Risque de licenciement suite à une dépression

Signaler
-
Press30
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 30 décembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
30 décembre 2019
-
Bonjour,
Je suis fonctionnaire dans la police nationale et suis affecté depuis le 2 mai 2008 à saint denis 93. Je suis stagiaire pour un an avant la titularisation.
Je suis maman d'une petite fille de 2 ans et demi.
J'habite la cote d'azur et je suis donc à 1000kms de chez moi.
J'ai très peur de perdre mon travail mais je ne supporte plus cette vie je suis actuellement en dépression depuis 1 semaine et mon délegué syndicaliste me dit que si je prolonge mes arrets alors je peux etre révoqué de la police nationale. Je ne sais meme pas si j'ai droit au chomage car les assedic me réponde que cela ne dépend pas d'eux pour les fonctionnaires.
Si quelqu'un est dans ma situation depuis peu ou a des renseignements fiables et concrets à me donner , je suis preneuse car je suis désespérée.

8 réponses

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 1 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2009
3
Bonjour! Ca rassure de voir que je ne suis pas la seule à déprimer. Pourtant je suis pas très loin de chez moi et je rentre à chaque repos mais j ne m'y fais pa du tou. Je passe mon temps à pleurer. Comment ca se passe pour vous? Et comment est on payer pendant les arrêts maladies pour dépression? Est il sûr que la boîte nous licencie si on reste trop longtemps en arret pour ce motif?Je ne sais vraiment plus quoi faire pour quitter cette vie parisienne. JE suis prête à retourner dans le commerce pour retrouver une vie normale et ne plus avoir à vivre ce "métro boulot dodo" quotidien. Merci d'avance pour vos réponses. Je suis morte d'inquiétude. Merci
Salut

Où en es tu depuis tout ce temps?
La police m'a licencié après être rester un an en arrêt pour dépression. Depuis 2 ans et demi maintenant je bosse dans les assurances en tant que conseillère en clientèle. Je suis a 15kms de chez moi, jai un petit garçon de 10 mois. Bref je suis heureuse!!!
En gros je ne me vois pas reprendre. Je n y arrive plus.
Press30
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 30 décembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
30 décembre 2019

Je suis actuellement dans la même situation que toi peut tu m'informe de comment ça a fini pour toi ?
Merci par avance

J'ai une sclérose en plaque depuis 1999, je travailles a PHOTO SERVICE en CDI mais actuellement a la suite de mes grossesses la maladie a énormément évoluée, je suis encore en congé parentale mais la COTOREP m'a déclarée totalement inapte suite à l'évolution comment ça va se passer à la reprise de mon travail sachant que je suis diminuée physiquement??.
merci pour votre réponse.
bonjour,

Effectivement attends-toi à être déclarée inapte à la fonction, car au bout de tes 1 an de stagiaire, tu dois encore passer une visite médicale pour ta titularisation.

En étant déjà en arrêt de travail pour dépression en tant que stagiaire, il y a de fortes chances pour que tu ne sois pas titularisée. Pour les assédics je ne peux pas te répondre clairement, car sur certains forums certains disent qu'en étant stagiaire tu peux toucher des indemnités, cela me paraît surprenant car même en étant stagiaire, nous ne cotisons pas pour le chômage.
Salut merci d'avoir répondu. sais tu quand je peux etre déclarée inapte est ce long?
Merci par avance
LES AGENTS DU SERVICES PUBLIC ONT UNE ASSURANCES CHOMAGE 0 EUX MALGR2S QUE L'INSCRPTION SE FERA AUX ASSEDIC; tU NE SERA DE TOUTES FACON PAS INDEMNISE PAR LES ASSEDIC MAIS PAR LE SECTEUR CHOMAGE DU PUBLIC.
Donc tu me dis que l'on a quand même au pire des cas droit à une indemnisation suite à la perte d'emploi.
Connais tu le nom ou as tu d'autres infos?
j'ai la meme situation, je suis dans le meme cas que toi, contact moi par mail et on se contactera par fil
merci
Salut,
Merci d'avoir répondu je commencais a penser que j'etais seule au monde.
Tu es dans la Pn?
Je suis enceinte d'un mois et demi peut etre que ca change la situation!
> tinie1708
salut tine, t'es enceinte d'un mois et demi, donc là l'administration ne peut pas de révoquer, car on ne peut en aucun cas licencier quelqu'un pendant un arrêt médical. nous policiers on a des devoirs mais aussi des DROITS donc t'inquiète pas pour ça.
et pour ta titularisation, elle sera reportée de 6 mois environ, mais cela dépend du chef de service. il invoquera le fait que tu étais en arrêt et qu'il n'a pas pu evaluer tes compétence. bon courage et surtout n'oublis pas que le plus important et de préserver sa santé et ta pitchounette. une collègue
> steph
Salut steph,
Merci de m'avoir si gentiement repondu car j'avais vraiment besion de lire ces lignes, pour savoir tout ca tu t'es trouvé dans cette situation?
Je vais apres avoir accouché m'arreter de travailler pour prendre mon congé parentale de trois ans. Sais tu comment ça se passera pour la titul., un delegué m'avait dit que il ne pouvait pas me laisser stagiaire si longtemps et qu'il finirait par me titulariser.
> tinie1708
salut tinie et les autres ! moi aussi je suis dans une merde grave j'en ai marre de la police !!!!!! lol en fait je suis en arret maladie depuis un an et demi car étant affecté en region parisienne j'ai pas supporté d'etre loin de chez moi ! (je suis du sud est) j'étais super bien classé mais vu que je suis sortis de l'ecole pendant les emeutes de 2005 on a tous été affecté a paris!!! (comme ca au moins pas de jaloux !!!) sauf que j'etais pas pret et c'etait pas le but !!! maintenant je peux pas demissionner car je suis chez moi en arret et que si je veux demissionner il faut que je retourne a paris au moins 3 mois !!! et en plus il faut que je rembourse 15 000 euros de formation car depuis janvier 2005 les eleves sortant de l'ecole sont tenus de rester 5 années dans le sgap d'affectation ! (en gros on doit 5 ans a l'état et si on part avant on paye) !!! et si je fais un abandon de poste c'est a dire si je me remets apte et que j'y vais pas et ben je paye quand meme car ca ne change rien au fait que je leur doive 15 000 euros ! donc je suis carrément bloqué !! le probleme c'est qu'en longue maladie j'ai mon salaire entier la premiere année et qu'aprés ca diminue et moi je peux pas vivre comme ca il faut que je bosse !! j'ai pas envie de demissioner car je devrait retourner a paris 3 mois alors que j'ai pas d'appart la bas et pas envie de faire un abandon de poste car je veux pas avoir de problemes avec l'administration et j'ai encore moins envie dans les deux cas de rembourser 15 000 euros ! en fait ma derniere solution c'est de me casser en amerique du sud ou en afrique masi bon j'ai pas vraiment envie non plus donc si quelqu'un a une solution.... je suis preneur ! tinie un bon conseil si tu compte pas rester trop longtemps dans la police pars pendant que tu es stagiaire ou tu vas etre coincée comme je le suis... salut tout le monde ! biz les collegues !
> pn95bn
Salut collegue, bon je vois que je ne suis plus seule au monde, tu as des enfants?
Moi j'ai de la peine et bcp de rancoeur lorsque je vois nos situations, moi je vais avoir mon bébé car je suis enceinte de 2 mois et comme c'est mon deuxieme enfant je vais m'arreter 3 ans en congé parental, (c'est ma seconde grossesse).
Après on verra.
Pour toi, à force d'etre absent, il peuvent te révoquer en te déclarant inapte et dans ce cas peut etre n'as tu rien à rembourser?
J'ai un copain qui etait comme nous pas de logement sur paris etc...., il en pouvait plus. Il s'est mit en porte à faux expres pour etre viré et il n' a rien remboursé.
Je te comprend c'est pas facile, j'espere que les choses vont s'arranger pour toi.
Bon courage.
Salut Tini,

Je suis collègue GPX stagiaire et suis également sous la menace d'un licenciement de la PN. Les fonctionnaires de ma promo sont censés être titularisés le 4 décembre prochain. Mais en ce qui me concerne, le SPID (service de prospective, d'inspection et de discipline) m'a menacé de mettre fin à mon stage suite à un problème futile de personnes dans mon service, faisant suite à un blâme école pour un motif tout aussi loufoque. On est vraiment peu de choses dans la boîte. Le pire, c'est de voir comment on t'invente purement et simplement des fautes au fil des rapports que se transmet la hiérarchie. Quand ils se mettent sur ton dos, ils ne te lâchent plus. Ca me fait penser aux motifs d'interpellation que l'OPJ de permanence transforme en qualifications d'infraction démesurées par rapport aux faits commis. Bon courage à toi. Ton histoire est édifiante sur les aberrations de la boîte : envoyer une mère de famille à 1000 bornes de chez elle, dans une région tellement à l'opposé de la sienne qu'il paraîtrait presque plus humain de l'affecter dans un autre pays...
Salut, je viens de lire ton message c'est honteux, il faut que tu te battes pour faire valoir tes droits.
J'ai une connaissance qui a attaqué l'administration suite à une revocation. Il a gagné et il a été réintroduit. Dis toi qu'il y a des recours, le probleme c'est que l'on ne sait pas tout. Je te souhaite du fond du coeur bon courage et bonne chance....et merci pour ton message.
Bonjour et merci aux deux personnes qui ont répondu.
Alors j ai entre temps eu un cancer du sein une année de soin et j ai fais la demande d un congé longue durée, il a été acceptée.
Je suis guère mieux car beaucoups de choses se sont greffées, foyer éclaté...j ai été mutée a Grasse il y a trois mois pour raison médicale, j ai fais une demande dérogatoire évoquant mon cancer.
Voilà....
Bon courage a tous.
Dossier à la une