Nouveau conjoint et pension alimentaire

Signaler
-
 gitane2229 -
Bonjour,

Je paie depuis le jugement de divorce en 2015 une pension alimentaire tous les mois à mon ex-mari (257 €).

Mon fils (14 ans aujourd'hui) est résidence alternée une semaine sur deux mais comme mes revenus étaient nettement supérieurs à ceux de mon ex-mari nous avons convenu d'une pension alimentaire.

La situation professionnelle actuelle de mon ex-mari n'est pas claire pour moi (peu de communication). A l'époque du divorce il avait des revenus de 400 €/ mois et ça n'a pas du s'améliorer (il n'a pas de volonté de travailler, est tout le temps en arrêt maladie...).

J'ai payé en plus de la pension alimentaire une pension compensatoire en capital et en rente pendant un an (au total 15 000 €) et il a également touché la moitié du plan épargne groupe (15 000€). Je précise cela pour bien expliqué que je n'ai jamais cherché à m'exonérer de mes responsabilités financières vis à vis de lui.

J'ajoute que mon ex-mari ne paie pas les dépenses courantes pour mon fils (je paie en plus et systématiquement la cantine, le coiffeur, les chaussures etc...) et qu'il ne l'emmène jamais nulle part (pas de vacances, de sortie etc... ) parce n'en "n'a pas les moyens". Je sais, je n'ai pas le droit de demander à quoi sert la pension alimentaire. Mais elle me semble largement correcte pour couvrir les frais liés à mon fils.

Aujourd'hui je suis en couple avec un homme avec un enfant qui gagne bien sa vie. Pour des raisons de commodités vis à vis des enfants nous avons gardé chacun nos logements.

J'en viens à ma question : nous souhaitons habiter ensemble mais mon ex mari a durant une conversation laissé entendre que dès qu'il le pourrait (dès que nous aurons emménagé ensemble avec mon conjoint) il demanderait la révision de la pension alimentaire.

Autant je conçois le versement de pension alimentaire actuelle autant je trouve incroyable qu'il ait déjà pensé à faire une demande de revalorisation.

Y a-t-il une chance de convaincre un(e) juge que mon ex-mari planifie tout pour ne pas ou très peu travailler et prévoit systématiquement de vivre aux crochets des aides publiques et aux miens ? Sans compter mon conjoint qui se retrouverait évidemment à participer à une hausse de la pension).

Y a-t-il une chance qu'un(e) juge refuse une demande de revalorisation ou les choix de vie de mon ex-mari n'entreront-ils jamais en ligne de compte et je suis condamnée à payer pour lui ?



Merci de vos avis

2 réponses

Bonjour,

La revalorisation est pour la pension actuelle, suivant l'indice INSEE (inscrit dans votre jugement).

Concernant votre questionnement, c'est une révision (soit à la baisse, soit à la hausse).
Pour cette dernière, c'est le juge qui décide suivant les pièces justificatives et les arguments des époux.

Et toujours dans l'intérêt de l'enfant.
Bonjour.

Nous ne pouvons préjuger sur ce forum

La meilleure solution serait de consulter un avocat (spécialisé dans les divorces).
Ces professionnels sont les mieux placés pour vous donner un avis. Au courant des éléments en jeu pour chacun de leurs clients, de même que des arguments avancés par les parties adverses, ils connaissent surtout les résultats dans les jugements.

Cdt
Dossier à la une