Frais réels et plafond des 40 km

Posez votre question

Les salariés préfèrent parfois opter pour les frais réels qu'appliquer la déduction forfaitaire de 10%.

Dans ce cadre, ils peuvent naturellement déduire les frais de trajet entre le domicile et le travail. Mais pour un kilométrage qui est, en principe, limité à 40 km, soit 80 km aller-retour.

Si cette distance domicile - travail est supérieure à 40 km, les contribuables doivent invoquer des circonstances particulières, liées à leur situation familiale ou professionnelle, qui justifient cet éloignement jugé "excessif" par la pratique fiscale.

Toutefois, l'administration applique cette règle des 40 km avec pragmatisme et souplesse. Dans les zones rurales, par exemple, où il est parfois difficile de trouver un emploi près de chez soi, quand le contribuable a retrouvé un emploi loin de chez lui après un licenciement (dans ce cas, l'administration laisse trois ans pour déménager), quand le seuil est franchi de quelques kilomètres seulement, etc. (instruction du 3 mai 2007).

En cas de dépassement du plafond des 40 km, le contribuable doit ainsi joindre une note explicative à sa déclaration de revenus.

Notre vidéo

Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

A voir également

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une