Forfait post-stationnement 2018 - Ce qui change

Avril 2018

Le forfait post-stationnement entre en vigueur le 1er janvier 2018. Voici comment fonctionne ce nouveau dispositif applicable au stationnement payant.


Définition

Le forfait post stationnement (FPS) est un dispositif qui remplace les amendes pour infraction aux règles du stationnement payant.

Actuellement, lorsqu'un automobiliste ne paye pas le stationnement (ou ne le paye pas en totalité), il risque une amende, dont le montant est fixé à 17 euros sur l'ensemble du territoire français.

A partir de 2018, ces règles changent. Les amendes sont remplacées par un forfait de paiement différé. L'automobiliste recevra un avis sur lequel figurera le montant à payer et qui pourra varier d'une commune à l'autre, d'une rue à l'autre et d'un automobiliste à l'autre (selon que ce dernier avait ou non payé un ticket à l'horodateur).
Comme pour les PV de stationnement, la notification de l'avis de paiement pourra être déposée sur le pare-brise mais le plus souvent, l'automobiliste recevra un courrier chez lui.

Montant à payer

L'automobiliste devra payer le montant indiqué dans l'avis. Ce montant peut varier d'une commune à l'autre et d'une zone de stationnement à l'autre. Il est égal au montant à verser pour la durée maximale de stationnement prévue pour la zone concernée. Dans les zones de certaines villes comme Paris ou Lyon, il peut parfois atteindre jusqu'à 50 ou 60 euros !

Majoration

Si l'automobiliste ne paye pas le montant réclamé dans les 3 mois, le montant à verser subira une majoration.

Minoration

A l'inverse, s'il paye rapidement le montant indiqué (dans un délai fixé par la commune, généralement de quelques jours), l'automobiliste pourra éventuellement bénéficier d'une minoration du montant à payer.

Dépassement de durée

Autre changement : si l'automobiliste a tardé à rejoindre son véhicule et ainsi dépassé la durée du stationnement indiquée sur son ticket, l'amende sera minorée du montant qu'il a déjà payé.

Stationnement gênant

Ces règles s'appliquent au stationnement payant. Il ne concerne pas le stationnement dangereux ou le stationnement gênant.

Contester

Il sera toujours possible de contester le forfait post-stationnement. L'automobiliste dispose d'un délai d'un mois pour déposer un recours auprès de la commune ou de l'EPCI. Passé ce délai, il pourra exercer un recours auprès d'une juridiction spéciale : la commission du contentieux du stationnement payant (CCSP). Voir ainsi comment saisir la CCSP.

Crédits photo : 123RF - scalatore1959


Publié par micheld33.
Ce document intitulé « Forfait post-stationnement 2018 - Ce qui change » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.com) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une

PV non responsable et erreurs de plaques d'immatriculation
Contrôle médical de l'aptitude à la conduite : coût et demande