Déposer plainte contre professeur qui a agressé mon fils ?

Signaler
-
 127 -
Bonjour,
Lorsque la classe de mon fils a plusieurs heures du même cours au 4 eme étage et qu il y a une récréation au milieu, le professeur les laisse rester dans le hall du 4 eme étage pour ne pas descendre et remonter. Deux élèves dont mon fils de 16 ans ont eu envie d’aller aux toilettes. Ils traversent le couloir et entendent hurler dans une classe. Ne se sentant pas concernés, ils poursuivent leur route. Mon fils entre dans les toilettes. De la classe sort une professeure et hurle sur l’élève resté devant la porte des toilettes puis se jette sur la porte des toilettes et essaie frénétiquement d’ouvrir la porte. Mon fils en sort rapidement et se fait hurler dessus. La raison invoquée est qu’il ne faut soit disant pas traverser les couloirs pendant la récréation. Je rappelle que leur professeur les laisse rester devant la classe.
La raison qu’on me donne maintenant est le protocole sanitaire.
Je vais tenter de régler ça à l’amiable (explications et excuses) mais si cette dame persiste à dire qu’elle a tenté d’ouvrir (elle secouait la porte violemment)la porte des toilettes où un adolescent était en train d’uriner à cause du protocole sanitaire, puis-je déposer plainte contre elle et surtout, quel est terme exact ? Agression ?
Merci pour vos réponses.
PS : mon fils est resté calme et n’a pas levé la voix. Il s est contenté de changer de toilettes.

5 réponses

Messages postés
23509
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
7 avril 2021
6 454
Bonjour,

Ces parents tuent le système, et massacrent l'éducation...

En effet, certains parents sont comme ça, on peut le déplorer. Mais pour être proche de tout ça, le système n'est pas aussi simple qu'on peut le croire. Il y a parfois des choses assez édifiantes
Mais c'est un autre sujet.

Je suis élue au conseil de discipline de mon lycée, ce n'est jamais de leur faute...

Il ne faut pas comparer ce qui se passe dans le lycée où vous intervenez et le lycée où se trouve l'enfant de Pat.

Le protocole sanitaire prévoit qu'en cas de difficulté d'organiser un roulement en extérieur, il est possible de remplacer la récréation par un temps de pause dans la classe, ce qui semble être le cas ici.
Le fait de rester dans le couloir et non pas dans la classe permet au professeur d'aérer la salle de classe puisque c'est une recommandation forte: celle-ci (la salle de classe pour que tout le monde suive bien) doit être aérée entre chaque intercours, au moment de chaque récréation et quelques minutes toutes les heures.

Maintenant, il y a aussi ce que prévoit le règlement de 2020/2021. Comme justement évoqué, il a été signé parles parents et élèves et le protocole sanitaire a forcément fait l'objet d'informations tant au niveau des élèves que de leurs parents au travers de l'ENT/Pronote. Et ce d'autant qu'il a été mis à jour en février dernier.

Par contre je refuse qu’on me dise que c’est à cause du protocole sanitaire.

C'est là la problématique principale. Compte tenu de l'urgence sanitaire en vigueur et compte tenu du protocole mis en place au sein des établissements scolaires qui visent à empêcher le brassage des groupes et le respect des distances physiques, une procédure a dû être mise en place pour que les élèves puissent aller aux toilettes avant et après chaque récréation (je ne fais que répéter les recommandations gouvernementales).

Peut-être qu'un affichage actualisé et simplifié de ces règles d'hygiène à chaque étage de l'établissement permettrait à tous de les mémoriser et éviter tout impair (c'est juste une idée en l'air)

Au vu des faits évoqués, en effet une discussion "entre adultes" serait préférable afin d'apaiser les choses. Rien ne vous empêche de déposer une plainte. Mais la probabilité qu'elle soit classée sans suite est très élevée.


Bonjour, vous et votre fils avait du signer un règlement intérieur en début d'année.
Qu'est il précisé à propos des récréations et du fait de rester dans les couloirs?
Il avait certe une autorisation d'un prof mais a partir du moment où cela en gêne un autre ils doivent partir.
La porte a été agressée elle devrait porter plainte
Mdr ..J'allais le dire.c'est a l'agressée de porter plainte
En fait c’est 2 ou 3 classes qui restent dans le hall et pas juste quelques élèves.
Ça vous choque donc plus un élève qui va aux toilettes qu’une prof qui tente d’y entrer quand il y est !
Ce qui me choque c'est le nombre de parents qui défendent leurs enfants victimes du vilain système scolaire et de la diaspora professorale.
Qui ne remettent jamais en doute les propos de leurs enfants qui ne leur mentent jamais, qui n'ont pas respecté soit le règlement soit les ordres mais "c'est pas de sa faute".

Ces parents tuent le système, et massacrent l'éducation...

Et les élèves qui se planquent aux toilettes, j'en ai vu...vouloir ouvrir cette porte, ça ne relève pas de l'agression.
Et je répète, si un prof dit aux élèves de rester, mais qu'un autre leur demande de partir...ils doivent partir

Je suis élue au conseil de discipline de mon lycée, ce n'est jamais de leur faute...
> Sothis
Bonjour,
Imaginez vous que des personnes peuvent être de bonne foi.
Un prof qui demande de partir : bien sûr qu’il doit partir.
Un prof qui arrive en courant et en hurlant, qui secoue frénétiquement la porte des toilettes c’est un autre problème je trouve.
Il y a plusieurs témoins et la direction de l’établissement ne remet pas en cause cette version.
Bonjour,

Toujours difficile c'est situations.
Vous n'avez de toute façon que la version de votre fils.
Et en dehors de la maison, les petits anges sont souvent autres.
Je m’attendais à ce genre de réponse.
- je ne suis pas procédurier, je veux juste une explication. Je parle de dépôt de plainte au cas où l’établissement tente d’en rester là.
- j ai été en relation avec la direction de l’établissement et la version de mon fils n’est pas contestée. Le problème est l’explication de la réaction disproportionnée de la prof.
-il y a plusieurs témoins
- mon fils ne se cachait pas dans les toilettes, elle l’a vu passer en train d’y aller.
Je comprendrais si elle s’excusait, qu’elle me disait avoir réagi ainsi car elle est à bout (pas simple tous les jours d’être enseignant).
Par contre je refuse qu’on me dise que c’est à cause du protocole sanitaire.
Le but de ma question n’était pas de savoir si j’avais raison ou pas mais de savoir comment qualifier, nommer, cet acte.
Je sais que beaucoup de parents partent du principe que leur enfant roi a raison et que c’est à l’éducation nationale de s’adapter. Mais quand c’est réellement un prof qui pète un câble, il faut savoir l’expliquer et y remédier.
"Le but de ma question n’était pas de savoir si j’avais raison ou pas mais de savoir comment qualifier, nommer, cet acte" C'est simplement un fait banal qui c'est passé à l'école. Votre enfant n'a pas été frappé, insulté ou violenté, et jusqu'à preuve du contraire il n'y a pas de loi sur le fait de "secouer frénétiquement une porte".
Passez à autre chose

Bonne journée
> Komar
Ben non. Ai-je le droit de faire pareil alors ?
Je ne pensais pas tomber sur ses collègues de boulot en posant cette question.
Vous me confortez dans mon idée de ne pas lâcher.
Il y a je pense un code de déontologie à l’éducation nationale, autant pour les élèves que pour les profs.
Si un élève se comporte mal, il doit être sanctionné. L'inverse est tout aussi vrai.
Je vous parle d un élève qui n’a jamais redoublé, qui ramène des 18 et des 20, qui n’a jamais eu une heure de colle et qui a eu du mal à suivre le cours d’après tellement que ça a été violent.
> Pat
"Ai-je le droit de faire pareil alors ?" OUI Vous pouvez très bien secouer la porte de vos toilettes frénétiquement chez vous, personne ne vous en tiendra rigueur ou viendra porter plainte.

"Je ne pensais pas tomber sur ses collègues de boulot en posant cette question." C'est toujours le genre de réponse que l'on a effectivement, lorsque notre réponse ne va pas dans le sens de l'auteur du post. Vous posez une question, je vous répond dans le sens du droit (principe du forum). Le fait de vous braquer directement montre encore une fois a quel point vous ne faites preuve d'aucun discernement.

Bon courage dans votre combat contre cette criminelle.
> Komar
Êtes-vous sérieux ?
Ou alors je le suis trompé de site, mais comme adresse je vois écrit « droit finance commentcamarche » et pas « éducation nationale »
Je ne me braque pas, je pose une question et tombe sur des agents de l’education nationale qui défendent leur collègue pour finir en étant insultant : « Le fait de vous braquer directement montre encore une fois a quel point vous ne faites preuve d'aucun discernement. »
J’avoue que je reste stupéfait par le votre. Vous comparez un adulte qui a autorité sur un mineur et qui hurle en tentant d’ouvrir la porte des toilettes ou il est en théorie partiellement dévêtu avec quelqu’un qui secoue la porte de ses toilettes chez lui.
A défendre aveuglement votre collègue, vous en perdez toute crédibilité.
Vous devriez adapter votre discours quand vous avez quelqu’un de bonne foi en face de vous sans jouer d’ironie ou de propos insultants. C’est grâce à des gens comme vous que beaucoup critiquent l’éducation nationale. Preuve de mon discernement : j’arrive à toujours soutenir l’éducation nationale et plus largement le service public tout en sachant que comme partout, il y a des gens comme vous qui y travaillent.
Et bien je vous informe que je ne fais pas parti de l'éducation nationale, donc vous faites fausse route.

"Vous comparez un adulte qui a autorité[...]" Vous vous trompez, c'est vous qui voulez faire cette comparaison : ""Ai-je le droit de faire pareil alors ?"

"Vous devriez adapter votre discours quand vous avez quelqu’un de bonne foi en face de vous" Encore une fois et ce sera la dernière, vous êtes ici sur un forum de droit. Et ce que vous exposez, bonne foi ou non cela ne change rien, il n'y a rien de répréhensible pénalement.

Allez, en vous souhaitant une bonne journée et encore une fois : bon courage dans votre combat contre cette criminelle. N'hésitez pas à nous tenir informé des suites, puisque vous semblez persuadé qu'il y en aura.
Messages postés
81089
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 avril 2021
13 109
¿

" Je parle de dépôt de plainte au cas où " : et vous envisageriez de porter plainte pour quel motif pénal ?

Votre enfant a-t-il été frappé ?
Violenté ?
Physiquement lésé ?
Molesté ?
Dévalisé d'un bien précieux ?

Apparemment non.

Donc, en admettant qu'un agent public enregistre votre plainte, elle sera très certainement classée sans suite car il n'y a pas de préjudice réel, démontrable et consécutif à l'acte de la personne.
Mais que cette simple opinion ne vous empêche surtout pas d'aller au commissariat le plus proche pour faire la démarche.

" de savoir comment qualifier, nommer, cet acte. " : on pourrait dire "tentative désespérée de vouloir ramener l’élève dans une zone autorisée"....
Mais a priori non sanctionné par le code pénal.

" et tombe sur des agents de l’education nationale qui défendent leur collègue " : des noms ?

" tout en sachant que comme partout, il y a des gens comme vous qui y travaillent. " : et vous prétendez toujours être "de bonne foi" ?
Accessoirement, ce n'est pas en tentant de disqualifier ses interlocuteurs que l'on donne plus de vigueur à ses arguments....

" Il y a je pense un code de déontologie à l’éducation nationale, " : quelque chose comme cela doit exister, en effet, en plus du règlement intérieur et du principe de subordination des élèves à l'autorité du corps enseignant, qu'il exerce par procuration à la place des parents pendant le temps de la scolarisation..
C'est donc sur cette base que vous pouvez être invité à débattre avec le principal de l'établissement lors de votre prochain RdV avec lui pour demander ce qu'il préconise dans ce type de situation.


 
puis-je déposer plainte contre elle
C'est votre droit.
"les officiers et agents de police judiciaire sont obligés de recevoir les plaintes".

Source: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1435

Mais pour moi beaucoup de tapage, pour au final un classement très probable "sans suite".
Ce n'est que mon appréciation, sachant que vous êtes ici pour un avis.