Véhicule volé retrouvé >1 an-litige assurance [Fermé]

Signaler
-
 narco21 -
Bonjour

Je suis Catherine, de Haute-Garonne. Je sollicite des conseils pour la conduite à tenir face à mon assurance qui très probablement va me réclamer la restitution de l'indemnisation vol et m'imposer la reprise de ce véhicule retrouvé 13 mois après le vol, car l'expert mandaté par l'assurance déclare qu'il n'y a pas de trace de trace d'effaction et me convoque Lundi 8/12 à une expertise contradictoire devant huissier.

Mon véhicule m'a été volé en août 2007,en Espagne, alors que nous étions en vacances. Notre séjour d'1 semaine ne nécessitant pas de véhicule, nous l'avons garé à notre arrivée sur un parking municipal très fréquenté, tout à fait régulièrement et aucun panneau n'indiquait des travaux à venir, ou toute autre perturbation

En fin de séjour au moment de repartir en France, plus de véhicule. Aucun affichage, aucune information. Les 4 personnes concernées ont arpenté longuement le parking ainsi que les rues alentour, rien. 2 autres familles françaises qui comme nous avaient stationné leurs véhicules sur ce parking durant la semaine ne l'ont pas retrouvés, véhicules immatriculés en France, comme le notre (sans doute une coïncidence).

Le sol du parking étant sablonneux, nous avions constaté des traces indiquant que notre véhicule avait été soulevé pour être emporté.

Il s'agit d'un véhicule récent, FIAT Punto Multijet, de juillet 2004, vitres gravées, et antidémarrage de série.

Nous déposons plainte en Espagne dans la ville où nous nous trouvions. La gendarmerie espagnole vérifie auprès de la fourrière, aucune trace, et prend notre plainte. Nous prévenons notre assurance automobile, qui nous rapatrie en France.

A notre arrivée nous vérifions auprès de la gendarmerie française que le véhicule est bien répertorié dans le fichier international des véhicules volés, et nous nous rendons à notre assurance pour finaliser la déclaration de vol et leur remettre carte grise, clés et double, et cartes des codes clés.

Après quelques semaines nous transférons la propriété du véhicule à l'assurance selon la procédure classique, et elle nous indemnise conformément aux garanties vol de notre contrat.

13 mois après, l'assurance nous prévient par courrier que le véhicule a été retrouvé, mandate un expert qui se trouve à Pau, à 250 km de notre domicile, et nous indique que nous disposons d'un délai d'1 mois pour exercer notre droit à reprendre le véhicule en contrepartie de la restitution de l'indemnité, faute de quoi celui-ci serait vendu.

Je précise que pendant ces 13 mois, nous n'avons reçu aucun avis des gendarmeries France ou Espagne, aucun PV, aucun courrier ou coup de fil d'une quelconque personne, entité publique ou privée ayant pu prendre possession du véhicule, ou détenir des informations.

Nous nous renseignons auprès de l'expert pour connaître l'état du véhicule, son historique depuis 13 mois, et les circonstances l'ayant permis de le retrouver. Il nous indique n'avoir aucun élément, si ce n'est que le véhicule est en parfait état, que le kilométrage au compteur est du même ordre que celui que nous avions déclaré, et que surtout il lui a été amené fermé, qu'il ne porte aucune trace d'effraction, qu'il l'a ouvert et mis en route avec les clés d'origine, et que le moteur tourne comme un moulin.

Il nous prévient que dès qu'il aura remis son rapport, l'assurance exigera la restitution de l'indemnité et nous forcera à reprendre le véhicule, sans trace d'effraction, conformément au code des assurances (?)

Nous lui demandons officiellement de nous indiquer la liste des objets qui se trouvent dans le coffre et l'habitacle. Il y avait dans le coffre des objets d'une certaine valeur et leur disparition aurait pu permettre de lever le doute sur le vol. Pas de réponse.

2 mois ont passé depuis. Nous n'avons pas exercé notre droit à reprendre le véhicule car celui ci porte maintenant 13 mois de plus et sans informations sur l'historique cela ne nous intéresse vraiment pas, la valeur du véhicule n'est plus celle correspondant à l'indemnisation que nous avons perçue à l'époque du vol, et le risque quant à l'état réel du véhicule est élevé.

Il y a quelques jours nous recevons de l'expert une convocation en RECOM avec AR pour une expertise contradictoire le 8 décembre, devant huissier et dans ses locaux qui se trouvent à 250 km de chez nous. Je suppose qu'il s'agit de nous faire constater qu'il n'y a aucune effraction, en vue que l'assurance soit mieux armée pour nous imposer la reprise du véhicule et la restitution de l'indemnité.

Notre objectif est d'éviter de perdre 1 journée et de l'argent pour ce déplacement de 500 km A/R, pour constater ce que je me refuse d'accepter. Car même si pour l'assurance il ne s'agirait pas d'un vol, alors de quoi s'agit-il ? D'un "emprunt", à notre insu, contre notre gré, sans notre autorisation et sans information ? N'est-ce pas la définition d'un vol ? Et n'est-ce pas une situation que j'ai subie, un sinistre pour lequel je suis assuré

Nous sommes à la MACIF depuis bientôt 30 ans, bon conducteurs avec 60% de bonus.

Notre objectif est aussi de ne pas reprendre ce véhicule.

Si notre position est difficile à tenir (je ne sais pas) nous pourrions envisager une reprise basée sur un montant négocié de l'indemnisation à restituer, tenant compte de la dévalorisation du véhicule depuis 13 mois, du risque relatif à l'absence d'historique, et de la perte d'agrément

Dans tous les cas après une telle perte de temps dans le gestion de cette affaire, l'attitude très bureaucratique de la MACIF et le peu de coopération de son expert, nous changerons d'assurance.

Quels avis ou conseils pouvez-vous SVP me donner sur les chances d'aboutir dans les circonstances décrites, et la conduite à tenir ?

Merci d'avance

19 réponses


Bonjour

Notre dernier échange date du 2/12/2008. Je ne reviens qu'aujourd'hui informer la communauté : je sors aujourd'hui du bureau du directeur MACIF Toulouse, et nous avons eu gain de cause.

Nous sommes 18 mois après le vol.

Nos échanges avec vous m'ont renforcés dans la décision que j'avais à prendre à l'époque: quelle ligne de conduite (maintenir mes positions, céder, transiger), quel risque de telle ou telle position, quelles marges.
J'ai donc maintenu une position ferme: ne pas céder, ne pas transiger

De décembre jusqu'à mi-février, les courriers se sont accélérés, et durcis de part et autre. Je n'ai pas cédé. La MACIF a avancé qu'ils poursuivraient en justice la restitution de l'indemnité de remboursement du vol, ainsi que tous les frais (huissier, justice, expertise, transport, etc ...), et je leur ai répondu calmement tout en cherchant à les déstabiliser et à les faire sortir du cadre de leur contrat.

Parallèlement cette période m'a permis d'étoffer mon dossier.

J'ai pu surtout trouver une information dans les circuits internes MACIF m'indiquant que la MACIF avait eu une information selon laquelle le vehicule aurait été retrouvé quelques semaines après le vol, et non pas 1 an après comme officiellement indiqué par eux.

N'ayant aucune preuve écrite j'ai avancé cette nouvelle donnée sans communiquer de précision.
Il s'est avéré ensuite qu'effectivement la voiture était stockée depuis 1 an en Espagne sur un parking administratif
Mon info laconique + le fait que la voiture était détenue par une administration les a fait douter d'eux-même. Ils ont pu se dire qu'ils n'avaient pas exploité une info concernant la probale resurgence du véhicule, et qu'il avaient en face d'eux quelqu'un de déterminé et qui gardait des armes pour une éventuel règlement en justice.

La voiture volée en août 2007 et officiellement (au sens MACIF) retrouvée en Sept 2008 n'a été expertisée qu'en
Dec 2008, date à laquelle la MACIF a fait connaître sa position. Or la MACIF nous avait indiqué en Septembre que nous avions 1 mois à partir de la date de retour du véhicule pour faire valoir notre droit à le reprendre, ce qui sous-entendait que l'expertise devait être terminée sous 1 mois. J'ai exploité leur dérive du délai comme un dysfonctionnement dans leurs procédures ayant abouti à une entrave dans l'exercice de notre droit.

J'ai réuni plusieurs autres éléments qui les ont déstabilisés. Comme par exemple ma demande de restitution des effets personnels, forcément encore présents dans la voiture puisque d'après eux celle-ci n'avait pas été ouverte. Or ils n'ont pas répondu à ce courrier ...

Las d'échanger des courriers avec un agent du centre d'Agen, très professionnel et courtois, mais dont la fonction ne lui permettait pas de sortir du cadre de la procédure et du contrat, j'ai demandé à rencontrer un directeur, avec pour seul but de figer nos positions respectives et de nous en informer mutuellement.

Ce directeur m'a appelé lui-même semaine dernière.
Je l'ai rencontré aujourd'hui. J'avais pris l'optique d'être froid et décidé dès le début de réunion. J'ai rappelé les griefs en lui demandant des explications. Il m'a alors très rapidement annoncé qui'il avait bien analysé le dossier, et que la MACIF renonçait à me réclamer quoi que ce soit.

Content que cette affaire se termine.

Merci encore
28
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 27948 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour,

Je suis très content pour vous! Bravo. Et merci de nous avoir tenus informés de la conclusion de vitre affaire.

Cordialement

Chabert
Je travaille à la MATMUT, et je peux vous confirmer que les procédures en matière de vol sans effraction, devant les tribunaux, sont vouées à l'échec : il appartient au demandeur (l'assurance) de prouver ce qu'elle avance, c'est à dire l'escroquerie ; or, dans votre cas , le fait qu'il y ait d'autres vols, le même jours, dans les mêmes circonstances, est une preuve de votre bonne foi ; les "menaces" de l'expert ne sont qu'une tentative d'intimidation sans fondement juridique.

A ma connaissance, il n' y a aucun article du code des assurance qui oblige les personnes à reprendre leur voiture après indemnisation ; la reprise n'est qu'une possibilité offerte , qui n'est pratiquement jamais utilisée par les assurés, car , la plupart ont racheté une nouvelle voiture avec l'argent de l'indemnisation.

La meilleure solution est simplement de faire un courrier recommandé à l'assurance en mentionnant bien que vous ne désirez pas reprendre ce véhicule, en leur indiquant que vous ne savez pas comment un vol sans effraction a pu être commis, et que vous n'êtes pas spécialiste en cette matière et en les laissant libre de donner les suites qui convient à cette affaire...

A mon humble avis, le fait que votre véhicule soit une FIAT n'est peut être pas anodin, car les pièces SEAT sont fabriquées en Espagne et sont souvent identiques à celles des FIAT . et s'en prendre à des véhicules français n'est surement pas anodin non plus : je ne suis pas sure que la police espagnole vérifie les fichiers internationaux de vol de voitures en cas de contrôle de véhicule....

Voilà ! J'espère que mes conseils vous aideront.

Toutefois, je vous conseille aussi de résilier vos contrats dès maintenant car si c'est la MACIF qui procède à la résiliation , vous aurez beaucoup de mal à trouver un nouvel assureur ; et malheureusement la MACIF a le droit de résilier vos contrats sans vous donner de motif ; ce qu'elle fera sans doute si elle pense que vous êtes de mauvaise foi.


Bonjour à tous,

C'est la première fois que j'intégre un forum de ce genre pour vous demander aussi un conseil..

Mon épouse s'est fait volée une nouvelle voiture qui nous a coûté plus de 28 000 Euros. Malheureusement puisque la voiture a été payée au comptant, elle a omis d'assuer le véhicule contre le vol. Le voleur a fait descendre mon épouse de son véhicule au moment même où elle est descendue pour ouvrir la porte de notre garage.

Le voleur n'était pas seul et devant une menace à l'arme blanche mon épouse malgré une résistance qui aurait pu lui coûter la vie a fini par céder. Et, le voleur a démarré en trombe comme un éclair. La rue était déserte et il n servait donc à rien de crier.

Nous avons été voir la police de notre secteur pour faire une déclaration de vol à l'arme blanche. La police a lié le vol à des spécialistes dans ce gere d'opération qui pourraient appartenir à une cellule terroriste vu que seul le véhicule les a intéréssé car ils auraient pu aussi prendre le sac de moon épouse et son GSM de valeur. Mais, ils n'ont rien fait de tel.

Quelques mois, après, la police arrête le voleur qui a été bel et bien identifié par ma femme. Mais, comme par hasard, le véhicule n'a pas été retrouvé et dans ses déclarations, le voleur n'a apparemment pas avoué avoir volé ce véhicule. Mon épouse est catégorique, c'est bien lui qui l'a aggressée puisqu'en plus, elle l'a identifié sur des photos qui lui ont été présentées par la police et suite à une confrontation directe organisée par la cellule de lutte contre leterrorsime dans notre pays.

Le voleur a été jugée et aucune trace de la voiture à ce jour.. Que faire d'autres??

Merci à Gulistan95 et Gerber1

Je me suis rendu à l'assurance ce matin, preuve aussi de ma bonne volonté, et de ma bonne foi.

L'assurance a bien l'information de l'expert selon laquelle il n'y aurait pas de traces d'effaction et que le véhicule s'ouvre et démarre avec les clés d'origine, mais elle m'indique que l'expert n'a pas rendu son rapport, alors que nous sommes pratiquement 3 mois après que l'assurance nous ait notiifié la nomination de l'expert, indiquant aussi qu'il était à notre disposition pour que nous puissions exercer notre droit éventuel à racheter le véhicule, sous 1 mois faute de quoi le véhicule serait vendu.

Cet élement m'a fait souvenir que nous avions à l'époque demandé des renseignements à l'expert et que celui-ci nous avait répondu que nous n'étions pas son Client, qu'il ne nous donnerait rien et qu'il enverrait le rapport à l'assurance sous un mois afin que nous puissions faire valoir notre droit si nous le souhaitions.

Entre le choix d'un expert situé à 210 kms de notre domicile, la non fourniture d'informations et le comportement de l'expert en contradiction avec les termes du courrier et le délai ouvert, il est clair que l'assurance ne comptait pas que nous reprenions le véhicule, après 13 mois, comme le fait très justement remarqué Gulistan95.

Si l'assurance maintenant prétend à une reprise forcée, j'invoquerai l'entrave à l'exercice de notre droit initial pour rejeter la reprise, quels qu'en soient les conditions et les motifs.

J'ai fait noté ce point par l'assurance ce matin, par écrit.

J'apprends aussi que le lieu de l'expertise contradictoire du véhicule se trouve non pas chez l'expert, mais dans une concession FIAT.

Avec cette information, avec aussi un déclenchement des hostilités 3 mois après que le véhicule ait été retrouvé, bien loin du délai d'un mois ouvert par le courrier initial de l'assurance, je ne suis pas loin de penser que le véhicule a été mis en vente après 1 mois comme prévu, que le rapport de l'expert existe bel et bien, mais que le véhicule n'a pas trouvé d'acheteur (effet crise ?, effet origine du véhicule ?, effet "13 mois de vie occultée" ?), que FIAT en a assez d'avoir ce véhicule invendu, déprécié et qui se déprécie encore avec le temps qui passe, et que la meilleure façon maintenant de s'en débarasser à bon prix est de tenter le coup par une reprise forcée, en jouant sur une manoeuvre d'intimidation basée sur une non-effraction, comme l'indique encore une fois Gullistan95.

Je vérifierai éventuellement ceci auprès de la concession FIAT au tel. en me faisant passer pour un acheteur potentiel de FIAT Punto d'occasion.

Je me suis rendu à la gendarmerie pour vérifier quelle était la situation du véhicule. Il ne peuvent pas facilement remonter au dossier des autorités espagnoles. J'ai pu juste savoir que la voiture a été radiée du fichier international des véhicules volés. Par contre le fichier cartes grises m'indique encore comme propriétaire, alors qu'il était bien entendu au moment de la reprise par l'assurance que c'était à elle de faire procéder à la modification auprès de la Préfecture.

Bref ce dossier est truffé d'irrégularités de leur côté.

Enfin j'ai du mal à croire que ce véhicule n'ait pas été ouvert ni démarré depuis 13 mois. Le fait que l'expert signale que le véhicule lui a été livré fermé, par camion, qu'il l'a ouvert avec les clés d'origine, et que celui-ci a démarré est plus une preuve que ce véhicule a pu être volé sans effraction qu'un élément autorisant d'avoir un doute sur le vol.

Je m'étonne aussi du telle resistance de la charge batterie dans le temps.

Sans faire de paranoïa, je ne suis pas loin de penser que la rétention d'informations à notre égard sur les circonstances de la "résurrection" de ce véhicule fait aussi partie du dispositif de déstabilisation.

Fort de vos conseils et de ces éléments, mon dossier devient robuste. J'ai informé l'assurance que je me rendrai pas à l'invitation de l'expert béarnais, comme suggéré par vous, et je vais leur faire un RECOM/AR dans l'esprit indiqué par Gulistan95

Merci aussi à Gerber1. Non je n'ai pas d'infos sur les 3 autres véhicules, mais cette conjonction est effectivement un élément plaidant en notre faveur, merci d'avoir ouvert ce volet.

Outre les raisons évoqués par Gulistan95, un regard de spécialiste, justifiant l'attractivité au vol espagnol des véhicules Fiat et/ou plaqués France, la gendarmerie m'a indiqué que le but est parfois d'utiliser le véhicule pour commettre un délit de l'autre coté de la frontière, côté France.

Merci à tous, je tiendrai le forum informé

Très cordialement
Messages postés
15581
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 décembre 2019
7 243
Pour l'instant,ils ne vous ont pas dit que le V.L. ne serait pas remboursé.
Faites faire des témoignages par vos amis.
La vitre est cassée"" c'est le hic "" mais si le neiman est intact et les clés dessus .
Voici mon problème. Mon fils passe la nuit chez une amie, au petit matin, plus de voiture. L'audi A3 a disparu. Il déclare le vol au commissariat ainsi qu'à l'assureur qui mandate un expert. Mon fils transmet à l'asssureur les deux clés ainsi que la carte grise du véhicule. Lorsque l'expert vient à notre domicile, il indique qu'une des clés ouvre bien la voiture mais que la deuxième ne correspond pas au véhicule de mon fils. Il précise que l'assureur ne remboursera probablement pas le véhicule volé car à son avis il s'agit probablement d'une tentative d'escroquerie. Nous sommes très inquiets et nous recherchons dans toute la maison la clé manquante que nous finissons par trouver et que nous transmettons aussitôt à l'assureur. Entre temps le véhicule a été retrouvé entièrement dessossé. A ce jour l'assureur refuse d'indeminiser le vol au motif qu'après expertise le véhicule n'a subi aucune effraction. Que faire ?
bonjour à tous,

Merci avant tout pour vos contributions,j'ai decidé cependant de continuer à defendre mon affaire avec l'appui de ufc que choisir. Dès l'instant ou le rapport de l'expert conclut qu'il ya eu effraction sur la portière conducteur, il me conseille de reprendre la definition du vol et de l'effraction dans le contrat automobile, chose qui devrai jouer en ma faveur+ quelques articles de loi qui devrait m'aider à defendre mon cas.
Je vais leur envoyer tout cela en A/R, je vous dirai ce qu'il en est.
Merci pour tout.
Si la MACIF vous a indemnisé, elle est devenue propriétaire du véhicule et doit donc , elle-même, s'occuper de toutes les démarches administratives concernant celui-ci y compris celles avec la police ; le seul intérêt que vous pourriez avoir dans ce déplacement ce serait uniquement de récupérer des affaires personnelles; mais je doute qu'après le temps écoulé il reste quoi que ce soit !

Donc, envoyez tout ce que vous recevez concernant votre véhicule ,à la MACIF
Répondez aux demandes des administrations et aux convocations en envoyant les coordonnées de la MACIF en n'oubliant pas de mentionner les références de votre dossier sinistre "vol".
A moins que la MACIF soupçonne une fraude de votre part, un faux vol.. ce qui expliquerait la convocation : si vous avez la conscience tranquille, répondez à la convocation en expliquant qu'il vous est difficile de vous y rendre ; si la MACIF veut tenter quelque chose contre vous, elle devra intenter une action judiciaire dont l'issue est pour le moins incertaine : il est couramment admis par la jurisprudence que des vols de voiture peuvent avoir lieu sans effraction, par usage de fausses clés.

La seule chose qui risque de vous arriver , c'est que la MACIF resilie vos contrats (tous vos contrats !à à l''éch2ance d'avril 2009 !


Bon courage
Bjr
Vous ne dites pas combien de temps le VL est resté ""volé ""Apparemment,il a été retrouvé en France.. PAU .
Vous etes allé voir la MACCIF ,c'est elle qui vous a dit que vous deviez reprendre le VL,car elle vous soupsonne d'escroquerie à l'assurance .
Le véhicule a pu trés bien etre volé sans effraction.Le code anti démarrage ????,lors de réparations ou de vidange ,vous le donnez au garage.Pour le nombre de km ,donnés lors du vol,je pense que c'était approx.
Donc l'expert ne peut pas assurer des kms parcourus ou non parcourus .

Ensuite,mêmes conseils que gulistan 95
Juste une question : comment expliquez vous que l'expert possède les clés d'origine du véhicule ?
Utilisateur anonyme
Bonjour
Merci pour vos conseils et avis.
Le véhicule nous avait été volé sans les clés. Les clés nous les avions toujours, ainsi que les papiers (carte grise, etc ...)
La procédure de constitution du dossier vol auprès de l'assurance demande exige que le propriétaire remette à l'assurance les éléments concernant le véhicule qui sont encore en sa possession. C'est ainsi que nous avons remis à l'assurance les clés (principale et double), les cartes contenant les codes magnétiques et électroniques des clés, et la carte grise.
Cette procédure permet à l'assurance de se garantir contre les vols fictifs et fraudes à l'assurance: plus de clé, plus de carte grise aux mains du propriétaire
Au bout d'un mois, la procédure est que l'assuré victime du vol transfère la propriété du véhicule à l'assurance, en contrepartie de l'indemnisation, exactement comme une vente de VO de particulier à particulier (certification de cession, carte grise barrée/mention "vendue le", certificat de non gage, etc ...)
Ainsi à cet instant les clés et les papiers passent définitivement en possession de l'assurance, car c'est une vente de VO
Si le véhicule est retrouvé, ce qui est le cas, l'assurance mandate un expert pour entre autre évaluer les dommages consécutifs au vol, etc ..., et bien évidemment lui confie les clés et carte grise pour qu'il puisse effectuer son travail.
Merci
Messages postés
15581
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 décembre 2019
7 243
Bjr
Cette procédure est tout a fait normale.
Si vous avez la conscience tranquille ,vous n'avez pas à vous déplacer ni à racheter votre VL à l'assurance.
Messages postés
15581
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 décembre 2019
7 243
Bjr
Les deux autres familles françaises.:Savez vous si ils ont retrouvé leurs V.L. et ou ??

En fin de séjour au moment de repartir en France, plus de véhicule. Aucun affichage, aucune information. Les 4 personnes concernées ont arpenté longuement le parking ainsi que les rues alentour, rien. 2 autres familles françaises qui comme nous avaient stationné leurs véhicules sur ce parking durant la semaine ne l'ont pas retrouvés, véhicules immatriculés en France, comme le notre (sans doute une coïncidence).

Vous devriez approndir de ce côté avec la Gendarmerie,la police,la MACIF et l'expert huissier,en invoquant que c'est bizarre que trois véhicules ont été "" empruntés "" sur ce parking.

Pour RENAULT TEAM Si le VL a été retrouvé à Pau ,Le voleur est un bon Gaulois
Je vous conseille aussi, si vous avez conservé une copie du certificat de cession de votre véhicule, à la MACIF , d'en adresser un double à la préfecture ; car si votre véhicule est utilisé par le garage ou autre, en plus des problèmes que vous rencontrez, vous risquez de recevoir les contraventions éventuelles (que vous pouvez toujours contester ensuite... mais mieux vaut prévenir que guérir!)

Bon courage
Bonjour assurée contre le vol de mon véhicule à la MACIF, je les informe que je me suis fait volée le même soir mon sac à mains et mon véhicule.
Attablée dans un bar avec des amis, je me rends compte en partant que mon sac à main posé sur le dossier de ma chaise a disparu, arès quelques recherches infructueuses, je me dirige vers mon véhicule qui lui aussi a disparu, j'alerte alors le commisseriat le plus proche qui prend la déposition. 15 jours plus tard je suis informée par la police de la découverte de ma voiture à quelques kms du lieu du vol, elle est accidentée et la vitre conducteur est brisée, seule trace d'effraction. L'assurance m'envoie un courrier pour m'informer qu'elle missionne un expert à titre conservatoire, compte tenu du fait que mon sac, qui contenaient les clés, a été volé juste avant dans un lieu public, donc non fermé à clé, la garantie vol n'est alors pas acquise!!!!
Se faire voler son sac n'est ce pas une effraction quelque soit l'endroit? Et utiliser son contenu pour dérober mon vehicule équivaut à une effraction du véhicule lui-même, non?
Que me conseillez vous de faire?
Cordialement
J'ai deux amis qui se trouvaient avec moi au moment des faits et qui acceptent de temoigner si besoin est
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 6 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
7 avril 2009
> pheso
bonjour,
je voudrais savoir ou vous en êtes avec votre assurance car j'ai eu un problème de vol de mon véhicule qu'ils m'ont indemnisé mais suite au constat d'huissier, il semblerait qu'il n'y ai pas d'effraction, et maintenant ils me réclament le montant de l'indemnisation ainsi que la reprise du véhicule
A bientot
>
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 6 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
7 avril 2009

allez voir une association le CLCV ils sont super bien si vous prenez la carte c est 40e mais c est rien par rapport a l aide qu ils nous apportent
Tenez bon face à l'assureur et à ses affidés (expert etc...). L'assureur est devenu le nouveau propriétaire; vous n'avez pas fait de fausse déclaration de vol; l'absence d'effraction sur le véhicule ne prouve rien.
Si l'assurance veut le revendre, qu'elle se débrouille pour trouver un acheteur. Vous n'avez pas à être le dindon d ela farce!!!

Chabert
Messages postés
15581
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 décembre 2019
7 243
Vu vos propos,je pense que vous n'etes pas en france.
La grosse erreur : ne pas avoir assuré contre le vol ce véhicule .
En france les assurances assurent automatiquement pour le vol ,lorsque vous etes assurés au dessus du minimum ,défense/recours ,
soit tiers collision ou tous risques .

----Rien n’est jamais acquis à l’homme,ni sa force ni sa   faiblesse et quand il croit ouvrir ses bras,son
ombre est celle d’une croix . 
Bonjour à tous

Voici la solution pour retrouver votre voiture volée....


Le tracker vous propose un système de géolocalisation par satéllite qui va vous permettre le suivi du véhicules, personnes, scooter, quad, bateaux ou du matériel professionnel ect...
Le tracker va localiser pour vous et en temps réel les objets disparus, ou vos véhicules en location; petit et compact (50g), aucune installation n'est nécessaire, il suffit de le placer dans un endroit caché.
Le tracker a différent paramètres il existe une fonction ALERTE, il suffit d'appuyer sur le bouton pour déclencher un envoi de sms sur un numero de téléphone portable pré-enregistré.
Cela permet en cas d'accident ou d'agression d'alerter les proches.
les vols de voitures,scooter...représentent plus de 350 000 véhicules volés par an. Les systèmes de protection sont de plus en plus efficace, le CarJacking, vol avec violence au volant est une technique de plus en plus enployé par les voleurs.

Vous retrouverez vos véhicules en vous connectant sur le web avec votre login et mot de passe et ainsi pouvoir allerter la police.
Pour plus d'information voici mon adresse e mail : sud.affaire.catalane@free.fr

Cordialement.
Bonjour,

Voici la conclusion a laquelle AXA aboutit après l'expertise de mon véhicule; je me demande comment alors qu'il ya eu effraction exterieure (comme ils disent), ils peuvent refuser de m'indemniser. Pensez vous que cette conclusion est cohérente et que j'aurai gain de cause pour les indemnités qu'ils évaluent à 3 500 eur.

Nous reprenons contact avec vous concernant le sinistre référencé ci-dessus.

Nous vous rappelons que le vol n'est pas garanti que lorsque sont établis des indices d'effraction du véhicule ou du garage privatif, agression ou menace à l'encontre de l'assuré ou vol par ruse.

Vous avez indiqué à l’expert que vous êtes en possession des deux jeux de clés, et au niveau du questionnaire vol vous avez précisez que vous n’êtes pas en possession d’aucune des clés.

L’expert a constaté une effraction extérieure et non intérieure du véhicule.

L’expert n’a constaté aucune trace d’effraction des moyens de mise en route et de blocage de la direction.

En conséquence, il n’impute aucun dommage à cette déclaration.

Nous ne pouvons intervenir dans l’indemnisation de votre préjudice.


Merci par avance pour vos conseils
Travaillant dans l'assurance, j'ai déjà eu ce genre de rapport d'expertise,je me pose la question suivante : comment expliquez-vous la conduite de votre véhicule sans effraction du neiman et sans shuntage des fils du démareur ? la voiture a donc été conduite avec une clé ! mais dans ce cas pourquoi avoir fracturé la portière si le voleur possède la clé ?
Partant du principe (contairement à l'assurance) que vous êtes honnête, je me dis que quelqu'un de votre entourage a utilisé votre voiture à votre insu, l'a accidentée et a pensé qu'en fracturant la portière on pourrait croire à un vol; ce type d'affaire , je l'ai rencontrée la plupart du temps pour des assurés qui avaient des enfants adolescents susceptibles d'utiliser la voiture de leurs parents sans leur dire....

Autant vous dire que vis à vis de l'assurance il n'y a aucun moyen d'obtenir gain de cause.... désolée pour vous....
Messages postés
15581
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
9 décembre 2019
7 243
gulistan95

Vous avez un bon raisonnement ,qui a été suivi par l'assurance ,toutes les éventualités sont possibles .
Mais les voleurs de voitures ont souvent une clé " Pass "" qui pouvait très bien ne pas ouvrir la porte .


Bonjour Gerber; oui, c'est vvrai certains voleurs possèdent des clés "pass", mais dans ce cas, en général, il n'y a pas d'effraction du tout ....
Quoiqu'il en soit, je suis persuadée que l'assurance ne paiera pas; la seule défense sera sans doute de l'assigner au tribunal en ayant assez d'éléments pour que le doute profite à l'assuré : les tribunaux n'aiment pas trop les assureurs (lol) !
Dossier à la une