Pension alimentaire sans revenu

Signaler
-
 Iggy -
Bonjour,
J'aurai une question a poser.

Je suis actuellement sans emploi, sans aide caf et sans aide pole emploi, avec un revenu de 0 euro par mois. Je ne possède pas de permis, et j'ai beaucoup de mal a retrouver un job dans une region tres mal deservie par les transport en commun. La crise covid n'arrange pas les choses... J'habite avec ma concubine qui travaille en interim et nous avons un enfant de deux ans ensemble. Nous survivons a peine financierement parlant avec un salaire. Les comptes bancaires sont souvent a -500/-700€ au milieu du mois.... Pour ma part je ne peux meme pas me payer un rdv chez le medecin, c'est vous dire...

J'ai un garcon plus vieux que je n'es pas vu depuis plus de 3 ans (la maman cest remariée et a tout fait (et a d'ailleurs reussis) pour que mon fils ne veuille plus me voir). En octobre dernier j'ai ete convoquer au tribunal des affaires familliale, mon ex demande a me faire enlever les droit parentaux et me demande une pension alimentaire de 150€ par mois. Sans revenu, j'ai tout d'abord voulu prendre un avocat avec l'aide juridictionnelle, mais j'ai abandonné l'idée car de toute facon mon fils ne veux plus me voir. Et comme d'habitude j'ai baisser les bras, et je me suis résigner. J'ai donc pris l'initiative de me defendre seul.
Quelques jours avant le procès, j'ai appris que je ne pourrai pas me présenter a l'audience (pas de voiture, tribunal a 200km de mon domicile, pas 80€ pour y aller en train, et ma cherie n'a pas pu avoir de journee pour m'emmener), j'ai donc envoyer tout les documents attestant du fait que mes revenus sont de 0 € mensuel depuis plus d'un an et demi (debut du 1er confinement) , ainsi que des lettres (temoignages) attestant ce qui c'est passé avec mon fils (refus de me voir d'un jour a l'autre) , le tout par lettre recommandé et au tribunal ou j'etais convoqué.

Aujourd'hui je suis dépité, j'ai recus le compte rendu du jugement. J'ai perdu mes droit parentaux et on me reclame bien 150€ de pension qui equivaut d'apres les simulateurs de pension alimentaire a 1400€ de salaire, hors je ne touche absolument rien.
J'ai donc appeler le tribunal qui m'a dit qu'il n'avaient pas pris en compte de ce que j'avai envoyer, qu'il aurai fallu que je me presente quand meme, et que je transmette mes documents a la partie adverse, et pas qu'au tribunal (je suis neophyte avec les procedures juridiques, je n'y connais absolument rien), j'ai procédé comme il me semblait...

Je ne sais pas quoi faire, ni comment faire. J'ai l'impression que les juges ne concoive pas qu'il est parfois impossible de se deplacer a 3h de son domicile. Quoi qu'il en soit je ne pourrai pas payer avec zero revenu. Nous arrivons a peine a vivre actuellement avec ma compagne. Ma concubine peut elle etre embêtée ? Es ce normal de condamné quelqu'un sans prendre en compte qu' il n'a aucun revenu ? J'ai peur de ce qu'il va se passer, cela est source de tension, d'incertitude, et rajoute une pression au sein de mon couple qui est deja bien en danger a cause des problemes d'argent. Aujourd'hui j'ai peur que cette situation, si elle s'empire me fasse perdre les seule personne qu'il me reste: ma cherie et ma fille...

Merci pour vos conseils

1 réponse

Messages postés
11247
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 décembre 2021
6 840
Bonjour

Comment se fait-il que vous n'ayez aucune aide de la caf en étant un couple avec un enfant de 2 ans et un seul salaire ? Vous devriez avoir la prime d'activité, la paje et de l'aide au logement !

Concernant le Tribunal Oui il y a des procédures à respecter. Si vos pièces justifiant vos revenus n'ont pas été fournies au dossier il est normal quelles n'aient pas été prises en compte. Et ce n'est donc pas quelqu'un sans revenus qui a été condamné à payer cette pension alimentaire mais quelqu'un aux revenus inconnus donc estimés.

Vous avez la possibilité de faire appel de la décision du Tribunal. Mais cette fois suivez les procédures.

Accessoirement, vous saurez si jamais le cas se représente (ce que je ne vous souhaite pas du tout) qu'un parent qu'on prive de son enfant doit se battre, porter des mains courantes à chaque fois qu'on ne lui remet pas l'enfant, saisir le jaf pour faire valoir ses droits. Ce ne sont ni l'enfant ni l'ex qui décident.
D'accord. Merci pour votre reponse
Nous reagissons tous différemment aux situations qui nous impact. Pour ma part j'ai effictivement baisser les bras, pensant que c'est ce que tout le monde voulai. A un moment on en arrive a se demander l'interet qu'il y a de se battre.
J'avai deja contacter le commissariat, et de memoire ils mavaient dit qu'il n'y avai rien a faire.
Donc vous me conseillez de faire appel ? Peut on le faire avec une aide juridictionnelle ? Qu'es ce que je risque si je suis dans l'incapacité de payer ?