Nationalité française [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
19649
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juin 2020
-
Bonjour,
Le grand père de mes enfants à eu la nationalité française en 2014 donc mon Mari était majeur il n'a pas eu la nationalité française es que mes enfants maintenant peuvent avoir la nationalité merci

4 réponses

Non
Pas par un grand parent
Messages postés
410
Date d'inscription
mercredi 23 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2020
50
Bonsoir, si le grand père a été naturalisé ou réintégré et que votre mari était déjà majeur il peut en aucun bénéficier de cette nationalité.
Par rapport à votre question si vos enfants peuvent bénéficier de cette nationalité imaginez un peu l'injustice que ça aurait pu causer si vos enfants en bénéficient et que l'ascendant direct le fils ne peut pas... C'est juste impensable.
Messages postés
19649
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juin 2020
6 892
Si vos enfants vivent en france depuis leur naissance, ils peuvent peut-être obtenir la réintégration dans la nationalité (enfin, ils auraient pu en 2014 en même temps que leur grand père).

Si vos enfants vivent en Algérie, aucune chance.
Bonjour faut avoir la nationalité du père d'abord
Messages postés
19649
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juin 2020
6 892
Pas forcément, Il existe une situation permettant d'avoir l'a nationalité par le grand père.
Il faut qu'en 1962 le grand père (algérien) soit venu vivre en France avec ses enfants mineurs nés en Algérie, sans pour autant faire les démarches nécessaires à l'obtention de la nationalité.
Il faut que les enfants de ce grand père (donc les parents), ait vécu en France toute leur vie, et qu'ils aient eu à leur tour des enfants nés en France (donc Algérien, car pas double droit du sol).
Il faut que ces petits enfants aient vécu toute leur vie jusqu'à aujourd'hui en France.

Sachant que dans ce type de situation, parents et enfants ont/avaient de toute façon d'autres possibilités de devenir français (en particulier à leur majorité pour leur petits enfants), et le nombre de personnes toujours dans cette situation actuellement est très faible au final.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'on parle de personnes qui ont vécu toute leur vie en France, et qui y vivent aujourd'hui encore.
Dossier à la une