Achat d une nouvelle Maison en Espagne

Signaler
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 5 décembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2021
-
 Ulpien1 -
Bonjour,
Mon père souhaite acheter une maison en Espagne ou il y finira ses jours ,avec la vente de notre première maison familiale.

Nous mon frère et mes deux sœurs ne souhaitons pas faire partie de ce nouvel achat ,a t on le droit de refuser l héritage de ce futur bien car nous souhaitons recuperer que l héritage de notre maison familiale ....

2 réponses

Messages postés
5657
Date d'inscription
lundi 1 octobre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
14 avril 2021
979
bonjour

ton père, fait ce qu'i veut de son argent et de ses biens
et puis, si après sa mort, il ne reste que des bricoles, c’est pas grave, il aura eu, une fin de vie heureuse

non?


Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 5 décembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
2 avril 2021

Bonjour vous ne répondez pas à mon sujet .Bien sur que mon père Fait se qu il veut pour avoir une fin de vie heureuse ,je pause juste des questions importantes afin d en connaître les réponses .J ai pas dit que je voulais pas qu il aille en Espagne ou autre :) merci quand même
Messages postés
20720
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 avril 2021
8 579
Vous parlez de maison 'familiale'.

Est-ce un abus de langage pour décrire la maison que votre père a acheté avec son argent et est propriétaire à 100%, ou possédez vous une partie de la valeur de ce logement (par héritage de votre mère/grand-parent décédée qui en possédait la moitié par exemple).

Dans le premier cas, si la maison appartient à 100% à votre père, vous n'avez pas votre mot à dire. Votre père en fait ce qu'il veut. Et il fait ce qu'il veut de l'argent. Que ce soit pour le dépenser en croisières comme c'était la mode à une époque, ou pour acheter un autre bien.
Quand votre père décédera (le plus tard possible), si il a un autre bien dont vous ne voulez pas entendre parler, vous refuserez l'héritage (je sais pas si un refus partiel est possible, il faudra peut-être tout refuser), mais vous n'aurez RIEN en échange.

Maintenant, dans le cas 2, c'est plus compliqué.
Je suis informaticien, pas notaire ou expert en immobilier, et donc vous demande de ne pas me croire sur parole.
Si vous possédez une partie de la maison, votre père ne peut pas décider de la vendre. Il faudra qu'il rachète votre part (ou éventuellement que vous ayez une part de sa maison en Espagne, ce que vous ne voulez pas).
Je suppose que vous pouvez tous vous mettre d'accord pour vendre, et toucher l'argent de la vente au prorata de vos parts (plus simple à gérer que si lui doit racheter vos parts).

A noter que le contraire est aussi possible, ça peut être vous (toi + fratrie) qui décidez de racheter sa part. Ca peut même être vous (politesse) qui décidez dès aujourd'hui de racheter les parts de tout le monde, et du coup, ça devient votre maison à vous tout seul, qui n'entrera que dans votre succession à vous, votre conjoint et vos enfants.

Une fois cette propriété multiple gérée, on en reviens à la première solution. Votre père fait ce qu'il veut de l'argent qu'il lui reste de la vente. Et si il l'utilise encore une fois pour un bien dont vous ne voulez pas entendre parler, il ne vous restera qu'à refuser l'héritage.
Bonjour
Petite précision: la renonciation partielle à une succession est prohibée. C'est tout ou rien.De plus le pacte sur succession future (renonciation par avance) est également prohibé.
Le reste , bien qu'exprimé en langage profane, est bon.