque qui m'ont fait une " fleur" d'un delais d'un an pour vendre ma maison actuelle pour payer mes dettes qui se terminera en decembre 2010 . J'aimerais savoir si en faisant un dossier de surrendettement vous avez pu vous sortir de cette situation et si vous avez pu vous en sortir ... ? merci d'avance .
Bonsoir;
je suis aussi père de famille marié avec 2 enfants en bas ages, Nous avons comme vous acheter en pret relais en mai 2007 une partie de maison.( 230000 euro).
Notre appart 3 ans plus tard est toujours en vente en pret relais ( ordonnance du tribunal d'instance de prorogation de 1 an à 0 % d'interet ) .
le fameux pret relais devait finir en octobre 2009 et comme nous n'avions toujours pas vendu ....
Pas faute d'avoir baisser le prix de 175 000 à 145000 aujourd'hui.
Le credit immobilier de france nous somme de nouveaux de solder notre dette (143000 euro + 12000 euro d'interet intercalaire ) Comme si nous pouvions les payer d'un coup de baguette magique !!!

Nous nous somme pausé grand nombre de questions :

1- Vendre d'abord la nouvelle acqisition ? réponse négative puisqu'elle solderait juste son propre emprunt sans les frais de notaire.
2-Que faire de l'ancien appartement en pret relais ( invendable et inferieur au prix de la levée hypotecaire ) la banque la fais estimé ainsi que notre nouveau bien et meme a la saisi elle ne serai pas rembourser ....

3- La Solution : LA DEMANDE EN GRACE DU TRIBUNAL D'INSTANCE

Le tribunal est la seul clé qui ouvre notre porte de sortie avec la location direct de vos biens en renégocition avec les banques ( les dettes sont suspendu sur étude de dossier )
Une prorogation de delais par le tribunal peut aller jusqu' a 2 ans apres le pret relais .

Cela fais deja 1 an pour nous et notre appartement ne ce vend pas malgres les agence immo
Nous allons demander une derniere annee de surcie au greffe du tribunal avec document a l'appui

On va s'en sortir , il ne faut pas craqué car chaque probleme a une solution meme financiere , on a deja perdu ennormement d'argent mais tous cela dans leur pret , emprunt , dettes, etais deja basé sur des hypotheses de vente alors on mise sur des hypothese de remboursements en gardant nos biens et nos dettes avec des taux à négocier.

Retarder le surendettement avec la demande de grace du tribunal ( c'est gratuit ) en 15 jours vous avez la réponse et un delais vous sera accorder. Envoyer leur tout vos document du ou des prets ainsi que les contrats de ventes des agence immo.

Courage, il ne faut pas baisser les bras tant que l'on vie pour nos enfants .

Sinceres salutations