Problème de préavis de location

Signaler
-
Messages postés
35007
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2020
-
Bonjour,
Je loue un appartement depuis janvier 2020 pour une durée de 6 mois déjà établie avec mon propriétaire. Celui-ci m’avait dit que je pouvais le prévenir une semaine en avance de mon départ et je l’ai cru sur parole. J’ai bien respecté ce "préavis" d’une semaine seulement, au final il réclame un préavis d’un mois et je me retrouve à payer le mois de juillet alors que je pars aujourd’hui, mardi 30 juin.
Je voulais savoir si il y avait une quelconque solution pour moi, mon contrat s’arrêtant le 30 juin je n’ai donc pas de salaire en juillet.

6 réponses

Messages postés
22389
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juillet 2020
4 779
Bonjour,

Que vous répondre puisque votre bail ne correspond à rien ! Pourquoi diable faire un bail de 6 mois alors que vous pouvez donner votre congé quand vous voulez ?

Est-ce une location nue ou meublée ?

Cordialement,

Val
Pour avoir une bonne réponse, il faut déjà poser la bonne question !
Messages postés
44
Date d'inscription
lundi 18 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2020
16
Bonjour! Je ne m'étendrai pas sur ce que je pense de la location en direct et de ces propriétaires qui veulent faire la pluie et le beau temps selon ce qui les arrange... Vous devriez déjà nous dire si vous avez un bail écrit (au point où on en est!) et s'il y est fait mention de préavis. Comme on dit, "seuls les écrits restent"!..
Messages postés
24066
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juillet 2020
9 460
Bonjour,
Votre bail ne respecte pas la loi en terme de durée.
Le préavis légal donné par le locataire est de 3 mois (ou 1 mois si meublé).
Donc ce préavis de 1 semaine est illégal.
Renseignez vous un peu sur la loi de 89, vous éviterez d'être le "pigeon".
Messages postés
24066
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juillet 2020
9 460
Question : avez vous bien remis votre lettre de congé au bailleur contre un reçu daté et signé ?
Sinon votre bail continue encore et encore ....
Messages postés
10
Date d'inscription
dimanche 7 juin 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2020

si votre demande de préavis exceptionnelle de 1 semaine n'a pas été acté et signé. vous ne pouvez rien faire
Le préavis c'est 1 mois ou 3 mois si meublé ou pas.
C'est noté quoi sur votre bail ?
Messages postés
35007
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2020
8 482
bonjour,

sauf si votre bail est régi par la loi ÉLAN (bail mobilité) https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/67605-loi-elan-loi-logement-2018-details-du-texte, pour laquelle un bail peut être légalement conclu de 1 à 10 mois, votre bail de 6 mois est illégal et pourrait être requalifié par un tribunal :
--> soit en bail de location meublée de 1 an, renouvelable par tacite reconduction et pour lequel le locataire peut donner congé avec un préavis de 1 mois,
--> soit en bail de location nue de 3 ans, renouvelable par tacite reconduction et pour lequel le locataire peut donner congé avec un préavis de 3 mois, sauf s'il bénéficie d'un préavis réduit à 1 mois pour le motif de "zone tendue" https://www.pap.fr/bailleur/ville-zone-tendue/liste ou autres motifs énoncés ici https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168

La loi prévaut sur un bail : donc, puisque votre bailleur refuse le préavis de 1 semaine (qui avait été seulement "oral" d'après ce que vous dites, donc inexistant), redonnez votre congé en respectant le préavis adéquat.

Votre préavis démarrera à la RÉCEPTION effective par le bailleur de la notification du congé, pour se terminer - DE DATE à DATE - 1 mois ou 3 mois après selon le cas.

Pour un congé avec préavis réduit à 1 mois, le justificatif du motif doit IMPÉRATIVEMENT accompagner la notification du congé (sauf pour le motif de « zone tendue », lequel doit juste être mentionné, car d’ordre public) ; à défaut de justificatif joint, le préavis reste de 3 mois.

Loyer et charges restent dus jusqu’à la fin dudit préavis, sauf si - pour un départ anticipé - le bailleur reloue avant la fin dudit préavis.
Et dans ce dernier cas (relocation avant la fin du préavis du locataire sorti), celui-ci ne doit loyer et charges QUE jusqu’à la veille de l’entrée dans les lieux du nouveau locataire (= jusqu’à la veille de la remise des clés, qui n’est pas obligatoirement la date de signature), car il est illégal pour un bailleur d’encaisser 2 loyers simultanément pour le même logement.

Gardez copie de votre courrier (ainsi que les 2 récépissés si choix du R+AR).

cdt.
Dossier à la une