Donation à petite-fille

leicita
Messages postés
45
Date d'inscription
lundi 1 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 mai 2022
- Modifié le 24 mai 2020 à 18:22
 LEICITA - 24 mai 2020 à 19:24
Bonjour,

Notre petite-fille (unique, son père est DCD) va être maman (nous n'avons pas d'autre enfant); avec son compagnon elle envisage d'acheter une maison; nous voudrions l'aider pour cet achat mais ils sont simplement en couple pas pacsés; s'il y avait une séparation que deviendrait la somme que nous lui aurions donnée, la maison étant sans doute achetée aux deux noms ?(nous ne savons pas)
Quel montant avons-nous le droit de donner et que CELA LUI RESTE EN BIEN PROPRE ? (nous avons malheureusement eu un cas dans la famille où notre nièce - sans contrat de mariage - a du partager avec son mari.

Ils visitent un bien qui semble leur plaire demain, donc j'aimerais si possible une réponse URGENTE.

MERCI de votre aide.

LEICITA

1 réponse

condorcet
Messages postés
38759
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
26 septembre 2022
17 759
24 mai 2020 à 18:53
Quel montant avons-nous le droit de donner ..........................................................?
Etant votre unique présomptive héritière directe,vous et votre conjoint, pouvez lui donner 100000 € chacun sans qu'elle soit redevable de droits de donation, soit 200000 €.
Il lui suffira de déposer une déclaration de "don manuel" auprès des services de l'administration dont elle dépend territorialement,et, de faire mentionner dans l'acte notarié l'origine des fonds investis.

...............................................................et que CELA LUI RESTE EN BIEN PROPRE ?..
En acquérant avec son compagnon, ensemble ils vont donc créer une "indivision conventionnelle" au sein de laquelle chacun sera propriétaire de droits indivis en proportion de son investissement pouvant être 50/50, 60/40 ou autre fraction.

malheureusement eu un cas dans la famille où notre nièce - sans contrat de mariage - a du partager avec son mari.
Sans un contrat de mariage, le régime matrimonial des époux étant la "communauté légale de biens réduite aux acquêts", les biens acquis pendant le mariage sont censés appartenir à parts égales entre les époux.

Aussi, lorsque l'un d'eux disposait de fonds avant son mariage ou reçus par donation, il doit le préciser au notaire afin que ces fonds "propres" se transforment en biens immobiliers "propres" par substitution.
2
MERCI pour votre réponse très détaillée. J'espère qu'elle et nous en feront bon profit.

LEICITA
0