Abonnement annuel résiliation

Signaler
-
Messages postés
30440
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 mai 2020
-
Bonjour,

J'ai souscrit en mars un abonnement annuel chez une estheticienne afin de bénéficier d'un tarif préférentiel.

Abonnement de 12 mois, prélevé 60 euros depuis avril.

Pour le moment il y a eu une prestation réalisée, celle de mars 2020 payée par chèque, et encaissée en mai (60 euros).

En avril, prélèvement de 60 euros, aucune prestation réalisée car confinement.

En avril, sur sa page Facebook, l'esthéticienne propose à ses clientes abonnement annuel un soin offert dès la reprise des rendez vous. Elle précise bien en gros OFFERT.

Je prends rdv pour le 14 mai.
La prestation pour laquelle je venais initialement n''a pas pu être réalisée puisque son appareil a lâché avant que j' arrive. Elle me fait tout de même le soin offert que j'ai choisi (manucure). Elle doit me recontacter pour refixer un rdv quand sa machine sera de nouveau fonctionnelle.

En mai, prélèvement de 60 euros. Mais prestation pas réalisée, juste le soin offert.

Hier, je la contacte afin de stopper les prélèvements et résilier mon abonnement.

Je lui demande de me rembourser la somme de 120 euros (prélèvements d'avril et mai pour lesquels aucune prestation n'a été réalisée).
Je l'informe que comme le stipule le contrat je lui réglerai la différence entre les prix promos et les tarifs normaux concernant la prestation de mars, ce qui équivaut à 50 euros.

Pour récapituler je lui ai réglé en tout 180 euros en 3 fois (1 chèque et 2 prélèvements).
J'ai bénéficie d'une prestation au tarif normal de 110 euros.
Donc elle me doit 70 euros.

Elle m'a répondu qu'en fait j'avais bien réglé 180 euros en totalité.
Mais que j'ai bénéficie de prestations à hauteur de 135 euros (elle me facture le soin OFFERT)
Qu'elle ne fait pas de remboursement et que par conséquent je bénéficie d'un avoir de 45 euros !

Son contrat ne spécifie nulle part que les soins OFFERTS doivent être remboursés par la cliente qui résilie l'abonnement.
Ni même que son institut ne procède pas à des remboursements.
Il est simplement mentionné que les prestations et les produits qui ont été payés à tarif préférentiel devront être réglés (c'est à dire payer la différence par rapport au prix normal).

Pour moi ce n'est pas légal. Et je suis dans mon droit lorsque je demande le remboursement de 70 euros !

Pouvez vous me le confirmer ?

Merci

2 réponses


Donc personne n'a de réponse à m'apporter ???

Elle est obligée de m'imposer un avoir ??? J'apparente cela à de la vente forcée !

Et me faire payer la prestation offerte alors que rien n'est spécifié dans le contrat ? Elle est dans son droit ? Ce n'est pas commercial !
Messages postés
30440
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 mai 2020
8 136
Bonjour

La gratuité annoncée de la prestation est elle actée par un écrit?

A+

Oui sur une publication Facebook elle indique qu'elle OFFRE à ses abonnées annuelles, un soin, pour pallier à l'attente que le confinement impose. Lors de mon rdv du 14 mai, lorsque j'ai bénéficie de ce soin j'étais encore abonnée. Maintenant que je résilie elle me demande de le régler me spécifiant que la résiliation annule tous les avantages dont j'ai bénéficié, mais le contrat abonnement annuel ne spécifie nulle part que la cliente doit rembourser les soins offerts !
Messages postés
30440
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 mai 2020
8 136 > Pampeline88
Re:

Conserve bien l'annonce..

Sur le fond tu as souscrit pour 12 mois.. Il y a eu une interruption due à une 'force majeure'. Les mois restant doivent être prestés (Avec report..), la prestation gratuite ne doit pas être comptabilisée car annoncée comme OFFERTE noir sur blanc..

En cas de pb agir par Recommandé si l'amiable ne donne rien..

A+
>
Messages postés
30440
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 mai 2020

D'accord merci beaucoup.

Et concernant l'avoir ?
J'ai lu que dans le cas où la prestation n'avait pas pu être réalisée, un remboursement était possible. A t elle le droit de m'imposer un avoir ? C'est de la vente forcée, cela m'oblige à consommer dans son institut et je n'en ai pas envie.
Messages postés
30440
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
24 mai 2020
8 136 > Pampeline88
Re:

Soit tu 'consommes' les 12 mois comme prévu au Contrat..

Soit tu prends l 'avoir' (qu'elle n'était pas obligée d'accorder).. Cet 'avoir n'est pas convertible en 'monnaie'..

A+
Dossier à la une