CSP et prime d'activité

Signaler
-
Messages postés
4917
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2021
-
Bonjour,

Je suis en CSP et la caf me supprime la prime d'activité.
J'ai fait une réclamation a la CAF en expliquant (documents a l'appui) que j'étais stagiaire de la formation professionnelle et que dans leur case "salaire" il était mentionné les revenus de la formation professionnelle.
Rien n'y fait, ils m'ont répondu que je n'avais pas droit à la prime d'activité.
Quel recours ?.
Merci

2 réponses

Messages postés
4917
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2021
1 627
vous suivez effectivement une formation ?
Messages postés
1199
Date d'inscription
mardi 14 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 septembre 2021
338
bonjour,

la vraie question est percevez vous un salaire ou une gratification ou une indemnité ?

pour la CAF vous ne percevez pas de salaire mais autre chose donc pas de prime d'activité
Messages postés
4917
Date d'inscription
vendredi 19 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2021
1 627
non, il n'y a pas qu'un salaire qui permet de toucher la prime.
https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000042497177/
"Ont le caractère de revenus professionnels ou en tiennent lieu en application du 1° de l'article L. 842-4 :

1° L'ensemble des revenus tirés d'une activité salariée ou non salariée ;

2° Les revenus tirés de stages de formation professionnelle ;

3° La rémunération perçue dans le cadre d'un volontariat dans les armées mentionné à l' article L. 4132-11 du code de la défense ;

4° L'aide légale ou conventionnelle aux salariés en chômage partiel ;

5° Les indemnités perçues à l'occasion des congés légaux de maternité, de paternité ou d'adoption ;

6° Les indemnités journalières de sécurité sociale de base et complémentaires, perçues en cas d'incapacité physique médicalement constatée de continuer ou de reprendre le travail, d'accident du travail ou de maladie professionnelle pendant une durée qui ne peut excéder trois mois à compter de l'arrêt de travail ;"