Divorce après 28 ans de vie commune

Signaler
-
 CHRISTINE -
Bonjour,

voila après 28 ans de vie commune j'envisage de demander le divorce pour des raisons diverses, que je ne voudrais pas étaler ici. Je n'ai jamais tavaillé pour élever nos 3 enfants dont 2 sont mariées mainteant alors que le 3ème de 18 ans vit encore avec nous. Nous avons une maison d'habitation type F5 et mon mari gagne 5 500 euros mensuellement.

Je voudrais savoir comment se passerait un divorce dans cecadre là et surtout quels seraient mes droits.

D'avance merci
A voir également:

2 réponses

Messages postés
2697
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mars 2016
2 250
Bonjour,
2 types de divorces :
A l'amiable. Vous vous mettez d'accord avec un avocat unique et le juge prend acte.
Judiciaire. La procédure est longue et c'est le juge qui règlera tous les détails en fonction des arguments de chacun.
Messages postés
2697
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mars 2016
2 250 > babeth57
Il me semble avoir répondu mais vous ne voulez pas comprendre.
Je vais expliqueer en détail :
Divorce à l'amiable. Vous vous mettez d'accord avec votre mari pour qu'il vous verse 1000 € de pension alimentaire et 500 euros de prestation compensatoire et vous garder l'usage de l'appartement jusqu'à votre mort. Le juge acte.
Divorce judiciaire. C'est le juge qui décide. Si ile dit 300 euros de pension alimentaire, pas de prestation compensatoire et l'usage de l'appartement jusqu'au 18 ans du dernier contre 150 euros de loyer.
>
Messages postés
2697
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mars 2016

ok merci beaucoup ! ce n'est pas que je n'avais pas voulu comprendre c'est que je ok merci beaucoup ! ce n'est pas que je n'avais pas voulu comprendre c'est que je n'avais pas compris désolée.

et merci encore du renseignement
> babeth57
déjà c'est dommage de divorcer après tout ce temps !! mais divorcer quand on a aucune situation c'est suicidaire
> babeth57
Bonsoir Babeth,
Je surfe le Net un peu angoisée car je suis dans le même cas "quasi suicidiaire" que vous depuis peu et je vous écris car je vois que nos cas sont semblables. Mariée depuis 23 ans avec 2 enfants (19 et 16 ans), c'est moi qui souhaite cette séparation. Pas de travail pour élever les enfants et une maison qui n'est pas encore toute remboursée. Où en êtes vous à ce jour et comment avez vous fait?
J'espère que vous avez encore la même adresse mail et que vous pourrez lire ce message.
Merci de votre aide,
Véro
> V64
bonsoir moi c est apres 38ans de mariage ca fait tres mal mon mari a une maitresse depuis 4ans je l ai su il y a 2ans je ne travaille pas non plus car avant je travailler et j ai areter quands j au mes enfants et repris lorsqu ils ont ete a l ecole moi j ai eu 600eu de pension a titre de devoir de secours la le divorce vas peut etre vite prononcer mon avocate ma demander une certaine somme et ma maison que j avais eu a titre gratuits la elle est vendu je cherche un appt les loyer sont a 510eu sans les charges donc tres difficile pour moi j ai vraiment peur de l avenir je suis contrarier car je vais avoir de l argent de ma maison mais si je vis encore 20ans il faudras que je compte beaucoup pour pouvoir vivre j ai 59ans je travaille pas depuis 94 j ai peur de mon avenir oui tres peur
bonsoir,
En premier lieu ne prenez pas le même avocat, dans votre situation une femme en l’occurrence.
Puisque vous travaillé pas vous avez droit à l’aide judiciaire. 
Vos droits serons l’occupation du domicile conjugal pendant le temps de la procédure.
Une pension compensatoire, qui sera déterminé en tenant compte de vos année de mariage.
Si vous êtes marié sur le régime de la communauté la moitié des biens.
Première précaution comme il n’y a pas de vol entre mari et femme faite attention que votre mari à l’annonce de votre demande de divorce retire pas tout votre argent pour le placer à son nom il en n‘a le droit.
Le juge tiendra compte de vos bien propre en l’occurrence un héritage, ces bien propre ne rentrant pas dans le partage, même en étant marié sur le régime de la communautés.
Deuxième précaution ne pas tenir compte d’un seul conseil d’avocat, toujours avoir deux ou trois points de vue, si ces trois points de vues raccorde vous aurez aucun risque autrement grave danger.
Bon courage.
merci jean tes conseils sont précieux