Dégat des eaux indemnisation carrelage

Signaler
-
 diverker -
Bonjour,
je suis propriétaire d'une maison et j'ai subi un dégat des eaux qui a nécessité que le plombier casse le carrelage dans la douche (salle de bain comprenant baignoire double vasques et douche, le carrelage étant homogène dans toute la salle de bain)
L'expert est passé pour évaluer les réparations et un devis m'a été présenté avec la prise en charge du carrelage mais uniquement à l'intérieur de la douche et juste le rebord extérieur (ce qui ne me rendra pas une salle de bain homogène et nécessitera qu'elle soit refaite)
J'ai fait revenir l'artisan mandaté par l'expert qui avait fait le devis pour qu'il m'explique le devis et pour qu'il me fasse un nouveau devis pour que je refasse entièrement la salle de bain. C'est alors qu'il m'a expliqué que normalement l'assurance doit remettre en l'état et que lui a bien signalé que si il remplace que les carreaux de l'intérieur de la douche il ne pourra pas retrouver le même carrelage et donc ne pourra pas garantir l'aspect esthétique. En gros il me dit que je peux demander à l'assurance de prendre en charge le remplacement du carrelage de l'ensemble de la salle de bain...
Qu'en pensez-vous?
Je vous remercie pour votre aide.

2 réponses

Bonjour,

il me dit que je peux demander à l'assurance de prendre en charge le remplacement du carrelage de l'ensemble de la salle de bain...
Rien ne vous empêche d'en faire la demande.
Et rien ne garanti que votre assurance accepte.
Bonjour

Qu'en pensez-vous? 

Que le carreleur s'occupe de ce qu'il ne connaît pas (de l'ultracrepidarianisme cher à Étienne Klein...) en l'occurrence des termes de votre contrat.
Contrat que je vous suggère de consulter au chapitre ''recherche de fuites'' .

Sont (en principe) garantis les dommages matériels directs, ce que ne sont pas les carreaux hors bac à douches.
Au mieux relèveraient-ils de pertes indirectes avec un potentiel préjudice esthétique. À vous de voir ce que prévoit votre contrat à ce sujet.

Vous avez par ailleurs loisir de contester les dires de l'expert et dans ce cas de vous payer le vôtre pour une contre expertise commune (voire la moitié des honoraires d'un troisième si pas d'accord entre les deux).

Ce qui n'interdira en rien à l'assureur de limiter son indemnité a ce que prévoit strictement le contrat.