Absence du pere [Résolu/Fermé]

Signaler
-
Messages postés
1426
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2009
-
Bonjour, j'ai un peu le même souci que toutes les personnes sur ce site...
je suis maman d'une fille de 7 ans et séparée de son père depuis décembre 2001. le jaf a décider que l'on exercerai l'autorité parental conjointe, hors le père n'exerce plus cette autorité càd uniquement un droit de visite (pas de lettre, coup de tel ou de fil...) depuis maintenant 5 ans. ma fille a appris a son insu que son père avait une autre femme et cette dernière est enceinte d'une fille, ce qui suscite bcp de réactions de sa part...
je me demandai si je pouvais demander au jaf de lui enlever son droit de visite totalement et en avoir la garde absolue???
tout cela pour éviter a ma fille d'autres déceptions venant de son papa... d'autres questions auxquels je suis incapable de répondre...

je me souviens que pour un anniversaire il avait demander a son beau frère de venir apporter les cadeaux qu'il avait acheter a ma fille ( pas de manifestation de sa part ni appel) sauf que sans prendre de nouvelles il n'avait pas imaginé une seule seconde que son bébé était devenu une grande fille donc cadeaux dépasser

18 réponses

coucou tout d' abord bonne 2009 que cette année t' apporte beaucoup de bonnes choses bonheur santé le plus important. déja estime toi heureuse que tu reçoit des cadeaux meme par le bien de quelqu un d' autres. tu sais moi je suis séparée depuis 2006 ma fille a 26 mois il es venu a la naissance et plus aucune nouvelle de sa part ni appel ni lettre ni argent rien il a fait une procédure au bout de 2 ans d absence pour avoir la garde conjointe moitié vacances etc.... moi je refuse j ai demandé un milieu neutre c es tout je suis partie pour violence conjugal alors que j été enceinte de 7 mois tu sais la lois y a pas de justice ca fait 2 ans que j attend j ai ma fille heureusement mais les juges devrai punir ces hommes ils n ont pas le droit pour moi je serai juge je leur donnerai aucun droit sur leur enfant crois moi j ai la haine. envoi moi une reponse tu peux me dire comment ca se passe niveau juge mon msn n_anou_bella@hotmail. fr merci a bientot
4
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24854 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

la justice sé dla merde donne droit au pere meme si il donne pas news 7 ans
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707
Bonjour,

Rien ne vous empeche de faire la demande au JAF. De même, rien ne l'oblige a repondre favorablement a votre demande.

Il est le pere de votre enfant et ce lien, personne ne peut le modifier.

Le divorce est un problème entre les parents. Comme on dit:"Les parents boivent .. les enfants trinquent".

Qu'il n'exerce pas (ou mal) son droit de visite est un problème qui le regarde et dont il doit/devra assumer les retombées.

Pour ce qui est d'une nouvelle femme, cela peut eventuellement choquer votre fille mais votre ex mari, tout comme vous, a le droit de refaire sa vie. Votre fille doit l'admettre. Essayer de le lui faire comprendre et cela devrait pouvoir s'arranger.

Bon courage a vous et votre fille.
Messages postés
1426
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2009
657
C'est sur! Pour répondre, et des aneries pareilles, faut pas qu'il y aie situation d'urgence!
désolé de vous dire les choses franchement mais vous êtes comme toutes ces mères indignes qui pprive leurs enfants du papa, vous n'avez pas su organiser ou accepter des conditions nécessaires notamment une distance entre votre domicile et celui du papa aussi réduite que possible pour permettre une garde alternée, permettant ainsi au papa d'assumer sa fonction paternelle (présence hebdomadaire voir visite quotidienne) dès la séparation, vous avez confondu fonction conjugale et fonction paternelle, vous avez tué le papa par égoisme , plus grave vous avez fait "condamner" le papa comme un criminel ou un délinquant...alors qu'il est le papa. Si vous aviez encouragé sa fonction paternelle votre fille ne serait pas orphéline (privé de ses racines) à cause de vous. Mère indigne qui veut à présent encore condamner le papa....c'est vous que l'on devrait jeté en prison cela rendrait à votre fille son papa qui lui manque tant et lui manquera toute la vie à cause de sa mère. je vous recommande un livre " les fils d'oreste" de christiane olivier chez flammarion. Je vous rassure vous n'êtes pas un cas isolé mais tout les professionnels de la question sont uninimes sur votre responsabilité encouragé par l'Etat, les juges, les acteurs sociaux qui organisent la disparition du papa depuis 1970 . Vous avez eu un papa , vous étiez dans l'obligation de garantir ce cette présence vitale à votre fille , vous l'avez trahis. Son traumatisme entrainera des conséquences déjà visibles toutes vie de façon irrémédiable. Vous avez aliéné votre fille contre son papa sans raison valable, réelle et sérieuse, car son absence est uniquement lié à votre comportement après la séparation. Il est tout à fait possible aux enfants de parrents séparés de garder leur deux parents, sauf que 9 fois sur 10 la maman rend la chose impossible, ingérable pour le papa en raison du montant de la pension, de l'éloignement des domiciles sans raison, etc........Ne me répondez pas ..n'essayez pas de réparer, il est trop tard....vous avez tué le père.
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
970
Bonjour ,

J'étais quant à moi partie vers une réponse, qui, après le message de Donquichotte bien explicite, se résumera finalement à : Avez-vous, dès les premières années de D.V.H , tout fait pour laisser au papa toute la place qu'il pouvait prendre ?
Car, il est significatif que, après quelques temps, le papa en butte à d'incessantes tracasseries de la maman a tendance à s'éloigner, faute de pouvoir aisément et sereinement exercer son rôle !
Les questions de votre fille ne sont-elles pas aussi une remise en cause, pour vous-même, de votre comportement ?

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
Il est très curieux que tous ces messages soient dirigés "contre " la mère, responsable de tous les maux, et en particulier de l'absence de père...Mais jamais rien ne justifie l'absence du père, ou son renoncement - sauf pathologie ou éloignement à l'autre bout de la terre, et encore, le courrier cela existe! Ne croyez-vous pas que ces pères adultes ont plutôt des comptes à régler avec leur ex? Et font trinquer les enfants? c'est proprement scandaleux, ces abandons de pères justifiés, et qui ne donnent lieu à aucun rappel à l'ordre officiel. C'est une honte de la justice...
Tant que la mère ne s'oppose pas physiquement à un droit de visite, tant qu'elle laisse ouvertes ses portes, enfin où est le problème? Tant de messages du style" vous avez tué le père" sont autant de justifiactions bidon à une attitude irresponsable. Il en effet totalement irresponsable de ne pas donner de ses nouvelles à son enfant, et qu'elles que soient les relations avec la mère, encore plus irresponsable et lourd de conséquences de ne pas prendre de nouvelels de son enfant. Un père qui est absent, qui abandonne , c'est grave pour les enfants. Ils se construiront avec ce gouffre certes mais ces pères n'ont strictement aucune excuse ( sauf pathologie je me répète!). Et si la mère vient à décéder? Que se passe-t-il??
Il n'y a rien de significatif, pauvres petits êtres fragiles qui laissent tomber leur enfant parce que leur ex n'a pas été gentille!! Mais enfin réagissons messieurs, vous n'êtes plus dans la cour de récréation. On parle de vos enfants, qui ne peuvent que finir par mépriser un géniteur qui n'a pas de force de caractère. La place, sa place, elle est donnée, toujours du début: on est père et on est mère. les combats de coq c'est entre adultes, pas avec les enfants.
Désolée de ce ton un peu remonté mais cela memet hors de moi toutes ces explications psychologisantes qui dédouaneraient ces irresponsables. Les problèmes de la vie ( car un enfant c'est la vie!) on se doit de les affronter pour ce qu'ils sont, là où se trouve l'essentiel, et on met un mouchoir sur son égo de mâle maltraité.

Ma femme et moi avons un enfant d'un an et demi. Ele est partie avec lui il y a 6 semaines dans sa famille vers Marseille (850 km de notre domicile). Nous avons des problèmes dans notre couple et j'étais d'accord pour qu'elle parte "s'oxygéner" quelques semaines. Je n'ai jamais été séparé de notre bébé depuis sa naissance mais elle me fait du chantage et ne veux plus revenir (elle a fait une main courante à la Police pour dire qu'elle ne quittait pas le domicile conjugal "et quelques choses d'autres que je ne peux pas vous dire" m'a dit la Police). Quelqu'un peut-il me dire combien de temps a t-elle le droit de partir et comment dois-je faire si je veux aller chercher notre bébé (sans décision de justice pour l'instant mais j'ai fat une demande de divorce il y a une semaine)?
Merci de me répondre
Tout d'abord bonsoir, le sujet est bien dépasser mais je viens quand meme à mon tour vous traiter d'égoiste. Cette mère a fait un enfant, elle s'est separer et alors ? sa fait d'elle une mere indigne d'elever seule sa fille ? de se lever tout les matin pour elle ? d'etre emputer sur ces fiche de paye pour absence enfant malade ? pour se serrer la ceinture toute l'année afin d'offrir a sa fille des beau anniv, des vacance au centre aéré ou autre ? de sans cesse chercher des solution de garde ? franchement je doute, et je dit Bravo a cette maman qui merite certainement + d'estime que vous donquichotte ! en vu de votre réponse j'en conclus que vous n'avez pas d'enfant ou alors vous etes vous aussi separer avec des souci pour revoir votre ou vos enfant... mais dans tout les cas, vous avez le droit d'etre malade contrairment a cette maman !!!! a bon entendeur
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707
Donquichotte, vous me semblez un peu trop affirmatif dans votre jugement, à moins que vous ne disposiez d'informations qui ne sont pas ecrites dans le message.

Ne cherchez pas à juger ! Ce n'est pas notre rôle sur ce forum ou il est demandé de l'aide. C'est du moins ce que j'en ai compris.
reponse à foyer
non je ne sais rien de plus que le contenu du message.....je ne juge pas la mère , je ne connais pas les acteurs ni son environnement.....mais si elle avait le choix d'encourager la fonction paternelle et qu'elle ne l'a pas fait , elle est responsable de la situation et coupable des conséquences sur sa fille.
la fonction maternelle n'est pas inhée et encore moins naturelle....
en fait je ne fais que relater une situation institutionnalisée par la société pour de mauvaises raisons, très mauvaises raisons non objectives et surtout contre l'intérêt supérieur des enfants. ce n'est pas parce que la mère à porté l'enfant qu'il est le sien et encore moins qu'elle est la mieux placée pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour cet enfant , il ne faux pas confondre biologie et besoins fondamentaux de l'enfant.
Je ne fait que relaté une situation dénoncée par la majorité les professionnels qui dénoncent ce génocide depuis plus de trente ans. Il s'agit de protégé l'enfant et non la mère. Protégeons les enfants et la délinquance baissera , mais aussi l'économie s'améliorera, mais aussi les divorces diminureront, etc.......comment ? en imposant une organisation matérielle, logistique, financière qui autorise le maintien d'un lien affectif aussi proche que possible d'avant la séparation des parents. Est ce que vous trouver normal que la mère sans emploi déménage provoquant sans raison la rupture du lien quotidien avec le papa tenu de rester sur place en raison de son emploi pour subvenir au besoin de sa famille jusqu'à la séparation enterinée par le juge...NON le papa devrait immédiatement et de droit obtenir le maintien de la résidence de l'enfant à une distance et un coût compatible avec ses obligations. Je parlais du départ de la mère mais c'est la même situation quand l'épouse met le mari à la porte transformant le papa en SDF !!!!!Il est bien évident que je parles des situations où le papa n'a pas trop "péter" les plombs en raison de la tyrannie de la mère qui prend l'enfant en otage, ou que le papa n'est eus un comportement susceptible de porter atteinte à la maman et l'enfant ...une loi interdisant tout changement de domicile du parent gardien protégerait efficacement les enfants des enlèvements ou soustraction par la mère des enfants. merci de se positionner objectivement et équitablement au profit des enfants.
Je parle d'expérience.
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707
Donquichotte, votre developpement sur le sujet va bien au dela de ce que demandait LN: suppression du droit de visite au pere.

Nous n'avons pas a connaitre les raisons qui ont conduit a la separation, nous ne savons rien de leur vie de couple ou de famille. Cela ne nous regarde pas !! C'est leur problème .

Pour cette raison, je me maintiens sur la rreponse que j'ai faite à LN: Je reponds a sa question et c'est tout.

Elle se prend le retour de baton...

Elle a tout fait pour couper le lien père/enfant en l'empéchant d'exercer un vrai rôle de parent à part entière.

Finalement, le père est devenu étranger pour sa fille et inversement.

Et maintenant elle vient pleurer pour dire que le père est un salaud alors que ce n'est que de sa faute.
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707
n'importequoi,

Vous continuez à porter un jugement, voire a juger. Vous n'en avez pas le droit !

Hypothese: Ce n'est pas parceque votre divorce s'est mal passé que vous devez mette toutes les divorcées sur le meme pied (je repete, hypothèse).

Je suis un papa , contrairement a ce que vous avez certainement pensé.
>
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016

je vais essyer d'epliquer comment je peux faire vous etes papa, j em'obstine a lui demander de venir voir les enfants par sms par appel et c meme moiki lui ave trouver un logemetn pour kil puissen les prendre il sostn o nombres de 4 petits garcons avec leur repartie c clair mais 4 enfants qui veulentvoir leur pere le divorce c bien passé mais pkoi un papa ne veut plus voir des enfants car il cree une nouvelle vie peux tu me conseiller car je vien de voir ke tu ete papa separe.Mon reve c ke le papa des enfants restent pres deux et kil continuent a les conseiller il est vrai ke nous avons 40km de differences ke son budget na pa ete du tout entacher par la pension bieno contraire mais g limpression ke mainenant kil a sa vie ailleurs il ne veut plus ou ne prend plus le temps de sokuper de 4 enfants genials ki poussent trop vite..le petit de 5 ans me dit souvent je t'aime maman toi tu pars pas ca me fait dumal mais bon je ne sais pus koi lui dir. il ne les appelle plus ne prend plu le temps de dire je vien les voir une aprem tu peux me les laisser ej le ferai bien o contraire les petits seraient heureux mais bon toi un papa peut tu maider a comprendre els papa divorces ki rejetent leurs enfants merci isa
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707 > if-butterfly
Bonjour Isa ,

Tout d'abord, je ne suis pas un papa séparé. Il en est aisni depuis plus de 40 ans.

Il est difficile de donner des conseils quand on ne "connait" qu'une seule version du probleme.

C'est a vous d'essayer de trouver, honnetement, pourquoi la situation avec les enfants en est arrivée là. Pourquoi ne vient-il pas les voir, ne demande pas de leurs nouvelles. Et pourtant vous avez ecrit que la separation s'est bien passée.

Si vous connaissez sa nouvelle adresse, demandez a votre ainé de faire une lettre a son père et tarnsmettez le courrier. Je serais etonné qu'un pere reste insensible aux appels de ses enfants.

Peut-etre ce courrier sera-t-il l'amorce d'un "nouveau depart".

foyer,

tu es quelqu'un d'incroyablement naif....
Comment veut tu que le père puisse entretenir une quelconque relation avec son enfant avec des droits de visite...
Et s'il n'a obtenu que des droits de visite, la mère y ait forcément pour quelque chose...

Et là, comme par hasard, juste au moment où le père a refait sa vie, va de nouveau devenir papa, et LN, la mère veut lui retirer son droit de visite...
Et toi tu oses encore répondre à cela...

Je ne voit pas en quoi vous êtes concernés, encore moins quand je vois votre réponse.

Qu'une mère veut retirer les misérables de droit de viste qu'elle a gracieusement accordé au père quand elle apprend que celui-ci va de nouveau devenir papa et vous ne trouvez rien à lui dire...

Et vous voulez faire croire que vous êtes concernés ???
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707
n'importe quoi,

Je connais un couple, jeune, en situation de divorce et dont le père a obtenu le droit de visite pour les enfants. Cela se passe trés bien, malgré l'agressivite d'un des parents vers l'autre.

Il suffit d'efforts de la part des 2 parents pour que les enfants ne soient pas des victimes innocentes.
Que chacun refasse sa vie est dans la logique des choses. Il faut expliquer aux enfants ce qu'il en est, sans dénigrer l'autre.

oui je connais ce discours sur les pères week-end qui ne prennent pas leur enfant alors qu'on a tout fait pour que cela se passe ainsi.
Le "on" étant la mère et la justice
Messages postés
16
Date d'inscription
mercredi 3 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
10 octobre 2008
50
re
mais qui est donc cette vilaine ON... enfin soyez quand meme realiste, ce que vous denoncez existe probablement mais si les peres deviennent des etrangers pour leurs enfants ils sont tout de meme responsables... l instinct maternel n est pas inné, mais il en va de meme pour l instinct paternel. Et si les peres ne sont pas satisfait des jugements qu ils fassent appel. Arreter donc de dire que tout est injuste pour les peres, il en va de même pour des meres qui se retrouve a elever leurs enfants seules avec peu de moyen et un travail aussi a assumer, mais ça vous allez probablment trouver cela normal.
bonsoir
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
970
Bonsoir à tous,

Les situations dont nous avons à souffrir autant pères que mères sont si nombreuses ... Aucun avis n'est ni faux, ni vrai, et nous ne trouverons jamais la réponse idéale ! Il est malgré tout des comportements récurrents, dont nous avons ( et surtout nos enfants) à pâtir : les papas irresponsables et les mamans vindicatives, trop de situations sont semblables, finalement, pour ne pas s'en rendre compte .

La question d' LN a déclenché toutes ces agressivités car elle s'apparente (s'apparente, je dis bien !) à l'un des comportements fréquemment constaté : Un enfant de 7 ans, un divorce en 2001 ; donc l'enfant n'a que peu vécu avec son papa ? Plus aucun contact depuis 5 ans, soit depuis que l'enfant a 2 ans ; la période de bébé où la maman est très protectrice et ne laisse que très peu de place au papa, qui s'éloigne ? Et la nouvelle vie du papa qui vient perturber une enfant qui le connaît à peine ; ou sa maman qui se sent encore flouée, même après 7 ans de divorce ?

Tous les ingrédients sont ici réunis pour provoquer les réactions ci-dessus . Mais restons sur le côté mesuré et pacificateur de Foyer, de sa première et seule réponse adéquate, car les mêmes ingrédients ne donnent pas forcément la même recette !

Bonne fin de soirée ,
-----------------------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
indianah
votre manque d'objectivité est évident car vous passez sous silence la siituation actuelle et ses chiffres.
pour accepter de reconnaitre que la situation des enfants est catastrophique il faut prendre connaissance des chiffres que détiennent nos gouvernants (qui montrent l'exemple et s'en foutent comme de leur première dent) sur l'insertion sociale des enfants de parents divorcés depuis les années soixante dix = un véritable cimetière, avec des exceptions : 1 ou 2% .
Je n'ai pas encore taper sur les médias qui relaient cette propagande hédoniste (égoïsme si vous préféré) et féministe aveugle. Je laisse le soin à un autre participant de ce forum le faire.
Pour reprendre vos propos : pourquoi le papa devrait il avoir à se battre pour maintenir le lien affectif naturel et la fonction paternelle ? au nom de quelle équité, quelle logique, quelle humanité, quelle preuve scientifique,
Quel éminent professionnel de cette question : dolto, Nouari, et les dizaines d'autres qui sont tous d'accord sur la place du papa, mais les mamans ne connaissent pas la science de ces illustres docteurs reconnus et respectés, cela évite à ces mères de culpabiliser , d'avoir des remords, d'avoir à prendre en considération leur enfant au détriment de leur nombril, de leur confort, de leur humeur, de leur décision subjective et partial.....etc......
Freud avait une approche uniquement reptilienne et biologique mais c'était du temps de la société patriarcale, morte depuis longtemps.
Les papas ont été encouragés, aussi par la force des choses (travail des mamans) à s'investir dès la naissance de leurs enfants , et à présent ces mêmes papas assumant leur fonction paternelle totalement avec plus ou moins de bonheur en fonction des conseils ou l'encouragement de la maman, se trouvent éjectés par le juge et la mère de la vie de leurs enfants....essayer d'imaginer les dégats irréparables que subissent les enfants de ces nouveaux papas qui ont parfois été préssent dans la vie quotidienne de leur enfant autant voir plus que la maman.
Messieurs les papas ne remettez jamais en cause la façon dont la mère élève vos enfants , car dans sa tête, il n'y a qu'elle qui sait faire, attention au siège éjectable.....
Je recommande d'introduire à l'école dès 13 ans l'étude d'un livre qui ouvre l'esprit à défaut de donner les solutions exactes "de John gray "les hommes sont de mars les femme de vénus"....il y en a d'autre....cela serait un oeuvre de salubrité publilque dont l'éducation nationale serait fière.
Regardez les chiffres, visitez les prisons, rencontrez les fonctionnaires de la P.J.J. (protection judiciaire de la jeunesse) rencontrez les acteurs de l'A.S.E. '(aide sociale à l'enfance) etc....etc.....
Tapez dans votre moteur de recherche "drame familial" n'est ce pas le système actuel qui engendre autant de violence car profondément injuste et inéquitable pour les enfants et pour les papas éjectés sans raison valable.
Savez vous que c'est la volonté de la maman qui consacre la fonction paternelle...je m'explique.....le couple se déchire, se sépare mais la maman doit agir, soutenir, encourager, inciter, exiger du papa le maintien du lien et l'exercice actif de sa fonction paternelle. Sans cette action de la maman, la présence du papa est quasi inopérante
voir même contre productive, voir nuisible (mortel) en cas d'aliénation par le parent gardien (la mère) . Vous connaissez beaucoup de maman ayant été un peu bousculées par le papa, voir trahit (adultère) et autre méfait du conjoint , combien de maman seraient capable d'encourager dans ces conditions le maintien de la fonction paternelle? 1% et je suis optimiste. Pourtant il faudrait qu'avant de se marier et surtout de faire des enfants la future maman s'engage fermement dans cet objectif de contrat parental afin de protéger l'enfant en cas de séparation. Si la maman ne s'engage pas dans ce processus de valorisation du papa (présent ou absent) les conséquences pour les enfants seront traumatisantes dans 99% des cas. Quel que soit le contentieux avec son ex compagnon la maman doit valoriser lverbalement auprès de son enfants le papa, même si ce n'est pas sincère mais il faut que l'enfant sente que sa maman accepte et encouurage le lien paternel. La maman doit s'interdire toute descimination ou critique envers le papa, ainsi que les autres adultes au contact de l'enfant. L'ex-épouse peut et doit insulter ou frapper son ex mari autant qu'elle le souhaite sans que les enfants soupçonne ce contentieux.
L'attitude du papa envers la maman doit être dans le même esprit mais là n'est pas la question puisque aujourd'hui 90% des papas ont été assassinés et 85% des enfants (voir plus) vivent avec leur maman.
Quelles mamans sont capables de différencier totalement leur jugement et leurs actes entre l'ex et le papa?
Messages postés
16
Date d'inscription
mercredi 3 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
10 octobre 2008
50 > donquichotte
bonjour,
Mon manque d objectivité????? Enfin lisez un peu vos texte!!! le pere doit etre encouragé a tenir son rôle il faut valoriser le pere(present ou absent) Non mais je rêve..... Les chiffres sont un fait evident et indeniable, mais le vécu des uns et des autres qu en faites vous!!!
Vous avez lu plein de livre bravo, mais ou est donc votre ouverture d esprit. Quant a faire lire john gray aux collegiens qui deja ont du mal a ouvrir un dictionnaire( quand ils ont la chance d 'en avoir un chez eux).... plus mortel et improductif... je ne vois pas même les pages jaunes sont plus instructives et plus utiles!!!!
les chiffres qui disent que les mamans empechent de voir leurs papas ne sont pas encore sortis, car pour evaluer et faire avouer qui des deux a la plus grande part de responsabilité dans cet echec, il va falloir a mon avis une evolution des moeurs qui n est pas pour tout de suite.
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
970 >
Messages postés
16
Date d'inscription
mercredi 3 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
10 octobre 2008

Bonjour ,

Vous avez peut-être, comme des millions d'allocataires, reçu le n° de septembre, qui consacre un large article sur les "parents solos" . Il en ressort que plus de 2 millions de familles sont concernées, à 85 % le parent seul est la maman; ces chiffres sont ceux de la CAF . A fortiori, 85% au moins des papas sont des pères "éloignés" .
Il y a également un exposé sur le rôle que doit tenir la maman envers le papa, source établie de bien des problèmes, en le valorisant toujours aux yeux de l'enfant ... " C'est à la mère qu'il appartient de le faire exister " ," peut-être est-il utile aussi de balayer devant sa porte ...ne jette-ton pas de l' huile sur le feu par des confidences déplacées...sur les travers du père " (citations) . Au psy de rajouter que l'image toujours présente dans notre société du papa viril dans un univers professionnel n'aide pas à la reconnaissance de la capacité aussi du papa à assumer un rôle de père . (Sous-entendu indirect de la dite société : Mesdames, restez dans vos cuisines à vous occuper de vos enfants, c'est tout ce qu'on vous demande ! ... Vous acceptez cette place encore dévolue à la femme ? Pas moi ! )...

Vous n'allez pas dire que la CAF fait des articles complètement partiaux ?

Juste un mot sur le fait que des collégiens ( alors qu'un dictionnaire est déjà demandé et son maniement appris en primaire ! ), s'ils ne sont pas enclins à le faire faute d'y avoir été habitués, n'auraient pas même un dictionnaire à se mettre sous la main ! A l'heure du B.I.I. obligatoire au Brevet, ils ont souvent à nous en remontrer sur beaucoup de choses ...

Nous dérivons bien loin de la question d' LN, mais peut-être y trouvera-t-elle également matière à réflexion, comme nous tous !

Bonne journée ,
bonsoir, je ne suis ni pour les uns ni pour les autres mais il faut objectivement regarder le bilan, les chiffres parlent d'eux même....ce que je dis est valable pour les deux parents, l'enfant à besoin de son papa autant que de sa maman or actuellement 9 fois sur dix l'enfant perd son papa....Pourquoi? ayez le courage de reconnaître que la situation actuelle des enfants est inéquitable voir désespérer pour leur avenir , les preuves sont là accablantes.
Si depuis trente ans au nom de je ne sais qu'elle cruauté, l'état prononce une condamnation envers l'un des parents au profit de l'autre!" ah bon, mon autre parent est un délinquant"? l'état transforme les parents , l'un en visiteur, l'autre en gardien, quel cruauté mentale infligé à l'enfant, de quel droit l'état se permet il de décider que l'enfant aura droit à 10% du temps d'affection et d'éducation de l'un de ses parents et de 90% pour l'autre, de quel droit l'état laisse t il les mères (89%) des cas supprimer la fonction paternelle?
on me rétorquera que je suis un naïf, que cela n'est pas possible (sans me dire pourquoi), que ce n'est pas souhaitable((pour qui),pire que les enfants s'adaptent "très bien" (oui, les handicapés aussi) que c'est ce que souhaite les papas (demandons leur), etc.....etc.....souvent on entend : "c'est pour les enfants plutot que de subir les disputes voir la violence du couple!!!!!d'accord séparons le couple mais rien n'empêche d'organiser le maintien quotidien du lien affectif au profit des enfants.
je dis qu'il ne faut prendre en compte aucune demande des parents avant d'avoir garantie la présence des deux parents de façon aussi proche que possible d'avant la séparation. Il ne s'agit pas de satisfaire le confort d'un des parents mais celui de l'enfant. Le juge doit prendre en compte les conditions de vie avant et essayer en liaison avec la médiation familiale d'utiliser toutes les ressources matérielles et logistiques pour que la présence des deux parents soit optimisé. Sans oublié d'assister, orienter, conseiller le parent vers une consultation spécialisée si nécessaire, c'est son rôle, le juge doit défendre les intérêts de l'enfant et ceux de la société. Or aujourd'hui , il fait ou laisse disparaitre le papa dans 90% des cas....si nous passion à 50% cela serait un grand progrès pour les générations futures. Comment voulez vous que ces enfants devenus grands respectent la loi qui a bafoué leur droit les plus fondamentaux alors qu'enfant ils ne pouvaient pas se défendre.
Si les mamans connaissaient et acceptaient que la fonction paternelle est vitale (voir les fils d'oreste de Christiane olivier chez flammarion) surtout avant 6 ans pour l'éducation de leur enfant au lieu de nier cette évidence...il n'y aurait pas autant de divorce au premier court circuit du ménage, sans raison réelle et sérieuse.....mais parfois l'amour rend fou, ou tout le monde peut se tromper... persister dans l'erreur qui est une faute.
Celui qui déménage devra en priorité être domicilié à proximité immédiate, le partage de la communauté devra être réalisé dans cet objectif de maintien du lien, la résidence alternée sera organisée dans un souci de moindre inconvénient pour les enfants, la médiation familiale contrôlera dans l'année de sa mise place lle respect du confort des enfants, etc....etc.....c'est possible...il faut le vouloir et arrêter de penser que la situation actuelle que je qualifie de génocide infantile est acceptable....non elle est inhumaine. merci
Bonjour,

Pour ma part, pas encore divorcé je suis dans le cas contraire, l'homme qui garde ses enfants depuis 3 ans.
Tout se passe bien, leur maman vient les voir régulièrement.
Le but de mon intervention est simple : personne de mon entourage ne comprend ma situation. Même au bout de trois ans à garder mes enfants 95 % du temps on me dit : fait attention elle peut à tout moment te prendre tes enfants, ect ... Fait une déclaration d'abandon de foyer ...

Alors je pose ces question à LN :
Ces remarques viennent aussi bien d'hommes que de femmes pourquoi ?
Pourquoi le divorce et la garde sont-ils devenus un sujet si difficile ?
Pourquoi ne pas se dire que personne n'est parfait et que c'est tout simplement la vie ?

Vous souhaitez lui retirer la garde, essayer, la justice décidera du bien fondé de votre demande.
je ne suis pas du tout d'accord avec vous...
la justice n'a pas à prendre une décision qui ne respecte jamais le droit des enfants
on s'en fout de l'autorité parentale, l'enfant appartient à ses deux parents,
ce qui compte c'est le lien affectif et éducatif qui doit être préservé,
le code civil il s'en fout le gosse, car l'autorité parentale est une notion de droit au regard de la responsabilité civile, qu'est que le gamin il en a faire de cela, il ne faut pas tout mélanger, l'autorité parentale est un statut juridiique au regard de l'organisation de la société et des responsabilité des citoyens mais cela n'a rien à voir avec les besoins fondamentaux reconnus des enfants.
LN n'a pas su retenir retenir le papa, ou permettre qu'il reste le papa, à présent elle est la seule à pouvoir sauver sa fille, mais certainement pas en essayant de supprimer l'autorité parantale qui n'a rien à voir avec le lien biologique ni la fonction paternelle...il est trop tard....tout, ou l'essentiel se joue avant 6 ans , le traumatisme de la petite est irréversible mais si la maman fais le nécessaire en accord avec le papa....il est possible d'améliorer l'avenir de cette fille qui a un besoin vital d'être encouragé par les yeux de son papa, le regard de son papa qui valide, qui fait devenir femme, qui valorise l'image, qui cautionne, ce regard qui fait grandir, ce regard qui encourage à aller de l'avant.
seul le résultat compte le reste c'est du vent, de la méchanceté gratuite, de la violence tournée contre l'enfant.
depuis la séparation combien de fois cette mère (pas maman) as t elle parlé à sa fille de son papa pour lui dire que son papa était un homme extra ordinaire mais que son travail le retenait éloigné.......qu'a t elle fait pour encourager le papa dès le lendemain de la séparation à prendre sa fille, sans demander à la justice de condamner ce papa qu'elle a trouvé suffisamment digne pour être le papa de leur enfant? mauvais mari ou pas , mauvaise épouse ou pas....papa et maman à vie c'est sûr...or 85% des enfants de parents divorcés perdent leur papa....à quand un cours d'éducation civique à l'école sur les roles, mission et responsabilité du papa et de la maman...ce qu'il ne faut faire et ne pas faire, que contient la fonction paternelle et maternelle, etc......etc.......soyons d'abord de bon parents avant d'être de bon travailleur rentable économiquement...le premier permettra sans doute d'améliorer le second...j'en suis certain, convaincu. Respectons les enfants......
réponse à LN
votre question est hors sujet...et ne n'honore pas la fonction maternelle
je vous invites à prendre connaissance de l'ensemble de mes messages.
certains autres intervenants ne vous rendent pas service en essayant d'avoir un discours neutre comme l'autruche qui met la tête dans le sable, ces fameux discours stériles politiquement correcte ...sans doute pour ne pas faire culpabiliser la "mère" ...sexe dit faiible...qui dans l'imaginaire collectif incarne la protection de l'enfant (d'ailleurs le conseil général met en oeuvre un service qui s'appelle la P.M.I protection maternelle infantile alors que objectivement cela devrait s'appeller la P.P.I PROTECTION PARENTALE INFANTILe comment au 3ème millénaire peut on encore bafouer ainsi les droits fondamentaux des générations futures.
Les bonnes questions serait :
1 -comment faire pour informer le papa des conséquences graves que provoque son absence sur sa fille
2 -que dois je faire pour inciter le papa à montrer de l'amour et de l'affection à sa fille
3 - que dois je dire et faire à ma fille pour la rassurer sur l'amour de son papa et l'encourager à aimer son papa momentanément absent contre sa volonté......etc.....
Evidemment si comme je le crois vu le passé et vu votre question vous n'avez rien fait pour cela jusqu'à présent , voir encourager la disparition du papa comme les autres mères.....vous ne réussirer pas dans le sauvetage de votre fille.
Seule solution avoir recours à un thérapeute familial avec les deux parents.
lui dire votre volonté (papa et maman) de sauver votre fille.
Trouver ce professionnel, lui donner toutes les informations sur l'environnement familial , matérielles et logistiques
Les solutions proposées par ce professionnel devront être un consensus gagnant/gagnant/gagnant (maman/fille/papa) avec un réel gain pour l'enfant et quelques concessions équitables de la part de ses parents.
A mon avis vous avez besoin tous les deux d'un soutien sérieux pour assumer votre rôle parental vis à vis de cet enfant...surtout oublier vos rancoeurs stériles qui détruisent l'enfant....oublier votre amour propre et orgueil très mal placé.....je ne juge pas , je ne fais que relater des hypothèses ou situations connues qui pourraient s'appliquer à votre cas. voila ma réponse trop longue mais trop superficielle tant au regard de l'enjeu, qui n'a rien d'un jeu, est capital pour l'avenir de votre fille dans le même cas que des milliers et des milliers d'enfants en souffrance à cause du comportement de leurs parents.
Messages postés
90
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
11 septembre 2008
7
Une mère ne peut venir pleurer qu'un père a coupé les liens avec son enfant si elle a tout fait pour.
Si le père dès le début n'a que des droit de visite de quelques heures dans le mois ou 4 jours par mois, il ne faut pas s'étonner que le père et l'enfant devient l'un pour l'autre étranger. Après, comme c'est souvent le cas, si on dit en plus des mauvaises choses sur son père à l'enfant...

Pour répondre à la question de LN, si elle veut supprimer les droits de visite du père, elle n'y arrivera pas à moins que celui-ci présente un énorme danger pour l'enfant.
salut

bien sur ke tu peut demander la garde definitive de ta fille il faut ke tu te renseigne aupres d1 juge pour enfant

courage et bats toi pour ta fille

michou
Messages postés
1426
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2009
657
Encore une intervention completement inutile de notre Florin nationale,quand tu aurs des enfants toi mème peut etre pourra tu intervenir en connaissance de cause
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
970 >
Messages postés
1426
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2009

C'est sûr, Théo, c'est bien connu : tu frappes à sa porte et le Juge pour Enfants te renseigne de suite ... !

D'autant mieux que le Juge pour Enfants n' a à connaître que de situations de mise en danger, par négligences, mauvais traitements, etc, des enfants ... tandis qu'une demande de changement de garde s'effectue devant un Juge des Affaires Familiales, s'il n'est pas prouvé qu'un enfant serait en danger ou signalé comme tel !

Je développe parce que Florine, le J.A.F, le J.E., le JEX ... ?

La discussion étant close depuis des mois, en plus, les personnes intéressées ont sans doute déjà vu évoluer leurs situations ...
------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
Messages postés
18725
Date d'inscription
lundi 1 septembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 octobre 2016
6 707
Sachez, n'importe quoi, que je suis concerné indirectement par ce pb, alors evitez de vouloir me donner des conseils.
C'est pour cela que mes interventions sont principalement axées sur la moderation et que je me refuse a faire de l'accusation gratuite.
Messages postés
16
Date d'inscription
mercredi 3 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
10 octobre 2008
50
bonsoir,
que de rancoeur dans toutes ces "reponses".... si l on peut les considerer ainsi. C est toujours les mamans qui prennent les enfants en otages, non mais ou va t on messieurs si la maman abandonne ses enfants c est une infame s..... qu il faut lapider,si elle a la garde des enfants c est pareil!! mais savez vous messieurs qu il existe aussi des papas qui ne prennent pas leurs enfants et ne payent pas de pension, mais qui trouvent que leur ex est une mauvaise mére.
Demander a ce que le papa soit dechu de ses droits n est probablement pas une bonne solution mais de quel droit vous permettez vous de porter des jugements sur la vie des autres.
Dossier à la une