Désaccord nom et prénoms des futurs enfants

Signaler
-
 IcicParis -
Bonjour,
Voilà, c'est compliqué pour moi.
Je suis un homme et j'étais avec une femme qui m'a largué, 3 mois plus tard, j'ai su qu'elle était enceinte de jumeaux.
Elle ne sait pas si c'est moi le "géniteur" comme elle dit car elle m'a avoué m'avoir cocufié à l'époque. Elle doit accoucher en juillet.

Alors, déjà, j'aimerais savoir si c'est possible de faire un test de paternité.
Ensuite, elle veut seulement que j'ai un droit de visite, moi je veux une semaine sur deux si ce sont bien mes enfants.

Le dernier truc, évidemment, elle veut entièrement avoir le choix des prénoms pour les deux bébés y compris pour leurs 2e et 3e prénoms et elle veut mettre uniquement son nom de famille pour les deux aussi.

Pour la petite fille, on est d'accord sur le prénom (on avait toujours dit que ça serait Léa quand on était encore ensemble) mais elle, veut l'écrire Léah et moi Léa.
Pour le petit garçon, j'aimerais l'appeler Raphaël et elle, veut absolument Alexis, désaccord total.
Comment faire pour choisir les prénoms et les écritures des prénoms en tenant aussi compte de mon avis ?

Bref, je voudrais savoir si j'ai des droits et comment les faire respecter.
Merci à tous !

2 réponses

Messages postés
661
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2021
205
Les tests de paternité se font sur la demande d'un juge et il faudra que vous reconnaissiez les enfants d'abord pour demander contester la paternité et demander le test après. Vous devriez consulter un avocat à ce sujet.

Pour le nom de famille, vous avez les infos ici:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10505#:~:text=Un%20enfant%20dont%20la%20filiation%20est%20%C3%A9tablie%20%C3%A0,limite%20d%27un%20nom%20de%20famille%20pour%20chacun%20d%27eux.

Pour les prénoms, elle déclarera ce qu'elle voudra. Si ça ne vous plait pas, vous avez toujours l'option de saisir le JAF pour qu'il décide.

Pour la garde des enfants, j'espère que vous ne voulez pas mettre une résidence alternée une semaine sur deux pour des nourrissons mais que vous envisagez cette option pour bien plus tard parce que ça ne serait absolument pas dans l'intérêt des bébés d'être baladés d'une maison à l'autre toutes les semaines. Dans des situations comme la votre, si votre ex saisit le JAF en référé, il mettra surement en place ceci:

- des visites plusieurs fois par semaines au domicile de la mère pour les premiers mois
- puis des visites plusieurs fois par semaines sans la mère
- puis un DVH d'une nuit et deux jours une fois par semaine ou tous les quinze jours
- puis un DVH classique d'un WE sur deux + la moitié des vacances scolaires
- puis éventuellement un DVH élargi suivi d'une résidence alternée.
Bjr,

Merci pour votre réponse complète.

En effet, je parlais pour plus tard, une semaine sur deux, vers 2 ans voire plus.

Le souci, c'est qu'elle ne veut pas que j'ai des droits sur eux, elle ne veut pas que je déclare qu'ils sont mes enfants et moi, si. J'ai le droit de les déclarer sans son accord ?
En gros, elle ne veut pas que j'ai l'autorité conjointe mais elle voudrait que je lui verse une pension alimentaire, je dois saisir un Jaf ou un avocat ?

Le pire, c'est qu'elle m'a trompé avec mon ex-meilleur ami, (on est faché depuis) et là, elle sort avec un nouveau mec, tout juste majeur qui est encore lycéen, un gamin !!! Si lui, ça ne le dérange pas de sortir avec une femme enceinte de 10 ans de plus que lui, moi oui, car si ce sont mes enfants, j'ai pas envie que ce soit lui qui s'en occupe, c'est encore qu'un gosse...
Messages postés
38191
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 avril 2021
3 061 > IcicParis
Salut,

J'ai le droit de les déclarer sans son accord ?     


Oui.

je dois saisir un Jaf ou un avocat ?


Le JAF, mais un avocat peut être un bon plus.

j'ai pas envie que ce soit lui qui s'en occupe,


Sur son temps de garde, vous n'avez pas votre mot à dire la dessus.
>
Messages postés
38191
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 avril 2021

Merci pour votre réponse.

Eh bien c'est pas gagné, ça va être dur tout ça !
Messages postés
38191
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 avril 2021
3 061 > IcicParis
Effectivement, courage à vous.
>
Messages postés
38191
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 avril 2021

Merci !
Messages postés
661
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2021
205
Si vous vivez en France, vous avez le droit de reconnaître vos enfants pendant ou après la grossesse sans avoir besoin de l'accord de la mère.

Si vous reconnaissez les enfants avant leur un an, vous aurez automatiquement l'autorité parentale de manière conjointe avec la mère. Vous aurez autant de droits qu'elle sur les enfants. Si vous êtes en désaccord sur la garde ou sur les décisions relatives à l'autorité parentale, vous devrez saisir le JAF qui tranchera en fonction du bien être des enfants.

Si vous les reconnaissez après leur premier anniversaire, vous n'aurez pas l'autorité parentale et vous devrez automatiquement saisir le JAF pour demander un droit de visite et l'autorité parentale.

Si vous vivez en Belgique, vous avez besoin de l'accord de la mère pour la reconnaissance. Si elle refuse, il vous faudra un avocat pour faire la reconnaissance.

Si vous vivez en France, je vous conseille de prendre un avocat et de voir avec lui pour faire les choses correctement et surtout vous assurez que vous êtes bien le père si vous ne souhaitez élevés des enfants qui ne sont pas les votre biologiquement parlant. Vous devriez aussi peut-être parler à un psychologue pour vous aider à prendre une décision et voir l'ampleur de la situation sur le long terme (par exemple, si vous reconnaissez les enfants en ne demandant pas de test ADN et que les enfants apprennent un jour que vous n'êtes peut-être pas leur père. Ce genre de secret ressort toujours donc je vous conseille d'être sûr de ce que vous voulez et de ce que vous êtes prêts à faire).

Si vous décidez de faire une reconnaissance prénatale, sachez que cela ne vous donne aucun droit durant le grossesse. Votre ex n'aura pas l'obligation de vous donner des nouvelles de la grossesse, de vous inviter aux RDV médicaux, à l'accouchement... et avec la crise sanitaire, vous ne pourrez peut-être même pas voir les bébés tout de suite (une grossesse gémellaire peut avoir des complications et entraîner un accouchement prématuré. Là aussi, la situation sanitaire va rendre les choses difficile pour vous si vous souhaitez être impliqué).

Donc pour résumé, psy et avocat. Et vite.
> Lecture
Et oui, merci.
Messages postés
661
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2021
205 > IcicParis
Tant qu'elle vit en France, ce sont les lois françaises qui s'appliquent.

Si un jour elle décide de partir vivre en Belgique, vous aurez tout à fait le droit de saisir le JAF pour obtenir la garde des enfants et elle un DVH.
>
Messages postés
661
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2021

De toute façon, si ce ne sont pas mes enfants biologiques, je n'aurai aucun droit sur eux, vu qu'on s'est séparé avant la naissance, (juste après la conception d'après mes calculs). À moins que l'un soit de moi, et pas l'autre. Il parait que ça peut arriver meme si c'est très rare... Ça compliquerait encore plus.

Moi, je pourrais élever des enfants non biologiques Mais pas Dans CE cas là. Dans le cas où si une femme que j'aime, avec qui je suis en couple, et qu'elle a déjà des enfants, je pourrais mais pas dans le cas où c'est une femme qui m'a trompé et dont je n'ai plus de sentiments pour Elle. Je suis bien gentil mais pas à ce point là.
Messages postés
661
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2021
205 > IcicParis
Vous devriez vraiment consulter un avocat parce qu'à partir du moment où vous reconnaissez les enfants, ils sont légalement les votre et vous avez des devoirs envers eux (la pension) et eux ont des droits vis à vis de vous (héritage).

Ce n'est pas le tout de dire si ce ne sont pas mes enfants biologiques donc ceci ou cela, mais en France, il y a des lois et des procédures à suivre.
>
Messages postés
661
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2021

Oui c'est ce que je vais faire, merci.