Comment porter plainte pour Harcèlement moral [Fermé]

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2009
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 16 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
23 décembre 2009
-
Bonjour,
Comment porter plainte pour Harcèlement moral au travail

22 réponses

cgt ou autre
ou prud homme
voila
bon courage
37
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24854 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2009
7
bonjour sabrina

Cgt ou autre = il faut cotise 3 mois sinon ti te defendre pas

prud homme = il faut des preuve ...et la collegue de travaille c'est non
................et en plus il faut porter plainte contre x car si tu dit la personne c'est diffamation et apres c'est toi qui doit payer

merci sabrina ......du courage il en faut .......car la c'est la depression....je comprend ceux qui se sucides ou qui vienne tuer ces pourri

bonne journée à toi sabrina ...ton ami jean pierre69009
>
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2009

bonjour


je subis l'acharnement, le harcelement, au travail

ma vie est devenue un enfer
la honte,la peur ma envahie

j'ai demander des explications a ma grande surprise j'ai été rétrogradé
cela fait tres mal
mais nuit sont tres courte
les idées noire sont plus en present

j'ai besion de conseil

merci
Bonjour,moi j'ai subi malheureusemnt du harcèlement moral de la part de mon chef l'année dernière.brimades,insultes complots pour que les collègues ne me parle plus.ça a été un enfer et je me suis fait licencié.Mais je me suis battuetj'ai engagé une procédure au conseil des prud hommes.J'espère gagner.
Je t'envoie un lien très pratique qui t'aidera dans tes démarches.
Ne perd pas pied et essaie e te battre
http://harcelementautravail.free.fr
> le phoenix
merci super site
jean pierre
non ! il ne faut pas cotiser
il y a un délégué dans ton entreprise!!
moi j'ai été défendu part la cgt
licenciement abusif avec du harcèlement
lettre à l'inspection du travail bien sur garder TOUT les doubles de tes arrêts maladies + tes médicaments pour les nef tout garder PHOTOCOPIE.
une foi ton dossier bien monté cgt ou autres pas d'avocat ses trop chère .
moi je suis cotorep je me suis battu et j'ai GAGNE 12000,00e
monte bien ton dossier et attaque...
bise et surtout courage
soi très malin
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135
Bonsoir,

Je viens de lire votre histoire et en effet, ce que vous subissez n'est pas normal... Ils vous ont fait signer des courriers sans vous communiquez une copie, adressez leur un courrier en recommandé afin de relater le fait que vous ayez signé sous la contrainte et sans en avoir une copie.

Il ne doit pas y avoir qu'un délégué dans cette entreprise et je confirme que ça ne sont pas tous des pourris, il y en a vraiment de bons...

Contactez l'inspection du travail et demandez à ce qu'il y ait une enquête.

Par ailleurs, adressez un droit d'alerte aux délégués du personnel de votre entreprise, ils sont obligés de faire une enquête et de saisir l'employeur...

(Droit pour le délégué du personnel de saisir l'employeur s'il constate une atteinte aux droits des personnes, à leur santé physique et mentale ou aux libertés individuelles dans l'entreprise qui ne serait pas justifiée par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnée au but recherché.

Le droit d'alerte permet d'enclencher une enquête, et d'imposer à l'employeur de prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation.

Si aucune solution n'est trouvée, c'est le Conseil des prud'hommes qui statuera, en référé).

Donc, allez les voir, car à part le délégué qui n'a pas réagi lorsque votre employeur vous a rabaissé plus bas que terre devant lui, il n'est pas le seul délégué et exigez le droit d'alerte. S'il ne le fait pas, adressez leur un courrier en recommandé en l'exigeant et envoyez en même temps un courrier à l'inspecteur du travail.

Gardez tout ce que vous avez contre eux et commencez à constituer un dossier en béton contre votre employeur....

Bon courage,

bonjour

pour porter plainte j'ai vu avec les delegue il ne veulent pas et la medecine travail n'on plus

collegue dans entreprise et ceux parti ne veulent pas etre temoin

les personne qui me harcelle sont le patron le chef des chef et mon chef

on m'a dit de pas dire que c'est eux car si je perd c'est moi qui vais avoir a payer poue difamation

j'a ete voir les prud homme ils m'ont envoyer vers avocat gratuit il m'a dit que pas de preuve de laisser tomber

j'ai ete voir une associatoin pareil

je crois que parce que c'est CARREFOUR il veulent pas car trop grosse societe pour attaquer

merci de m'avoir repondu et si tu vois comment faire tout conseil est bon et de parler pour signaler les injustistes aussi


......ton ami jean pierre 69009
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135 > jean pierre69009
Quoi ? mais ça n'est pas possible ! comment les syndicats peuvent ils répondre cela alors qu'ils sont là pour représenter et défendre les salariés qui les ont élus ?

le médecin du travail ne peut pas porter plainte à votre place mais faire une alerte.... si lui aussi atteste que vous subissez un harcèlement....

Bon... je vous donne mon mail afin que l'on puisse discuter sérieusement de cela....

quant à l'avocat ! pff, un avocat gratuit... soit vous pouvez tomber sur un bon ou alors sur un avocat qui ne veut pas se mouiller car ça va être long etc... donc, il ne sera pas payé comme il l'aurait espéré....

bonnema@orange.fr

vous allez bien me raconter votre histoire et on va voir....
> jean pierre69009
Jean-pierre, je complète encore si utile. Spiki a l'air très bien mais il est naîf , je suis aussi dans une maison puissnte et tout le monde s'est défilé et a agi contre mes intérêts. Tout le monde dans un tel cas cherchera à vous isoler et à vous effrayer pour que vous n'agissiez pas, avocat compris.
C'est pour cela qu'on parle :
- d'absences suffisantes de preuve, et qu'on vous menace d'une action en retour en diffamation. Ce sont des intimidations, et des manoeuvres de harcèlement également. car vous avez de toute façon des éléments de preuve, il y a comment vous étiez avant , et depuis. imaginez l'entreprise disant que c'est de la diffamation. On m'a joué le même tour, et pourtant j'ai évoqué l'affaire dans la presse, et on ne m'a pas attaquée en diffamation. La diffamation est de rendre public des accusations mensongères dans le but de nuire à autrui. Aller au tribunal pour dénoncer un pb, parler aux médecins, à des délégués du personnel et autres d'un pb professionnel n'a rien à voir avec la diffamation.

Regardez sur le net la jurisprudence récente dans ses affaires, et prenez contact avec des associations de défense des harcelés, comme l'ACHP ou d'autres. Ce n'est pas la panacée universelle, mais on y trouve des informations utiles. Vous pouvez monter votre dossier seule, avec votre sincérité.

Si vous perdez, ce qui est somme toute le pire qui pourrait arriver, qu'est-ce que cela changera ? au moins vous vous serez défendu et pourrez en être fier, car c'est très dur quand on est au coeur de la tourmente.
salut a tous il faut tous noter sur un carnet heure et joure de toute situation car avec se que l on subit notre tete en prend un coup il faut ecrire l inspection du travail et l emploiyeure en lettre recommender avec ar et medecine du travail apres vous aller voire comment il vont se calmer mais c est pas une raison de lacher on ai des victime apres prevenire le chsct par lettre des agissement et surtout demandr une anquete dans les condition de travail c vrai c tres dure souvent l entreprise ferme les yeux pour finire je passe par la une bonne chose faite vous representer par votre syndicat dans l entreprise ou a lunion local de votre ville un bon conseil aller voir la cgt
jean pierre
moi ses mon délégué du personnel cgt qui ma défendu
pour les personne qui ont démissionner demande leur des lettres ils ont plus rien à perdre eux
demande à ton médecin qui te face une lettre pour dire que la médecine du travail lui a téléphoner pour qu'il t'arrête définitivement et la raison
oui moi j étais cotorep cela fait 2 ans
moi la cause exact de mon licenciement était pour eux trop souvent malade(quelque arrêt du aussi a l harcèlement).
mais sache qu'il faux avoir aucun scrupule pour ses gens la.
envoi une lettre recommander sur les agissements dans la société à l'inspection du travail et garde un double.
moi je serai toi j enverrai une lettre recommander à ton patron sur les agissements verbale que tu subi,bien sur garde le double si plus tard tu as un entretien avec ton employeur et la personne concerner et le délégué prend une feuille écrit se qui se dit et fait signé à toutes les personnes dans le bureau car cela peut êtres avantageux pour toi.
attention êtres très malin
bise...
Bonjour,
avant de porter plainte, il est necessaire, comme l'on dit certain participants, prendre du recule et se faire aider médicalement pour prendre la distance avec les évènements. Nous ne sommes plus dans une relation quasi affective dans un un cadre protecteur du travail. C'est vrai, le travail autorise des participations sociales, des rêves, génère des envies. Mais lorsque la machine fait marche arrière, c'est dans la même proportion que s'inverse la tendance, la douleur est décuplé.
Prendre de la distance, ça prend quel forme ?????
Pour ma part, après 3 mois de camisole médical,(merci à mon épouse pour son soutient) j'ai retrouvé une forme de "Niak" pour aller au combat, parce que c'est un combat.
Donc mon approche est d'envoyer par recommander (impératif) de façon systématique, ce que je relève qui représente une atteinte envers moi.
Il faut se blinder contre le lâché de connard qui œuvre dans le sens de la DIRECTION de l'entreprise.
Ne vous laissez pas plonger dans la déprime, au contraire, sortez, voyez des amis, des groupes, allez dancer, séduisez (pour le jeu car vous ne devez pas perdre votre meilleur allié, votre compagne ou compagnon), en claire recommencez a vivre. C'est très important de VIVRE, nous ne sommes pas des bêtes destinées à faire la fortune des investisseurs.
Pourtant je respecte la prise de risque et l'énergie, l'inconscience qui l'accompagne, mais merde, "on est aussi des humain dans une société humaine", alors "fait chier, c'est sales cons qui se croient tout permis parce qu'il veulent changer de têtes ou remanier.
Je reste à la disposition des amis dans la douleurs pour parler et échanger. On pourrait créer une "GLE" Grande Loge de l'Embarras.
A vous lire

aide sur mon mail car pas habidude de ordinateur stp merci

pour harcelement moral par mon patron et chef
> jean pierre69009
Bonjour Jean-Pierre, et surtout tenez bon, mettez des choses à distance et dites - vous que vous vous pouvez vous regarder dans la glace sans avoir honte, pas eux. Et croyez moi en dépit de leur position de force, car un contrat de travail n'est pas égalitaire, ils le savent, ils ont une conscience, et ils doivent par moment se dégoûter eux-mêmes , et croyez-moi aussi, jamais ils ne débarasseront leurs souvenirs de ces agissements.
Enfin, dites - vous aussi que pour qu'ils en soient là, ils ne sont sans doute ni heureux dans le travail eux-mêmes, ni dans la vie.

Sur un plan pratique, le malaise au travail, avec venue d'ambulance, c'est un AT, dont la déclaration est obligatoire, par vous c'est sûr, mais surtout par l'employeur à la CPAM. Sinon, il faut saisir les inspecteurs de la CPAM.

J'ai subi aussi des agissements violents et déstabilisateurs en face à face, sans témoin, dans le bureau de direction. Si vous pensez que la situation a atteint un tel point de rupture, à savoir que vous ne voulez pas rester, et vous ne voulez pas tout faire pour rétablir la situation, ou vous pensez qu'ils ne changeront plus d'attitude envers vous,:
- faites systématiquement une note interne, ou un courrier recom avec AR, détaillant sans aménité et de façon très simple, chaque entretien, ou chaque fait : par ex, vous m'avez demandé de venir le ... vous voir dans votre bureau, pour parler de .... Vous m'avez dit .... et quand j'ai demandé ou répondu... vous avez... Salutations,

-Vous allez systématiquement chez votre médecin traitant, s'il est bien, et vous lui parlez des faits et des conséquences sur votre bien-être, et lui demandez un certificat détaillé relatant cela, et disant qu'il vous suit depuis des années, et qu'avant, vous étiez quelqu'un de joyeux, détendu etc.. qui ne parlait jamais de pbs de travail, puis il donnera en terme médical le diagnostic et les conséquences médicales sur votre santé.

- demandez un rv au médecin du travail : remettez copie certificat médical, et sollicitez de lui qu'il exerce sa mission qui est de veiller au bien-être du salarié : il devrait, s'il est bien, réagir auprès de l'employeur par une alerte.
- s'il y a un CHSCT dans votre entreprise, vous pouvez aussi faire un courrier à son président (le médecin du travail en fait partie), pour de façon toujours simple, sans agressivité, déclarer les faits, et demandez qu'il y soit mis fin

- pour la plainte, une lettre simple suffit, accompagné de preuves (copie des lettres relatant les faits, faits à l'employeur, témoignages des collègues, témoignages d'amis ou relations qui déclarent vous avoir entenu relater des faits, et avoir constaté le changement d'état d'esprit et effets sur votre santé, arrêts maladies, certificats médicaux, liste médicaments prescrits...) ; destinée soit à Police, soit à Tribunal, au Procureur de la République.
- avant de l'envoyer, vous pouvez encore faire une tentative d'apaisement en faisant un dernier courrier à l'employeur, demandant à la hiérarchie de régler le problème et de mettre fin aux violences, pour revenir à des conditions de travail antérieures, sereines. Sinon, vous serez amené à déposer plainte contre elle.

mon conseil : il est rare que les médecins du travail soient enclins à bien faire en ce domaine (ils sont payés par l'employeur), rare que les syndicats soient bons aussi (çà arrive bien sûr) mais vous pouvez appeler les bourses du travail et demander par tél des conseils techniques. Vous pouvez faire seul, avec l'aide de vos amis. C'est pour cela qu'avec l'aide de votre entourage vous devez rester calme et sûr de votre bon droit et ne pas culpabiliser. Il n'y a que vous qui savez les faits, qui savez les conséquences et pouvez piloter votre affaire.

Au travail si vous y allez : c'est dur mais prendre sur soi, ne pas répondre aux provocations, faire au mieux de ce qui est demandé, sourire et parler aux collègues comme si de rien n'était ou presque, avec en tête que c'est l'entreprise qui va mal, et pas vous. Ne pas en vouloir aux collègues mesquins, ou morts de peur, qui n'aident pas. çà ne sert à rien d'autre qu'à amplifier sa souffrance.

Et il faut vous focaliser sur un objectif postérieur à l'affaire : un nouveau job. Faites des CV, mettez vous déjà dans l'action d'après, même par de toutes petites choses... le dossier ne s'en réglera que mieux. Essayez de vous dire que ce qui semble être une punition injuste aujourd'hui n'est peut-être qu'un moyen de faire autre chose.

Courage, tout finit par passer.
Je suis victime d'harcèlement morale. Ma directrice m'igonre compléttement. Je suis comptable dans une association depuis 18 ans, mais elle m'empêche chaque fois d'avoir le poste que je postule. je travail a 80% et voudrait avoir un temps plein. Chauqe fois une nouvelle comptable est embauchée, par contre c'est moi qui dois apprendre le logiciel à la nouvelle comptable. Je parfois le sensation qu'elle me prendre que pour un meuble.
Plusieurs fois, elle parle que avec ma collègue, et moi qui reste dans le même bureau est ignoré totalement.
Elle attribue mon travail à ma collègue par contre elle me crie sur la faute fait par ma collègue.
c'est invivable. quoi faire, je ne sais pas
> coco
Bonjour,

je travaille pour le magazine féminin MAXI et je m'occupe d'un article sur les conditions de travail dans le monde associatif.
Je recherche des femmes qui pourraient témoigner, raconter leur situation (droit du travail non respecté, harcèlement, surcharge de travail, recours utilisés, etc.).
Serait-il possible d'en discuter avec vous, si cela vous intéresse?
Le mieux est de me joindre par mail: elsafayner@yahoo.fr
Je me tiens à votre disposition pour plus de précisions.

En vous remerciant.

Cordialement.

Elsa FAYNER
journaliste
elsafayner@yahoo.fr
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 16 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
23 décembre 2009

je vous rejoint car moi je vis une histoire ossi folle jai ete en arret maladie professionnelle et declarer inapte et mon employeur ne ve pas me licencier j ai pas le droit de travailler et suis sans recoussource ca fait depuis le 24 aout que sa dure malgres l inspection du travail sa na rien donner j attend le conseil des prudh ommes ce qui et degeulace c quand on doit une taxe habitation on et saisie bancaire ou sur salaire mais la perssonne ne peu saisir les patron meme pas les salaires impayer elle et belle la justice
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135
Euh, je regrette mais je ne suis pas naïf comme vous le dites... Vous n'avez pas remarqué comme il a l'air désabusé et surtout le fait d'être seul ? Il est facile de lui donner des conseils, mais il faut prendre en compte son état psychologique du moment ! Est-il capable de réagir seul ?

Tout le monde ne peut pas être aussi fort que vous et je me suis assez trouvée face à des tentatives de suicides pour comprendre jusqu'où peut aller le harcèlement et comment la personne harcelée vit ce souci... Il faut penser à ce que cela peut générer... Vous devez le savoir car il n'y a pas que soit mais l'entourage et notamment la famille... L'impression d'être "un nul", de ne pas avoir de courage de faire face... puis la santé s'y mêle, les arrêts etc... bien entendu, les soucis financiers apparaissent etc ...

Donc, on ne peut pas dire d'emblée à Jean Pierre d'alerter la presse et la terre entière, sans au préalable avoir palpé son état psychologique...

Mais oui, il peut d'ores et déjà aller déposer une plainte et pour le reste, aidons le, non ? et si nous accordions nos violons pour l'aider dans ses démarches ?

Car là, ok, nous le conseillons, mais restons néanmoins derrière notre écran.... et lundi ? ben lundi, il sera seul face à ses harceleurs !

Alors, qu'en pensez vous ?
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2009
7
sabrina


les délégué dans mon entreprise sont pour les patron .....le chef m'a dit devant le delegue alors que je demander des renseignements que je devait pointer pour lui parler il a rien dit

pour harcelement je suis pas le seul et ils font rien les délégué de l'entreprise et les employe

les employe donne leur demission


mon harcèlement est verbal la pls part du temps donc pas de preuve

meme la medecine travail à telephoner à mon medecin tratain pour qui m'arrete definitivement


toi tu etait a la cotorep pendant ton harcèlement ?


bon je vais voir les prud homme


merci encore sabrina ....ton ami jean pierre
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2009
7
chere Sabrina ....merci....merci


je vois que tu m'aide

pour les personne qui ont démissionner ils ne viennent plus et ceux que je vois ils ne veulent pas

car apres le patron peut porter plainte pour difamation contre eux

les personnes qui me harcèle sont mon chef + le chef des chef + le patron



il mon fait signer des lettres et ils veulent pas me donner des doubles


la il m'a dit que j'aller recevoir lettre car j'ai pointer 10 minutes avant j'ai pris un malaise ma femme à etait oblige de venir me chercher

la c'etait un petit malaise car avant j'en ai pris un et ils ont ete obliger de appeler un ambulance

je suis comme ca depuis septembre la j'ai voulu reprendre car secu me paye pas et il me demande meme remboursement


j'ai commencer à travailler en 1972 si 40ans versement cotisation reste 3 ans ( chomage ou autre )

mais la decider à aller au prud homme meme si je perd



au faite j'ai un blog voici le lien https://jeanpierregallot69009.wordpress.com/

j'ai des probleme en ce moment avec... et comme j'ai ce harcèlement j'ai pas le morale.....

merci Sabrina .....ton ami jean pierre
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 30 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2009
7
BONJOUR Sabrina

Les lettres qu' il mon demandé de signer

c'est pour dire que je n'etait pas pas eux apte à travailler

que j'etait interdit de rentrer dans la reserve de toucher transpalette

ect...

mais pas voulu me donner des doubles

si à la radio il en ont parler un employer de carrefour salanche à porter plainte pour harcelement contre son patron et il avait un avocat il a perdu et maimtenant le patron porte plainte pour diffamation


pour le CHS secouristes et le CE ( comite d'entreprise ) le president c'est le patron

moi je crois que ce qui les a pousser à faire cela c'est que je refusuer de travailler les dimanche et jours ferie

et que je voulait travaailler que l'apres midi

avant c'etait comme cela avec continent et depuis que on est carrefour cela à commencer et la avec ces nouveau chef et patron il doivent avoir ordre de faire cela ( harcelement )

bon je vais me battre.....merci Sabrina bises...ton ami jean pierre
jean pierre
ses quoi ses lettres qu' il ton demandé de signer!
moi j ai une personne qui ma fait une lettre et une photo copie de sa carte d'identité pour les prud'homme
comment cela diffamation qui ta dit ses anneries pareil.
si ses lettres son très importante demande les,envoi un recommander à ton employeur et que si il ne le fait pas tu contacte l'inspection du travail dit donc il y a pas d infirmerie dans ton travail et combien êtes vous dans la société?
et des secouristes et un cahier (un suivi) ou tout problème d accident ou malaise est marquer et comment se fait il que tu as pu sortir de ta société sans signé une décharge!!!!!
les prud'homme si tu n'as pas de preuve ses perdu........
tu ses moi s'était dans mon travail des réflexions comme(tu donnes l'air intelligente mais tu n'y es pas, tu peux pas aller au wc chez toi au lieux de pissé ici,me suivre jusqu'au wc une surveillance non stop enfin il voulais que je parte)et non !
bas toi merde
envoi des lettres ses des preuves et garde les doubles
oui ses vrai ses dur et incompréhensif mais pas de pitié si tu part que te reste t'il .il y a pas de travail et eux serais bien trop content.
bise

Bonsoir Jean-Pierre,

Quand on ne souffre pas de harcèlement, on a la naïveté de croire que tout existe pour s'en sortir : des asso., des médecins, des lois, des syndicats... sauf qu'il faut vraiment gérer tout cela, et que pour le faire, il faut être aidée par des amis personnels, sa famille, car on est trop abattu et que c'est un travail trop lourd. Il faut chercher aussi, beaucoup, parmi les gens des asso, parmi les syndicats,jusqu'à trouver des gens bien, stables et compétents, il y en a, forcément.

Je crois que vous êtes dans le secteur privé, et je suis quasiment sûree qu'un malaise sur le lieu de travail est un AT d'office, et que la CPAM est très stricte sur ce point, et poursuit les employeurs qui essaient d'échapper à leur responsabilité.

Cette partie là de votre dossier est une petite partie, facile à faire : commencez par cela déjà. Cela fera déjà un point d'acquis, et cela constituera par la suite une preuve qu'on pourra mettre au dossier.

Avancez petit pas par petit pas, mais il faut que votre entourage comprenne que c'est maintenant qu'il faut vous donner un coup de main. Petit à petit, croyez-moi je reviens de très loin, la santé et la vie d'avant reviennent.

Tenez le coup, rien n'est irréparable... Rien n'est immuable, je sais que vous ne pouvez pas le croire ou l'entendre aujourd'hui, je suis passée par là, mais je ne peux pas ne pas vous le dire, puisque j'ai fini par en sortir...Rien ne dit qu'une autre personne ne sera pas touchée, et changera d'avis..

Pour constituer des preuves (il est faux de croire que seul le témoignage est une preuve), mettez à plat ce qu'on vous a dit, ce qu'on vous a fait. Racontez, enregistrez-vous, et demandez à quelqu'un d'écrire pour vous, pour calmer le jeu et simplement constater les faits. Faties une petite chose, même minime, par jour.

Et surtout n'idéalisez pas trop la situation d'avant, elle n'était pas aussi formidable que vous le pensez, aussi ce qui arrive n'est pas aussi noir non plus : ce sont quelques connards, qui n'ont que çà à faire, et qui trouvent délassant de s'attaquer à quelqu'un. imagninez à quel point il faut être mal dans sa peau pour faire ce qu'ils font à un autre être humain, sans raison. C'est vous l'élément fort, en fait, pas eux. Mettez vous cela dans la tête et répétez-le, dès qu'il se passe quelque chose.
Trouvez des échappatoires, allez au toilettes pour couper court à une conversation qui devient trop dure, faites sonner votre portable (il y a des organiseurs qui programment des sonneries) et dites que vous devez prendre l'appel etc... toutes choses pour vous donner des respirations. Faites vous appeler souvent, par la famille, les amis...

Bon courage, écrivez-moi, en mettant en titre d'un nouveau message Pour exharceléegravement, je le trouverais plus vite.
Voyez aussi avec Spiki, bonne soirée et bonne journée
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 11 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2009

Bonjour je vous écris car j'ai besoin d'aide ! Voila comment faire lorsqu'on se fait insulter ou menacer sur un site public ? En fait je vous explique, le mec d'une " copine " m'a insulté sur des photos sur le site " facebook " , je me suis défendu (sans l'insulter) et mon copain aussi (sans l'insulter également) ! Suite à ca il vient de me laisser un message privé sur ma messagerie facebook , en me menacant , m'insultant et en menacant mon copain ! Qu'est ce que je peux faire ? Porter plainte, déposer une main courante ? Sachant que ses propos m'ont blessé puisque j'ai pleuré pendant une nuit entiére ! Merci de votre aide !

bonjour je n'ai jamais dit d'alerter la presse , relisez, j'ai donné cela en exemple, pour dire que le menace de diffamation ne tient pas debout, puisque j'ai publié c'est à dire rendues publiques à l'époque, mes accusations, et que l'employeur n'a pas réagi en diffamation. On ne risque pas la diffamation en demandant de l'aide à la justice, c'est ce que je voulais dire.
Je ne recommande pas la presse, cela ne sert à rien sur son dossier, parce que ce n'est pas glamour, et qu'ils ne suivent pas les dossiers.

spiki, Vous êtes sincère et je le suis, c'est pour cela que le mail de Jean-Pierre m'a émue, comme vous, et que j'ai voulu donner des éléments de mon expérience.

Jean- pierre, rebonjour , je vous fais ci -dessous un "copié collé" d'une réponse trouvé plus loin dans le site cela peut servir :

"je vous invite a envoyé une lettre recommandée a CPAM en leur demandant de bien vouloir prendre votre arrêt de maladie en accident du travail / plusieurs jurisprudences sont, formellle depression réactionnelle = accident du travail
si votre dépression est lié d'autant plus au travail il n'y aura pas de problème conservez touis les documents arrêts ordonnances rapports ect après si refus faire un recours et éventuellement saisir le TASS de préférence avoir un avocat les honoraires sont environ de 900€ TTC je suis dans le même cas mais cela fait depuis 2 ans j'attends l'audience du TASS avec confiance après si reconnu il y a une autre procèdure gratuite que la cpam engage contre votre employeur pour faute inexcusable gardez confiance"
"
bon courage,
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135
Je suis tout à fait d'accord avec vous....

Et il faut que Jean Pierre fasse selon votre conseil... par contre, moi ce qui me révolte c'est l'internie des syndicats... et j'aimerais qu'il me confirme que toutes les OS restent inertes car ça n'est pas possible...Ou alors, il y a un sacré problème et là, il faut rentrer en contact avec les confédérations si leurs syndiqués élus n'osent réagir face à ce concept... On pourrait dire qu'ils sont de connivence et Jean Pierre pourrait même porter plainte contre eux, pour non assistance à personne en danger, car il doit en plus, forcément avoir le CHSCT étant donné que CARREFOUR reste une grosse boîte !!!

Mais CARREFOUR ou pas, l'employeur a des droits et des devoirs, dans ce cas, il y a la direction du siège qui forcément ne doit pas être alertée.... c'est la raison pour laquelle, également, il doit utiliser le droit d'alerte et adresser directement un courrier au siège....

en plus, je serais bien curieuse de savoir quel est ce CARREFOUR....

spiki,

par mon expérience je reconnais que rien n'est fait pour aider les harcelés, et j'en sais quelque chose. et c'est un scandale qui ne semblent pas gêner autant que le sang contaminé, que l'affaire tapie, que la réforme de l'enseignement supérieur, que la casse de l'hôpital et pourtant c'est toute l'organisation du travail qui est en cause.

Mêmes les asso spécialisées ne vous aident pas réellement, juste par quelques conseils, et le fait qu'il est toujours intéressant de parler avec d'autres personnes qui subissent ou ont subi cela. L'une d'elle avait parlé à un avocat avec qui elle travaillait mais elle a tellement hésité à me donner ses coordonnées, que les délais ne le permettaient pas. Dans mon cas, je crois bien que j'ai tout essayé... je ne dois ma "force" dont vous parlez qu'au hasard d'être sortie de la maladie, et d'avoir pu réussir (et je confirme que c'est extrêmement difficile) à retravailler chez le même employeur, dans des conditions bien évidemment très dégradés. J'ajoute que les médecins ne valent pas tripette dans ces dossiers, et parfois posent pb car ils font partie des notables du coin eux aussi. C'est dire si on est isolé. Il faut se renseigner loin, faire très attention et malheureusement énormément bosser sur son affaire, (lettre, dossiers, copies, chercher... ) alors qu'on est dans un moment de stress intense et d'abattement.

Je peux dire que j'ai perdu mon affaire non pas à cause des preuves (j'en avais énormément) mais des avocats successifs, de leur paresse, défaut de compétences, et réseau d'influence. Idem pour les syndicats, en pire. Quant à la justice, n'oublions pas quelle est l'autorité de tutelle, et quand une affaire peut déranger, y compris des carrières ... j'ai été harcelé par un homme d'influence (chut) qui voulait mon poste et tout ce qui allait avec.. et çà n'a pas raté... ce que je voudrais maintenant c'est déjà récupérer tout l'argent donné à ces conseils inutiles et pires encore.
Il faudrait que les asso recrutent de bons juristes, et portent plainte avec les harcelés, de même pour les syndicats. Mais s'ils le peuvent juridiquement, me semble-t-il, ils refusent de le faire. Si quelques grandes affaires étaient gagnées (sur des arguments de droit, car à cause des réseaux d'influence, on ne peut compter que sur cela), et leurs résultats de plus en plus connus, la fameuse loi sur le harcèlement, dont le gouvernement a inversé la charge de la preuve (qui repose scandaleusement sur les harcelés), pourrait être appliquée.
Au lieu de cela, savez - vous que quand une affaire démarre, et qu'elle pourrait encore se régler vite, les syndicats encouragent les personnes à partir, et à aller aux prud'hommes pour cela : n'y voyez vous pas la négation du rôle des syndicats dans l'entreprise, et n'y voyez pas une singulière manière de facilité la vie aux employeurs, et aussi un intérêt à justifier des Prud'hommes et de leur réussite (gagner quelques indemnités; çà fait une bonne publicité et témoigne de leur action)

Mais encourager à partir, c'est ne jamais amener l'entreprise à régler le pb et à ne pas continuer à se servir du harcèlement comme outil de gestion des ressources humaines.
On marche sur la tête dans ces dossiers. il faut dire aussi qu'on a la presse la plus bête du monde, ou du moins la plus inutile...
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135
je me suis personnellement occupée de personnes harcelées, dont deux tentatives de suicide... et le plus dur dans l'histoire était de faire le maximum pour que les personnes restent dans l'entreprise et non se battent chez eux à travers les prud'hommes !!!! A partir du moment ou les personnes veulent rester dans l'entreprise, le rôle des avocats, syndicats etc... est de défendre ces personnes contre le ou les harcelés et de faire tout son possible pour que ces personnes restent dans l'entreprise si elles de désirent, en gardant leur poste... etc...

et ma plus grande joie, est de les avoir suivis et aidés jusqu'au bout.... je ne les ai jamais lâchés...

car représenter une personne qui est harcelée, n'est pas uniquement de dénoncer le comportement du harceleur mais faire en sorte qu'elle puisse rester dans l'entreprise sans ne plus être harcelée....

Je ne dis pas que c'est facile car je confirme que c'est très dur... mais c'est trop facile de dire à la personne de quitter l'entreprise car le problème n'a pas été résolu étant donné que le harceleur n'a pas été convoqué pour un entretien etc... histoire de le calmer ! un jour ou l'autre il recommencera sur une autre personne.

c'est vrais je suis decourager ....je comprend maintenant les personnes qui font des betises (meutre,sucides ,greves de la fin) car j'ai des idees comme cela
degouter de la justice.....
je vois que on me dit que je devrait etre en AT (accident de travail ) pourquoi la medecine de travail m'a pas mis et que les delegues m'on pas dit ?
avocat gratuit et association on aussi rien dit
je ne sais plus quoi faire
collegue travail ne veulent pas etre temoin et j'ai pas de preuve

je vais reflechir.....si je peux


merci à tous.......jean pierre 69009

les personnes qui me harcèle sont mon chef + le chef des chef + le patron


je crois que c'est a cause que je refuse de travailler les jous ferie et les dimanche

un jour mon chef a dit ( pas de preuve ) que il me doner plus le samedi par mois a cause de cela qui me donner le lundi

il sait que je voulait pas que je travaille le matin et il me dit que je ne faisait pas bien le boulot il me passerais du matin

j'ai pris des lettre en recommander ...et j'ai eu des mise a pied de 3 jours
1 fois pour retard
1 autre fois pour avoir laisser marchandise sous la pluie ( c'etait pas moi j'etait en vacance )
1 autre fois pour avoir ecouter musique sur ordinateur ( j'etait avec collegue elle a rien eu )

et j'ai ete defendu par delegue et chaque fois j'ai pris un autre delegue

un jour ... il m'on refuser le 1 samedi de mes vacance la delegue m'a dit que ils avait pas le droit elle a demander au patron et il a refuser
quand ele m'a donner la reponse je l'ai pas cru

apers mon retour de vacance ( fin septembre 2008 ) j'ai reuni mon chef + le chef des chef pour aller voir le le patron ( sans delegue )
j'ai dit que c'etait du harcellement ...le patron m'a dit que si je porter plainte il porterait plainte pour diffamation et que de toute facon je le prener pour un balayeur et que il me suivrait si j'aller dans un autre magasin et qu'il me lacherais pas

j'ai ete ernerver j'ai ete voir mon medecin et c'est la qu'il m'a arretrer
1 mois apres le patron m'a envoyer un medecin pour me faire reprendre
je suis revenu de maladie ( toujour en depression) j'ai repris et j'ai voulu me proteger des erreur de prix qui avait en rayon pour avoir une preuve il on refuser et c'est la que j'ai fait un malaise sur le lieu de travail et que les ponpier sont venu et que ils on appele une anbulance

le 15 janvier 2009 je reprend le travail la medecine travail me met inapte ( + lettre pour medecin traitant )

le 11 mars 2009 je veux reprend le travail la medecine travail me refuse car pas ete voir mon medecin pour reprise et pendant que je part le voir elle telephone pour lui dire de m'arreter definitivement
mais j'ai dit a mon medecin traitant NON
oui car depuis janvier 2009 plus de salaire ( car fini les 90 jour de maladie de CARREFOUR ) et SECU me paye pas car CARREFOUR ne donne pas papier

le medecin tratant me met apte la medecine travail supris et mon chef + le chef des chef + le patron ne veulent pas que je reprenne il me solde mes reste de vacance et apres il me change mes horaire il me mettre du matin ( et ils sont supris de me voir )
passer visite medical le chef des chef demande a la medecine que je repasser dans la meme journee une 2 visite
et apres il m'on pas lache ( avec aide de autre collegue )
il m'on fait signe lettre pour m'interdit de rentrer dans la reserve et de toucher transpalette
quand j'ai demander double ils on refuser
j'ai ete un moment voir un delegue et devant lui le chef des chef a dit que je devait pointer pour parler le delegue a rien dit
j'ai repris un malaise et je pouvait pas conduire ma femme a ete obliger de venir me chercher

voila en gros mon probleme

j'ai demander a des personnes dans CARREFOUR et ceux qui sont parti mais personne veux etre temoin

des preuves aucune ......et personne veux m'aider ....je me sens etre un don quichotte.....

....jean pierre 69009
jean pierre
bonjour ses sabrina
alors ou en est tu..
as tu envoyer un lettre à l'inspection du travail
as tu demandé à ton patron une lettre comme quoi la médecine du travail lui a téléphoner pour te mettre inapte
quand il se passe quelque chose marque sur une feuille le jour et l heures des conflits avec les chef et le patron
car de toute manière ton travail va finir pour un licenciement ou ses toi qui va partir à la longue
envoi lui un recommander pour demander un double des papiers que tu as signé et garde bien les double de tout
moi je suis sur pithiviers
conseil : prend toi en main et n'attend pas.

je t'embrasse très fort et courage

je tient a te dire que moi aussi chef et grand chef et le directeur mon vraiment taper sur les nerf
il me disait
tu donnes l'air intelligente mais tu ni est pas
tu peux pas allé pissé chez toi
tu restes assis sur ta chaise et tu attends le travail ( l'attente pouvait duré 2 heure)
des avertissements bidon + des mise a pied de 3 jours
et plein d'autre..
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135 > jean pierre69009
Bonsoir Jean Pierre,

Peux tu s'il te plait m'indiquer le lieu de ton magasin Carrefour ?
car moi je vais les contacter les syndicats... car j'ai du mal à croire qu'aucun délégué des 5 organisations syndicales soient inertes à ton histoire.

donne moi ces indications et je vais me permettre de les contacter...

et comme te disait une personne, avoir un malaise sur son lieu de travail est un AT....
as tu contacté l'inspection du travail ?
>
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009

reponse sur Harcèlement moral de jean pierre GALLOT

Je travaille à CARREFOUR francheville depuis 1999

il a delegue aux appareil photo et accueil client

pour malaise sur mon lieu de travail il on pas fais declaration AT

pour mon Harcèlement moral j'ai ete voir prud homme qui m'on renvoyer vers avocat gratuit
ils m'on dit de laisser tomber que j'avais pas de preuve

merci .....si tu peux m'aider car je vois pas issu ......

je te cache pas que j'ai des idees de......( mais je me retient )

ton ami jean pierre 69009
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135 > jean pierre69009
Ils n'ont pas fait de déclaration AT, dans ce cas, vas voir la sécurité sociale et explique ton cas... vas voir l'inspecteur du travail...

je vais demander conseil Cornil qui est ici et maitrise bien le droit du travail...

ok, pour Carrefour Francheville, je vais me renseigner et te tiens informé...

Maintenant, te concernant toi ! je suppose que tu as une famille... et surtout que CARREFOUR ne guide pas ta vie... et tu sais, en faisant cette bêtise, tu serais remplacé dès le lendemain et ils auront gagné.... quoi de mieux que de pousser quelqu'un au suicide... de cette manière, pas de tribunal etc...

et même si c'est dur, il faut se battre et le suicide n'est franchement pas la seule solution....

dis moi, tu es en arrêt là ?
>
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009

la sécurité sociale me paye deja pas car il on pas les papier(arret de travail ) de CARREFOUR et il me reclame 1726.08 euros car erreur il devait pas me payer qu'il dise mais j'ai pas explication ecrite sauf erreur de 3.00 euos pour 90 jours

oui je suis en arret.....mais debut juin je part en voyage ( CE de CARREFOUR ) que j'avais pris...

je voulais pas aller mais mon medecin m'a dit que cela me changerais les idee ...il va faire une demande à la secu

pour le reste tu sais ...il faut etre passer pas la pour savoir ce que le cerveau à dans la tete

merci de ton aide .....( et merci aussi à ceux qui m'aide par ces message )

.............ton ami jea pierre 69009
Messages postés
495
Date d'inscription
dimanche 3 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
31 mai 2009
135 > jean pierre69009
dans ce cas, si CARREFOUR n'a pas fournir les papiers c'est à la sécu de faire son travail.... tu ne rembourses rien, tu vas les voir et demande à rencontrer un responsable à qui tu expliques ton cas, mais c'est à eux de faire le nécessaire auprès de CARREFOUR pour récupérer le documents...

oui, ce voyage va te faire changer les idées un peu....
Avant toutes démarches,cumule un max de preuves! Et comme je le dis,et le fais actuellement,pour en avoir un max,il faut souvent se faire passer pour ce qu'on te prend!(dans ce cas "un con").
Mais,crois-moi qu'en te reCONvertissent en CON,T'EPARGNE les vrais CONS,qui ne se rendent pas CON.TE dans l'immédiat,que par cette reconversion, tu cumules des preuves!Et pause des questions de règlements et droits,dont tu connais également les réponses.Cumule des preuves de mensonges...!Et ils rendront CON.TE le jour du procés et de toutes les preuves que tu auras cumulé (harcèlement,discrimination,menaces de licenciement injustifié"abusé"...Essaye d'avoir des témoignage de tes collègues "non fayot" qui auraient déjà cassé la gueule à Xx s'ils auraient été dant ton cas "car ils n'auraient pas joué aux cons,mais ils auraient été vraiment cons s'ils auraient cassé une gueule,car c'est que veulent les responsables pour te licencier plus facilement! Et prend des preuves individuellement,si possible à l'extérieur du travail . Avec tant de preuves,et si tu t'es mis en arrêt maladie à cause d'eux,une autre preuve!
Et tu verras qu'a la fin du procés,ils se dirent :ON A ETE CON DE LA PRENDRE POUR UN(E) CON!

Bref :COMPTE EPARGNE CONS
Dieu que c'est bon d'être pris pour un CON!*

*envers les cons
En ce qui me concerne on y est presque, j'explique... Je suis administrateur réseau dans un lycée dont je tairais le nom. Je ne peut pas exercer ma fonction puisqu'une secrétaire et la CPE usant de l'influence obtenu grâce a leur ancienneté se sont mis la nouvelle responsable dans la poche. Elle fais courir des rumeurs sur mon dos du genre retard incessant ou envoie des remarque blessantes en parlant des heures supplémentaire qui comme dans tout établissement publique ne sont pas payé mais peuvent être récupérés. Ainsi je peux m'assoir sur la récupération. Jusqu'ici je faisais dos rond mais il s'avere que ces rumeurs ont fini par mettre dans la tet de la responsable de me donner un avertissement oral et de me faire pointer en signant un document qui n'a même pas de valeur officielle, je suis le seul employé a faire ça. Je ne nie pas qu'il m'arrive d'avoir 5 ou 10 mn parfois et non 45 comme le disent certaines personnes, mais je ne me le permet que si je suis sorti precedemment en retard du bureau puisque les heures sup ne sont pas payé et doivent etre recuperé dans la foulée, l'ancien responsable me disait : 10 mn plus tard sorti du bureau = 10 mn de marge le lendemain pour arrivé, chose que j'ai du abandonner..( pour info les autres continuent de le faire sans probleme). les remarques continuent dans mon dos, les personnes en causes jouant tout sourire devant moi ne savent pas que je suis parfaitement au courant, comme le dit zyva777 je joue au cons. Je n'ai aps de preuve autre que la photocopie de ce document que je compte bien garder. Cependant il aura au moins servi a démonter que la faute n'est pas averée. Jusqu'a ce matin je n'etait pas sur de savoir qui etait derriere tout ca jusqu'a ce qu'on me rapporte une remarque concernant une heure supplémentaire effectuée, la secretaire citée plus haut aurait dit je cite "ce sera pour ses pauses café". Pour info les dit café sont pris en salle des profs et je reste meme durant ce temps a dicposition ce qui signifie au vue de l'article 3121-1 du code du travail que ce temps est du temps de travail effectif, pour faire clair je bois un café ou je fume ma clope si j'ai une minute et si on a besoin de moi je l'abandonne sans attendre. Je commence d'ailleur a me demander si je ne devrais pas prendre de vrai pause.... D'après vous je peux faire quelquechose ou il faut que je devienne violent? Au moins tant qu'a me faire virer je prefererait que ce soit pour une vrai raison et la j'arrive a la limite de la depression nerveuse...
Dossier à la une