Formule de politesse : exemples et conseils pour vos lettres et mails

Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Formules de politesse"

La formule de politesse pour conclure votre lettre ou votre mail peut être choisie parmi ces exemples. Nos modèles et nos conseils pour éviter les expressions déplacées ou les erreurs de français.

Je vous prie d'agréer

La formule de politesse s'écrit à la fin d'un courrier et est bien souvent négligée. Qu'il s'agisse d'une lettre administrative, d'un courrier de remerciement ou d'une lettre de motivation, il s'agit en effet avant tout d'une formalité sur laquelle on s'attarde généralement peu. Mais mieux vaut pourtant bien connaître les quelques règles applicables pour éviter les erreurs de formule ou de style qui pourraient, à l'instar d'une mauvaise mise en page de votre lettre, faire tiquer votre destinataire...

La liste des expressions qui suivent sont des formules de politesse standard très courantes. Il s'agit d'expressions classiques qui, en pratique, sont le plus souvent employées pour conclure un courrier.

  • Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées ;
  • Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués ;
  • Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués ;
  • Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée ;
  • Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses (ou "mes sincères") salutations ;
  • Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.
  • Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en ma considération distinguée.
  • Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes respectueux hommages.

Dans les faits, ces formules de politesse sont parfois mélangées par le rédacteur, ce qui donne des expressions erronées comme « veuillez croire en l'expression de mes salutations distinguées » ou « veuillez agréer l’expression de mes sincères salutations ». Il s'agit d'une faute de français : les formules commençant par « veuillez croire en l'expression de... » ou « veuillez agréer l'expression de... » doivent être suivies d'un sentiment ou d'une attitude. Dans cette situation, le rédacteur choisira plutôt une expression plus simple comme « veuillez agréer mes sincères salutations » qui, elle, est correcte. Par ailleurs, lorsqu'une femme s'adresse à un homme ou inversement, il est conseillé d'utiliser une formule autre que celle comportant l'expression "mes sentiments".

Dans l'attente de votre réponse

La formule de politesse peut également intégrer votre volonté d'obtenir une réponse de votre destinataire. Si vous adressez une lettre de demande et que vous attendez une réponse ou un accord de votre correspondant, vous pouvez par exemple opter pour l'une des marques de politesse qui suivent.

  • Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.
  • Dans l'attente de votre accord, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.
  • En espérant une réponse rapide de votre part, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Pour mieux défendre vos droits,
Restez informé gratuitement avec la Lettre de droit-finances.net

Demande d'entretien

Si vous souhaitez solliciter une demande d'entretien d'embauche dans le cadre d'une lettre de candidature pour un emploi, vous pouvez intégrer ce souhait dans votre formule de politesse. Vous pouvez par exemple opter pour une formule du type Me tenant à votre disposition pour un prochain entretien, je vous prie d'agréer...

Madame, Monsieur ?

Si vous connaissez l'identité de votre correspondant, ne mettez que "Madame" ou "Monsieur" dans votre formule de politesse, mais pas "Monsieur Dupont" ou "Madame Durand". De même, ne mettez pas "Cher Monsieur" ou "Chère Madame", qui sont des expressions plutôt réservées aux proches ou aux sociétés commerciales lorsqu'elles s'adressent à leurs clients. Vous devez toujours écrire Monsieur ou Madame avec une majuscule.

Vous pouvez également désigner le destinataire par sa fonction. Exemples : Maître pour un notaire ou Docteur pour un médecin. Si vous vous adressez à une "personnalité" (maire, préfet, proviseur, procureur, juge, etc.), vous pouvez utiliser ce type de formule :

  • Je vous prie d'agréer, Monsieur le..., mes sincères salutations.
  • Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur le..., l'expression de mes sentiments respectueux.

Si vous vous adressez à un avocat, vous devez utiliser l'appellation "Maître" au lieu de "Madame" ou "Monsieur". Même s'il n'existe bien sûr aucune obligation officielle et formelle sur ce point, il s'agit d'une coutume ancienne et toujours en vigueur aujourd'hui. Mieux vaut donc respecter cet usage dans vos correspondances.

Abréviation de Monsieur et Madame

En abrégé, Monsieur s'écrit M. et non Mr, qui est le diminutif anglais de Mister (cette erreur est très fréquente en pratique). Dans le même sens, voici les abréviations les plus courantes à connaitre :

  • le mot Madame en abrégé s'écrit Mme et non Me ;
  • le mot Messieurs en abrégé s'écrit MM. ;
  • le mot Mesdames en abrégé s'écrit Mmes ;
  • le mot Mademoiselle en abrégé s'écrit Mlle ;
  • le mot Maître en abrégé s'écrit Me ;
  • le mot Monseigneur en abrégé s'écrit Mgr.

Cordialement

Si vous rédigez un e-mail ou une lettre informelle, vous pouvez opter pour des formules de politesse plus courtes. Le choix de la formule dépend de l'identité de votre destinataire (collègue de bureau, client, fournisseur, ami, etc.).

Si la personne à qui vous vous adressez n'est pas un proche mais une simple connaissance, mieux vaut opter pour des formules du type cordialement, bien cordialement ou salutations, qui sont les formules les plus usitées aujourd'hui. Si vous vous adressez à un proche, vous pouvez à l'inverse utiliser des formules du type amicalement, amitiés ou bien à vous.

Mail

Pour conclure un mail, on privilégiera plutôt une formule de politesse rapide et concise, l'utilisation des formules de politesse classiques se prêtant généralement peu à ce type de support. En pratique, l'expression la plus utilisée à la fin des courriels est "Cordialement", notamment en cas d'envoi de mails groupés. Les souhaits comme "Bonne journée" ou "Bonne soirée" sont également très courants, à condition naturellement des les utiliser au bon moment de la journée... Pour finir un email, vous pouvez aussi utiliser des termes un peu plus formels comme l'expression "Sincères salutations". Si vous êtes particulièrement proche de votre destinataire, vous pouvez néanmoins opter pour des expressions de type "Amicalement" ou même "A bientôt".

Si vous adressez une demande au destinataire de votre email, évitez l'expression "merci de" qui peut apparaître trop abrupte et être perçue comme un ordre. Privilégiez plutôt une formule du style "je vous prie de bien vouloir...", "pourriez-vous s'il vous plaît..." ou "vous serait-il possible de...".

Lettre de motivation

Si vous recherchez un emploi, vous devez obligatoirement finir votre lettre de motivation par une formule de politesse. Les expressions mentionnées plus haut peuvent ainsi être utilisées lorsque vous écrivez une lettre de candidature. Toutefois, certaines erreurs de style ou de forme doivent être évitées, voir ainsi nos conseils pour écrire une lettre de motivation.

En anglais

Si vous devez rédiger une lettre en anglais, n'essayez évidemment pas de traduire littéralement les formules en français qui précèdent ! En revanche, vous pouvez notamment utiliser l'une des deux formules suivantes :

  • Yours faithfully (si vous n'avez pas mentionné le nom du destinataire) ;
  • Sincerely Yours (si vous avez mentionné le nom du destinataire).

En allemand

Pour une formule de politesse en allemand, vous pouvez par exemple opter pour l'expression mit freundlichen Grüßen qui est la formule la plus couramment utilisée outre-Rhin.

Courrier

Pour obtenir des modèles et d'autres conseils pour rédiger votre courrier, vous pouvez également consulter près de 300 modèles de lettres disponibles gratuitement.

Modifié le 15/01/2022 par Matthieu Blanc.
Réalisé avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction
d’Éric Roig, diplômé d’HEC, et de Matthieu Blanc, Master de Droit des affaires.
Actualisé en permanence et à jour des dernières évolutions législatives.
A voir également
  • Dans l'attente de votre réponse
  • Dans l'attente de votre retour - Meilleures réponses
  • En attente de votre réponse - Meilleures réponses
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.