Succession en Israël

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 3 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mai 2021
-
 Ulpien1 -
Bonjour, ma grand-mère et décédé elle vivait en Israël à Tel Aviv je suis son seul héritier j'ai été contacté par son notaire de Tel Aviv, c'est un peu compliqué pour le moment à cause du Covid son notaire doit me rappeler cette semaine je dois préparer des documents, je sais qu'il n'y a pas de droit de succession en Israël, mais moi je suis français je ne sais pas comment ça fonctionne ? Ma grand-mère avait la nationalité Israélienne tout comme ma mère, j'ai déjà pas mal réfléchi car je sais ce qu'il y a dans l'héritage sa maison de Tel Aviv et 2 Appartements à Césarée qui sont en location.

Ma grand-mère m'a déjà parlé de son héritage elle voulait que je garde les 2 appartements qui sont en location car ça me fait un revenu fixe, et que je garde sa maison pour y vivre ou pour les vacances, j'ai l'intention de m'y installer depuis 1 an car j'avais une opportunité professionnelle mais le COVID à tout bloquée.

Si quelqu'un peu donc me dire comment ça fonctionne je résume ma situation : je suis son seul petit enfant et héritier, ma grand-mère vivait en Israël et moi en France, je ne sais pas si la loi française s'applique aussi ?

2 réponses

Messages postés
35741
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 mai 2021
15 564
je ne sais pas si la loi française s'applique aussi ?
En l'absence de convention fiscale entre les 2 Etats, les droits de succession sont dus en Israël (lieu de situation des biens) et en France (lieu de votre domicile), ceux versés en Israël venant en déduction de ceux perçus en FRANCE
(Copier-coller)
La fiscalité de la succession pour un expatrié en Israël
https://www.joptimiz.com/fiscalite%20succession%20expatriation%20israel.htm#:~:text=Il%20n'existe%20pas%20de,impositions%20en%20mati%C3%A8re%20de%20succession.&text=En%20principe%2C%20l'imp%C3%B4t%20pay%C3%A9,l'imp%C3%B4t%20d%C3%BB%20en%20France.
Bonjour
dans votre cas, il faut distinguer l'aspect civil et l'aspect fiscal.
1/ Aspect civil:cette succession est placée sous le régime de la loi hébraïque.
2 Aspect fiscal:je présume que vous êtes résident français en matière fiscale. Vous serez donc imposé en France , mais vous bénéficierez de la règle de la représentation et à ce titre d'un abattement de 100000 euros sur l'évaluation de la succession.Il n'y aura pas de double imposition, cette succession n'étant pas soumise à taxation en Israël.