Location saisonniere

Signaler
-
Messages postés
34894
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2020
-
Bonjour,
Nous avons fait une location saisonnière a Bordeaux de six a mois à cause du covid car nous somme de nice et nous voulions aménager sur Bordeaux mon conjoint a trouver du travail et nous étions sur une maison . Action logement se sont occuper de nous mais tout c est arrêter avec le covid.c est pour ça qu on du louer poursuit six car nous savons combien ça aller dure nous avions mis au courant le propriétaire. Maintenant nous lui avons dit qu on partait 10 juin . Car nous avons pu visiter notre maison le 26 mai et le 29 mai 2020 nous avons une une réponse positive nous avons fait les états des lieux le 4 juin .maintenant elle nous oblige de rester jusqu'à au 30 juin nous pensions payer les jours au proratas et de plus belle veut garder la caution en guise du loyer de juin à t elle le droit de faire ça. Pour ma part profiter des gens qui a trimer à cause du covid et dépenser de l argent entre les hotel merci de me répondre car nous savons plus .

1 réponse

Messages postés
34894
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2020
8 450
bonjour,

pas très explicite votre post !
"c est pour ça qu on du louer poursuit six car nous savons combien ça aller dure"

Je comprends que vous avez pris une location saisonnière pour 6 mois :
or, une location saisonnière est pour une résidence principale (c'était peut-être votre cas en attendant votre futur logement ?) ET pour un maximum de 3 mois (et, pour votre info personnelle, pour un contrat légal de location saisonnière par exemple de 60 jours avec un départ du locataire au bout de 45 jours, le coût total des 60 jours est quand même dû au propriétaire, sauf s'il relouait entre le 46° et le 60° jour).

Donc votre contrat de location saisonnière se requalifie en contrat de location meublée (car je suppose que cette location était meublée ??), et, de ce fait, vous devez donner votre congé au bailleur avec un préavis de 1 mois (de 3 mois si la location était nue ET hors zone tendue).
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168

Un préavis locatif démarre à la réception effective par le bailleur de la notification du congé, pour se terminer - DE DATE à DATE - 1 mois après (dans votre cas actuel).

Loyer et charges sont dus jusqu’à la fin dudit préavis, sauf si - pour un départ anticipé - le bailleur reloue avant la fin dudit préavis.

cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Dossier à la une