SAV FNAC garantie après échange [Résolu/Fermé]

Arnaud35770 - 30 mars 2009 à 14:43 - Dernière réponse :  Arnaud35770
- 1 avril 2009 à 14:13
Bonjour,

voilà je vous expose les soucis que j'ai avec la FNAC.

Pour faire cours au bout de 7 mois et 3 retour SAV mon PC de marque HP, est déclaré par HP comme étant irréparable. Donc HP propose un échange avec un PC équivalent ou supérieur, après quelques recherches HP ne trouve pas PC équivalent ou supérieur et donc procède au remboursement ( à la FNAC je suppose).

Je me retourne donc vers la FNAC, pour obtenir mon remboursement. Le chef des produits informatique de la FNAC m'indique que le remboursement n'est pas possibleet qu'il trouvera bien une machine équivalente ou supérieure, soit moi ce que je veux c'est un PC (sans perdre d'argent, .... naturellement).

Après des recherches, il trouve un PC équivalent de marque ACER (selon ses critères càd CPU, mémoire, carte graphique). Bon OK pour moi, mais je dois négocier, quelques composants manquant (qui ont attiré mon attention quand j'ai choisi ce modèle) comme Wifi et Tuner TV.

Enfin pour finir, et d'où ma demande de conseil, le responsable des produits informatiques m'indique que le PC échangé sera garanti que jusqu'à la fin de la garantie du premier PC (déclaré deffectueux), soit environ 4/5 mois.

Voici donc les points qui me choquent :

- J'ai acheté un Ordinateur de marque HP avec une garantie constructeur de 1 an. Je n'ai pas souscrit à une extension de garantie FNAC.
- Après 7 mois, l'ordinateur HP est déclaré, par HP, non réparable, donc HP prévoit un échange (si équivalent ou supérieur) ou un remboursement
- HP ne trouve pas de modèle équivalent ou supérieur donc procède au remboursement. Je suppose que le remboursement est de HP à la FNAC.
- La FNAC ne fait pas de remboursement et trouve un ordinateur quasiment équivalent dans une autre marque : ACER.

- Enfin, j'apprend que la garantie ne durera qu'environ 4 mois+ temps d'immobilisation SAV, et c'est ce point qui pose problème. Et quand je demande les conditions générales de vente / SAV régissant cette close, on me dit de voir les conditions générales de vente HP fournit avec l'achat de mon PC

Je ne comprend pas comment les conditions générales de vente d'HP rentrent en jeu alors qu'HP procède au remboursement de la machine et que la machine équivalente est dans une autre marque (ACER). De plus les ordinateurs ACER sont vendus avec une garantie constructeur de 1 an, avec la possiblité de l'étendre de 2-3 ans alors qu'il m'a clairement été dit que je ne pourrais pas étendre ma garantie. Je ne vois donc pas pourquoi la FNAC réduirait la garantie d'une machine neuve à environ 4-5 mois au lieu d'1 an.



Merci pour vos réponses.


Arnaud
Afficher la suite 

5 réponses

radio44 595 Messages postés mercredi 26 novembre 2008Date d'inscription 7 août 2015 Dernière intervention - 30 mars 2009 à 15:07
+2
Utile
3
La grantie constructeur part de la date de remise de l'objet à l'acheteur. C'est bien un appareil neuf que la FNAC vous remet? faites attention qu'ils ne vous refilent pas une occasion?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Bonjour et merci de cette réponse rapide.

Tout à fait la FNAC va me remettre un matériel neuf (toujours selon les dires du responsable informatique), par contre ce PC n'est plus en vente actuellement.
Si ce n'est pas trop abusé, y a-til un article auquel je pourrais me référer. J'ai beau chercher,je ne trouve pas ce qui me conforte dans le fait que c'est une clause abusive.
Arnaud35770 > Arnaud35770 - 31 mars 2009 à 14:19
Bonjour,

une autre question à laquelle je pense, quel est le pouvoir des conditions générales de ventes ? En gros, si une clause n'apparaît pas dans les conditions générales de vente, est ce qu'elle n'est pas appliquable ?

Merci encore et encore ...
Arnaud35770 - 1 avril 2009 à 14:13
0
Utile
Bonjour,

au final, le responsable m'a indiqué que la garantie serait de 1 an (sans plus d'explication). Donc attention aux prochains clients FNAC.

A+
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une