Harcèlement moral avant et pendant grossesse

Signaler
-
Messages postés
34285
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 novembre 2020
-
Bonjour,

Je suis serveuse en saison hôtelière depuis février 2020 à ce moment là un de mes collègues que je ne connaissais que depuis ce mois de février à commencé à me prendre en grippe. Tous les jours, il y avait quelques qui n'allez pas et cela juste avec moi. Il y a eu le confinement (quel soulagement pour moi) . À la fin du confinement ce fameux collègue est passé aide gouvernant "responsable" et ses attaques ont recommencer des notre reprise d'activités mais plus de façon plus virulente.

Le 13 juillet cette homme a appeler la RH de l'entreprise sur ces jours de repos pour lui demander de ne pas me faire signer mon contrat car de ses dire je n'est pas ma place dans cette établissement. La RH lui a dit que mon contrat était déjà signé. Il a voulu savoir jusqu'à quand mon contrat était de se fait elle lui a répondu jusqu'au 12 décembre 2020 se qui n'est pas vrai il fini le 22 novembre 2020. De se fait "mon responsable à contacter la responsable de l'établissement pour lui dire par message que cela est injuste...

Début août j'ai découvert que je suis enceinte avec mon chéri nous sommes aux anges, j'ai prévenu ma Responsable de cette super nouvelle pour moi mais je ne voulais pas le lui dire à lui.

Se que j'ai quand même du faire avec ma responsable à mes côtés car comme elle m'a dit "on est obligé de lui dire car les trois premiers mois sont les mois les plus risquer pour la perte d'un bébé" ma responsable a voulu qu'il soit au courant pour éviter de me faire porter trop de charge... Mais surtout pour qu'il arrête de s'acharner gratuitement sur moi. Mais cela n'a absolument pas marché du tout. Il est allez prévenir la direction de l'établissement et se plaindre de moi comme depuis le début de la saison.

J'ai était convoqué par deux directrice car trop de plainte de cette homme a mon égard, donc je leur ai donné ma version des faits et des les prévenir que si tout cela continue que j' allez déposer plainte pour harcèlement moral contre cet homme, ses deux dames on était très surprise d'apprendre se que je leur annoncer les larmes aux yeux et toute tremblante, c'est à ce moment là qu'elles m'ont demandé de mettre de l'eau dans mon vin et de prendre soin de ma grossesse qu'on leurs avait annoncé à ma place.

Cette homme a lui aussi était convoqué par ses deux directrice pour avoir sa version des fait. Après cette entretien il c'était calmer sa a durée 15 jours et il a recommencé encore plus fort.

Je n'est pas ma place ici, je ne c'est pas travailler, je suis une feignante, une cherche m***e qui aime sa, il a monter une jeune fille qui faisait un extra cette été contre moi, mes collègues, les clients....

À ce jour il continue et la il se sert de ma grossesse contre moi pour que je me fasse licencié depuis février il fait tout son possible à 50 ans pour que je perde ma place. Il ne respecte plus les poids ni les produits que je peux toucher, il me rabaisse (je suis une moins que rien, chez moi sa doit être très mal ranger, mon fils sera mal élevé...) tous les jours
Je n'en peux plus du tout

Que faire ?
Merci

2 réponses

Messages postés
34285
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 novembre 2020
7 097
Un recommandé relatant les faits à votre direction avec copie à l'inspection du travail
La direction est au courant de tout sa et ne fait rien.
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12
Pour caractériser des faits de harcèlement dans ce type de situation, il faut généralement des témoignages.
En avez vous et/ou pourriez vous en avoir ?
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12 >
Messages postés
34285
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 novembre 2020

Je ne brule aucune étape, je n'invite pas à saisir le tribunal, mais a assurer un minimum la réalité des faits.
Il ne faut pas aboyer si on est pas en capacité de mordre.

Avant d'accuser quelqu'un de harcèlement, ce qui est une accusation grave qui peut conduire à une procédure pour diffamation, il faut s'assurer d'etre en capacité de pouvoir objectivement le démontrer un minimum.
Messages postés
34285
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 novembre 2020
7 097 >
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020

On voit que vous avez fait beaucoup de dossiers de harcèlement. Vous être très compétent ça se sent
Mes collègues et ma responsable mais je ne sais pas si il le ferait devant la gendarmerie ou autre
Messages postés
442
Date d'inscription
lundi 14 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 novembre 2020
12 > Clarita
Comprenez qu'en la matière, les faits n'etant pas matériels, la preuve ne peut etre apportée que notamment à travers des témoignages. Une captation illégale de sons et d'images est toujours possible. En droit pénal ce type de preuve pouvant etre accepté, pour autant, elles restent illégales et cela peut vous valoir des poursuites.
On n'accuse pas sans preuves, et vous ne vous plaignez pas de "X", mais d'une personne qu'il va bien falloir nommer.
Sans établir un minimum les faits, vous pouvez vous meme tomber sous le coup d'une procédure pour diffamation.
Et étant donné que votre premiére démarche n'a pas été suivie d'effets durables, il faut bien passer à l'étape supérieure.
Il vous faut absolument vous rapprocher de vos collégues pour voir si au moins quelques uns sont disposés à confirmer formellement vos dires.
Ce sont des procédures souvent difficiles, car relevant de l'humain.
On vous souhaite du courage, et surtout de bien profiter de votre prochain bonheur.
Messages postés
34285
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 novembre 2020
7 097 > Clarita
Faites le recommandé à l'employeur et rien dautre pour l'instant
Lisez les articles de loi que je vous ai envoyé
Dossier à la une