Précision sur ce qu'est une "heure de travail"

Signaler
-
 Geo -
Bonjour à tous,

J'aimerais avoir quelques précisions sur ce que l'on considère comme du temps de travail (d'un point de vue légal/législatif).
Pour simplifier, prenons seulement 1h00 de travail, dans le secteur informatique par exemple.
Je crois savoir que, pour que cette heure soit considérée comme du temps de travail, il faut que le salarié soit à la disposition de son employeur.
Cependant, qu'en est-il si le salarié passe cette heure à "glander" sur son téléphone, sur tel ou tel forum, … ?
Dans cette situation, ce salarié ne travaille pas, mais il reste néanmoins à la disposition de son employeur. Bien qu'il ne travaille pas, il peut toujours répondre à ses mails professionnels, intervenir en cas de problème urgent …

D'où ma question : 1h00 durant laquelle un salarié ne travaille pas est-elle considérée comme du temps de travail d'un point de vue légal, si ce salarié reste à la disposition de son employeur ?

Merci d'avance pour vos retours

5 réponses

Messages postés
26438
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020
10 568
Bonjour,
Le temps de travail est celui pendant lequel l'employé est à disposition de son employeur.
L'employeur doit définir sa mission et lui donner les éléments pour la réaliser.
Si cette mission est d'attendre les sollicitations des clients, il peut y avoir du temps inoccupé. Mais les employeurs veillent en général à ce que ce ne soit pas le cas....
Et ce n'est pas parce qu'il est inoccupé qu'il a le droit de "glander" (jouer à des jeux vidéo, lire son journal ou se faire les ongles...)
Merci pour votre réponse.

En effet, l'employeur définit la mission du salarié. Mais il arrive souvent qu'il surestime le temps que prendra cette mission.
Imaginons qu'un développeur s'est vu confier la mission de développer un logiciel. Son employeur lui a donné 5 jours pour le faire.
Si ce développeur termine sa mission en seulement 4 jours, il lui reste donc 1 journée durant laquelle il n'a rien à faire.
Au final, le développeur a pu "glander" le 5ème jour, et l'employeur est satisfait que le délai de 5 jours a été respecté.

Pourtant, d'un point de vue législatif, ce 5ème jour est considéré comme du temps de travail, n'est-ce pas ? A partir du moment où le développeur est resté devant son ordinateur, même s'il n'a fait qu'attendre que le temps passe.
>
Messages postés
29210
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020

Merci pour ta réponse dna
Messages postés
26438
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020
10 568 > Luffygaya
et les autres ? ils puent ?
>
Messages postés
26438
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020

Je suis en train de répondre à ton dernier message, mais je n'ai que 2 mains mdr. Donne-moi encore quelques minutes
Et je précise que je t'ai bien remercié sur ton précédent message
Messages postés
26438
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020
10 568 > Luffygaya
comme développeur, il faut être rapide sur un clavier :=)
>
Messages postés
26438
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020

Bien qu'il me soit déjà arrivé de développer, ce n'est pas vraiment mon métier mdr
Je peux donc me permettre d'être moins rapide que mes collègues "vrais" développeurs
Messages postés
26438
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2020
10 568
Si l'employeur ajuste mal ses objectifs, tant pis pour lui. Le salarié à disposition doit être payé selon son contrat, même si il ne fait que de la présence.
Toutefois si l'inactivité dure... l'employé peut se faire du souci sur son avenir dans l'entreprise :
pas assez de contrats pour occuper tous les salariés ? le salarié n'a pas les compétences pour être suffisamment occupé ? le salarié préfère "glander" plutôt que de signaler à l'employeur qu'il perd son temps ?

C'est tout le problème du télétravail : l'employé "tire au flanc" et se "tourne les pouces" loin de son cheffaillon qui doit regarder chaque minute ce que fait son subordonné.
Il est temps de faire évoluer les méthodes de management et l'autonomie des employés.
Oui, il est vrai que cette inactivité peut poser problème à long terme.
Ou à l'inverse, cela peut signifier que le salarié est plus compétent ou productif que ses collègues, sur lesquels se base l'employeur pour définir la durée des missions qu'il donne.

Dans tous les cas, merci pour tes réponses, et pour les précisons que tu as apportées.
a disposition du patron...
Cela ne veut pas dire faire n'importe quoi, sauf tolérance du patron.
Dossier à la une