Choix du statut

Signaler
-
 gitane2229 -
Bonjour,
Salarié cadre, je compter exercer aussi une activité en parallele de prestation de service.
Pour cette activité, j'aurai besoin de me munir d'un moyen de locomotion, avec toutes les charges afférentes.
Je me demandais donc quel était le meilleur statut pour pouvoir imputer ces charges.
Je possède déjà un statut micro-entrepreneur, mais il me semble comprendre que l'imputation des charges est impossible.

Avec un leasing scooter, assurance, parking, essence, entretien etc.
je me demande s'il vaut pas mieux passer en entreprise individuelle.
Aussi, une partie du loyer de ma residence principale serait-il imputable ?

Pour mon statut actuel, j'ai choisi le paiement forfaitaire pour les impôts, je paie donc le 27%. Mais il ne m'est pas clair si ce 27% est sur la totalité du CA ou que sur le 50%.

J'imagine que un statut différent serait plus contraignant, mais j'ai du mal à comprendre lequel est plus interessant fiscalement.

Je compte faire autour de 12 000€ de CA/an

Cordialement

1 réponse

Bonjour.

Auto entreprise a été remplacée par micro entreprise.
La micro est un régime fiscal, et vous exercez en tant que entreprise individuelle (activité prestataire de services).

Cotisations sociales et frais-taxes obligatoires :
22.244% sur vos encaissements clients à déclarer et payer à l'Urssaf

Imposition du résultat, 2 possibilités :
a) Option versement libératoire à 1.7% sur les encaissements-clients ; déclaration et versement (avec le social) à l'Urssaf. Eligibilité, ou pas, en fonction du RFR [revenu fiscal de référence] de N-2 associé au nombre de parts fiscales.
b) Base d'imposition à l'impôt sur le revenu : encaissements-clients HT diminués d'un abattement de 50% ;
Cet abattement forfaitaire fiscal est supposé couvrir la totalité de vos frais et achats de fonctionnement (y compris les 22% de cotisations obligatoires).

Le régime micro entreprise est le plus simpliste ; Très peu de paperasses, etc...
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Si vous souhaitez déduire les sommes réelles correspondant à vos frais et charges, il est possible d'opter pour le régime fiscal du réel simplifié ; Comptabilité complète, compte de résultat, bilan, et service d'un comptable si vos connaissances sont insuffisantes.
En visant 12 000€ de chiffre d'affaires par an, à vous de voir si ces contraintes justifient un changement de régime fiscal.

De plus, vérifier que l'ensemble de vos charges (fixes et variables) sont inférieures aux 50% d'abattement de la micro.
A l'issue de ce décompte, vous y verrez plus clair, et saurez vers quelle direction vous orienter.