Declaration succession

Signaler
-
Messages postés
35717
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2021
-
Bonjour,
J’avais posé une question précédemment et j’ai compris que 6 ans après le décès, le délai de rectification d’une déclaration est passé.
Dans notre cas, notre mère est décédée il y a 8 ans et notre père vient de décéder. Ils étaient en séparation de biens. Un des époux a fait un testament.
La déclaration de notre mère contient une sous estimation de son pourcentage dans un bien immobilier en indivision avec notre père, car nous avions une information incorrecte. Si nous ne rectifions pas cette erreur, le pourcentage de notre père ajouté à celui de notre mère sera inférieur à 100% du bien.
Est ce que cela risque de poser un problème avec les services
Fiscaux?
Est ce que cela n’est pas ennuyeux si pourcentages dans les attestations de propriété ne reflètent pas la déclaration?
Merci beaucoup

1 réponse

Messages postés
35717
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2021
15 555
Est ce que cela n’est pas ennuyeux si pourcentages dans les attestations de propriété ne reflètent pas la déclaration?
Si la contradiction existant entre les 2 documents a pour conséquence de générer un complément d'imposition, en toute légalité l'administration fiscale pourrait engager une procédure de rectification.

En effet, en présence de la révélation d'un élément nouveau le délai de reprise (ou de prescription) est à décompter à partir de la date du dépôt de la déclaration de succession rectificative que vous devrez impérative déposer.

Par ailleurs, même en l'absence de droits de succession supplémentaires il est dans votre intérêt de souscrire cette déclaration de succession complémentaire sachant que les plus-values immobilières sont déterminées en retenant les valeurs sur la base desquelles les droits de succession ont été calculés.( 2 ème. terme de calcul)