Résiliation bail logement meublé [Résolu]

Signaler
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 7 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020
-
Messages postés
36716
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 septembre 2020
-
Bonjour,

Ma question est assez simple mais je trouve 2 réponses différentes sur Internet.

Je loue un logement meublé que je souhaite récupérer pour m'y installer :
Est-ce que je dois donner 3 ou 6 mois de préavis à mon locataire ?
Est-ce que je dois envoyer en parallèle un courrier recommandé à l'agence qui s'occupe de le louer ?

Merci de votre réponse

3 réponses

Messages postés
36716
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 septembre 2020
9 168
bonjour,

votre préavis pour "congé pour reprise" pour un logement meublé est de 3 mois au moins avant la fin du bail de votre locataire.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F929

C'est la réception effective par votre locataire de votre notification qui doit être réalisée avant les 3 derniers mois du bail.

Bien sûr vous devrez informer votre agence.

À toutes fins utiles, je vous propose la lecture d’un de mes topos (particulièrement le § X-A), ainsi que celle des liens donnés :
https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8399640-location-visite-limite-et-coup-de-coeur-qui-fait-les-travaux#2


cdt.

« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Merci pour votre réponse rapide.

Cela m’amène à une deuxième question :
Le bail ayant été signé le 1er avril, j’enverrai mon courrier de résiliation en décembre, soit 3 mois avant le 31 mars.
Cependant je ne pourrai pas m'installer dans mon logement avant l’été.

Est-ce que cela peut me porter préjudice vis à vis de la loi ?

J'envisage aussi de proposer à mon locataire de continuer à vivre dans le logement jusqu'à l’été si cela l'arrange. Un bail court est-il possible dans ce cas-là ?

Merci
Messages postés
36716
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 septembre 2020
9 168
1/ Je ne connais pas le délai pour intégrer son logement après un congé pour reprise, mais 3 mois sans recherche d'un nouveau locataire ou de mise en vente, ne me semble pas excessif (pour parer à toute éventualité de contestation du "congé pour reprise" par votre locataire, vous pourriez, par exemple, amener dans le logement un meuble ou quelques affaires le jour de l'EDLS...)

2/ Si la date d'effet du bail (qui peut être aussi la date de signature s'il n'y a pas eu de date d'effet) est le 1°/04, oui, vous donnez votre congé en décembre : mais prévoyez "tout début" décembre, ainsi si votre locataire, pour X raisons, ne réceptionne pas votre courrier R+AR, il vous reviendra sous quinzaine et vous aurez encore assez de temps pour vous tourner vers 1 des 2 autres façons de donner un congé.

3/ Vous pourriez établir une "convention d'occupation"... (avec des "reçus" pour les "indemnités d'occupation" versées, et non plus des "quittances de loyer", ce qui serait handicapant pour votre locataire dans sa recherche de futur logement), en prenant le risque que votre locataire s'incruste et ne parte pas... ce qui ferait que son bail se renouvellerait pour 1 an (puisque location meublée) et que vous auriez à redonner votre congé en 12/2021... sans pouvoir occuper vote logement...

cdt.
Messages postés
7
Date d'inscription
vendredi 7 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2020

Merci pour vos réponses
Messages postés
36716
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 septembre 2020
9 168
avec plaisir !
Dossier à la une