Apprenti 14 ans

Signaler
-
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020
-
Bonjour,
Mon fils aura 15 ans fin d année on lui propose un apprentissage cap patissier en convention de stage et école jusqu'à ce qu il ait 15 ans ( en décembre).
Sera t il payé comme un apprenti ou ne touchera t il aucun salaire ?
Merci

3 réponses

Messages postés
12408
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 septembre 2020
3 212
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020
8 657
Bonjour,

On ne commence pas un apprentissage à 14 ans, c'est interdit... c'est 15 ans minimum et suffisamment dangereux pour ne pas commencer plus tôt.

Cordialement
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
1 778
Bonjour,
Apparemment c'est faux , si la loi de 2013 n'a pas changé on peut le commencer à 14 ans si on a terminé le cycle du collège et qu'on aura 15 ans avant le 1/1 suivant.

https://www.weblex.fr/weblex-actualite/age-pour-rentrer-en-apprentissage
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020
8 657 >
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020

Bonjour,

Vous avez tristement raison. Toutefois je ne tenais pas à attirer l'attention sur ce détail qui pourrait anéantir les perspectives de bien des jeunes... mais il s'agit sans doute d'un autre débat.

Dans tous les cas, les parents doivent bien se poser les bonnes questions avant d'autoriser leurs enfants à aller dans pareille direction. Un enfant de 14-15 ans est-il prêt à se heurter au marché du travail ? Ou est son intérêt ? Ou est celui de l'employeur ?

Cordialement
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
1 778 >
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020

Il n'y a pas que des malheureux qui sortent de l'apprentissage, certains enfants s'y épanouissent et c'est un plaisir pour eux d'apprendre un métier qui leur plaît, alors que l'école été un gros échec et un calvaire pour eux, ne généralisez pas un avis trop noir qui vient sans doute d'une mauvaise expérience. Par contre je suis d'accord pour dire que le suivi et le soutien de l'apprenti dans l'entreprise par le CFA est insuffisant pour assurer que toutes les entreprises se comportent bien. S'il y avait davantage d'entreprises qui veulent s'occuper d'un apprenti, il y aurait probablement moins de dépendance à celles qui en prennent, et le contrôle serait plus efficace.
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020
8 657
"ne généralisez pas un avis trop noir qui vient sans doute d'une mauvaise expérience."

La mauvaise expérience n'est ni unique ni personnelle. Mon expérience professionnelle passée et présente m'appellent à la prudence avant de livrer de très jeunes ados à des employeurs. J'ai vu trop de choses

Oui l'aspect concret des activités en apprentissage séduit des ados que l'école n'a pas su intéresser. Il ne faut pas oublier non plus l'attrait du salaire, pardon du pourboire, versé à ces jeunes qui croient à un début d'émancipation par l'argent... une illusion. Tout ce qui séduit un ado n'est pas forcément dans ses intérêts.

Le cas typique : une famille modeste heureuse ou résignée d'envoyer son enfant en apprentissage, une école ravie de se débarrasser d'un ado dont elle ne loue pas les aptitudes à recevoir son enseignement, un ado lui même soulagé d'échapper à une école qui ne l'a pas intégré...et il ne faut pas oublier :
- des employeurs qui se bousculent pour avoir des petites mains pas chères
- un État qui se réjouit de la situation et par là même évite de mettre des moyens adaptés pour permettre l'égalité des chances pour tous.

L'apprentissage en lui-même est une voie capable de mener à la réussite mais pas si tôt dans la vie. En post-bac par exemple l'apprentissage est une voie possible de réussite. Mais 14-15 ans c'est du gâchis plus que du succès, même si certains réussissent je ne le nie pas.

Et je passe sur tous les abus subis par les apprentis avec des employeurs enchantés d'avoir affaire à de jeunes personnes à des années lumières de savoir se défendre face à un patron.

"certains enfants s'y épanouissent et c'est un plaisir pour eux d'apprendre un métier qui leur plaît"
Dans des spécialités recherchées (bâtiment, chauffage, lunetterie, horlogerie, chaudronnerie...) oui, mais combien de titulaires du bac pro vente... nous encaissent nos courses au supermarché ? La réalité rattrape les illusions nourries lors des portes ouvertes des CFA...

Bien à vous,
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
1 778
Ok, rien ne va ; on se demande alors comment ça se fait qu'il y a si peu de gens qui se plaignent au pays où c'est pourtant le sport national.
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020
8 657 >
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020

Non personne ne se plaint car il est trop tard pour se plaindre une fois que l'on se rend compte de l'échec.

Qui va se plaindre d'avoir fait un apprentissage mineur, présenté comme une formation, quand il se rend compte que son diplôme ne lui rapporte que le SMIC ? Ou carrément pas de travail ? Ou que les conditions vécues de son apprentissage l'ont dégoûté ? La personne ne sortira pas dans la rue avec une pancarte. Elle va rejoindre Pole Emploi, se réorienter dans l'idéal, ou... succomber aux dispositifs prévus par l'Etat pour prolonger l'exploitation de la jeunesse sans lui offrir de perspectives (le service civique par exemple).

Cdt
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020
1 778 >
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020

Ce débat est totalement stérile parce que votre idée est tellement grossièrement négative ! Si tous les apprentissages étaient tels que vous le décrivez ça se saurait depuis longtemps. Je veux bien admettre que ce n'est pas toujours parfait, mais une majorité de jeunes apprentis sortent d'apprentissage avec un savoir faire à proposer contrairement à beaucoup d'étudiants de longue durée qui se retrouvent aussi dans les bras de pôle emploi et dégoûtés au final.
Messages postés
28117
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 août 2020
8 657 >
Messages postés
5621
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2020

"Si tous les apprentissages étaient tels que vous le décrivez ça se saurait depuis longtemps."

Soyons précis... je l'indique bien pourtant, je ne traite ici que des apprentissages précoces pour les mineurs.

Et pour moi aucun débat n'est stérile.

:)
Dossier à la une