Mise en demeure reçue par des voisins m'accusant

Florent - 9 déc. 2021 à 23:22
jarjabings Messages postés 977 Date d'inscription dimanche 15 août 2021 Statut Membre Dernière intervention 3 février 2022 - 10 déc. 2021 à 02:45
Bonsoir.

J'ai un gros problème non résolu, je risque de me retrouver à n'importe quel moment expulsé, donc à la rue......
L'histoire s'avère longue et compliquée à lire, mais je vais quand même préciser son déroulement.
Je suis locataire d'un studio mansarde hlm depuis 2015 situe dans un immeuble, au deuxième étage, ou j'ai du me séparer de mon mobilier suite a une infiltration d'eau depuis la toiture et où j'ai du entreprendre quelques réparations). Et j'ai directement pour voisin un toxicomane (tres gros fumeur de cannabis) qui mets la musique constamment à fond, reçoit et se bagarre avec ses proches, venait sans arrêt sonner à ma porte pour me demander du tabac jusqu'à 4 heures du matin, etc.... Un mec très bruyant et très provocateur. Sous prétexte que son père est un des gardien d'immeubles pour cette même société hlm , il a reçu de sa part un pass partout ouvrant toute les portes du bâtiment. Se donne impunément le droit de faire sa loi , m'a accusé de vols, d'avoir brûle sa boîte aux lettres, m'a menace à plusieurs reprises, dont une fois sur Facebook messenger (parce que je refusais de lui donner du tabac), une autre fois devant ma petite amie dans les escaliers, une autre fois devant des voisins du premier étage et un de responsable de l'agence en réaffirmant ses accusations à mon égards.
J'ai également une voisine habitant en dessous de chez moi, une dame dépressive et très peu sympathique, m'a accusé de lui avoir écrit des lettres. Sa boîte aux lettres fut apparemment l'objet de dégradations et autres. Elle m'a aussi accusé d'être responsable des coups de bélier dans ses tuyauteries (physiquement, c'est l'eau qui descend moins vite que l'air), un technicien prestataire et deux responsables de l'agence sont venus vérifier si l'anomalie venait de chez moi, en vain , puisqu'ils n'ont rien découvert de suspect chez moi.
En face de chez elle, il y a un couple de retraités (vivant aussi en dessous de chez le toxicomane, et je pense réellement qu'ils le défendent compte-tenu qu'ils le mettent sur un pavot ou peut être également par peur). Un jour, la retraité m'a interpellé :" Vous savez , (la voisine) a déjà des problèmes, donc il faut que ça cesse! Nous sommes civilisé, pouvons nous quand même discuter".
Entre autre, la serrure de ma boîte aux lettres fut bouchée avec un morceau de bois et ma porte d'entrée fut eraflee (le graffiti ressemble à une croix inversée).

Le bailleur a chargé son adjoint à la sécurité et a convoqué tout les habitants de l'immeuble pour clarifier les choses. Une personne était absente à la réunion : le toxicomane bruyant injoignable au téléphone depuis l'agence.
Au milieu de la réunion, je précise au charge de sécurité des photos de ma serrure de boîte aux lettres bouchee avec des traces de fumée et l'erraflure sur ma porte. Et ma voisine d'en dessous qui commence à s'enerve m'accuse (lire plus haut), et j'ai demandé une expertise graphologique, le mari de la retraitée m'a répondu que ça coûtait cher, j'ai précisé que j'avais trois témoins pouvant prouver mes absences lors des incivilités commises aux boîtes aux lettres : mon oncle, ma petite amie et un ami. Mais le chargé de sécurité a refusé de les contacter et de les entendre (prétendant qu'il est assermenté bien que je ne sais même pas si il est médiateur ou concillateur). Après avoir entendu individuellement un voisin du rez de chaussée (un jeune homme ayant un handicap ), la voisine d'en dessous de chez moi, et moi. Il a annoncé des sanctions: moi ainsi que le jeune voisin du rez de chaussée, nous avons fait l'objet d'une mise en demeure (reçu 15 jours après en lettre recommandée).
Après la réunion, un des responsables, m'a informé que si les troubles de jouissances persistaient ou revenaient dans l'immeuble et que j'étais à nouveau "impliqué " , mon bail prenait fin.

J'aimerai contester, quels sont mes recours? Quels sont mes droits, sachant qu'un avocat coûte cher? Ai-je droit de contacter une association pour ça ?

Est-ce que qu'une personne peut m'aider?

1 réponse

jarjabings Messages postés 977 Date d'inscription dimanche 15 août 2021 Statut Membre Dernière intervention 3 février 2022 193
10 déc. 2021 à 02:45
Bonjour

Plusieurs choses :

" je risque de me retrouver à n'importe quel moment expulsé, donc à la rue "

Pas durant la trêve hivernale et une procédure d'expulsion mené à son terme donc validé par un juge prendra au minimum 1 an !

" j'ai directement pour voisin un toxicomane (tres gros fumeur de cannabis) qui mets la musique constamment à fond "

Vous avez appelé les flics pour tapage ? Avez-vous mis en demeure votre office de gestion HLM sur l'article 1719-3 du Code civil, “le bailleur est obligé, par la nature du contrat, et sans qu’il soit besoin d’aucune stipulation particulière, de faire jouir paisiblement le preneur du logement pendant la durée du bail”. ?

" j'ai demandé une expertise graphologique, le mari de la retraitée m'a répondu que ça coûtait cher "

Tout est relatif ... https://criminalistique.fr/mon-devis.html

" moi ainsi que le jeune voisin du rez de chaussée, nous avons fait l'objet d'une mise en demeure (reçu 15 jours après en lettre recommandée). "

On en revient à mon commentaire de savoir si vous appelez les flics pour le tapage ou l'odeur de cannabis, et si vous avez mis en demeure votre gestion HLM !

" Mais le chargé de sécurité a refusé de les contacter et de les entendre (prétendant qu'il est assermenté "

Seul un agent public peut être assermenté, un chargé de sécurité relève du privé donc ne peux en aucun cas être assermenté !

" dans l'immeuble et que j'étais à nouveau "impliqué " , mon bail prenait fin. "

On en revient à ma 1 ere réponse sur le délai avant d'avoir une audience et sous réserve que le juge valide les demandes de l'office HLM !

-------------

Au final dans votre affaire, les courriers recommandé et l'appel des flics pour le tapage ou les problèmes de cannabis du junkie sont primordiaux !

Là vous êtes en retard car votre gestion HLM utilise la procédure que je vous décris contre vous !

il faut impérativement des écrits !

Les témoignages de la copine, oncle, ami n'ont aucune chance de passer au regard de la complaisance !
0