Je suis sous pression professionnelle

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 4 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 mai 2020
-
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 4 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 mai 2020
-
Bonjour à tous et à toutes,
embauchée en CDI au poste de secrétaire standardiste au sein d'une PME à l'issue d'une période d'essai d'un mois (mois de décembre 2019), je suis sous pression.

J'en explique les raisons:

Mes expériences professionnelles précédentes, clairement identifiées et décrites sur mon CV sont du domaine de l'accueil physique et téléphonique en entreprise, expériences auxquelles s'ajoutent deux années au poste de chargée de clientèle au sein d'un centre artistique.
Le poste que j'occupe actuellement est un poste de secrétariat dont les fonctions sont les suivantes : gestion d’un standard de quatre lignes, prise de commandes par téléphone, suivi des commandes, vérification et enregistrement des factures de frais généraux et de matières premières, rapprochement bons de commandes et factures, pointage des bons d’expédition, archivage des factures, déclaration d’échanges de biens à la douane, frappe de courriers et mise sous pli.

Je rappelle que je n'ai aucune expérience au poste de secrétaire, aucune formation à ce métier. Je n'ai pas non plus de formation de comptabilité, je détiens seulement un diplôme équivalent au bac littéraire.

M'avait été assuré en entretien d'embauche que je serais formée convenablement.
Ma formation au poste s'est étendue sur une semaine, la dernière semaine de novembre 2019, dans le cadre d'une Mise en Situation Professionnelle.
M'avait été assuré que je pourrais par la suite poser des questions si nécessaire à ma collègue, présente dans l'entreprise depuis plusieurs décennies et officiant à l'administration des ventes.
Assez rapidement, je n'ai plus tellement osé lui poser de questions.
Il se trouve qu'en entretien, il m'avait été précisé qu'elle avait un caractère difficile principalement dû à sa charge de travail, cependant son attitude envers moi (et apparemment envers les précédentes au poste) m'a souvent poussée à la limite du craquage nerveux.
M'avait été précisé que je pourrais solliciter l'aide de ma précédente au poste, qui a pris un poste dans un autre service de l'entreprise à l'issue de ma semaine de Mise en Situation.
Je n'ai pas pu la solliciter autant que nécessaire puisque celle-ci, et c'est logique, avait d'autres choses à faire.

J'ai beaucoup de points à aborder concernant ma situation professionnelle actuelle au sein de cette entreprise mais je ne le ferai pas dans ce message, il serait trop long.

Je subis des pressions, remarques et remontrances de la part de ma collègue et de la part de ma cheffe quant à ma progression trop lente à leur goût sur le maîtrise de mon poste.
Alors que je n'ai reçu qu'une formation, de leur propre aveu, nettement insuffisante.
Ce manque de formation, notamment sur le logiciel qui est mon outil de travail, a entraîné un manque de confiance en moi ainsi qu'un retard de progression indéniable.
Ce qui a entamé ma confiance en moi est également le comportement parfois très limite de ma collègue. Pour exemple lorsqu'elle me reprend à voix haute sur un ton agressif et méprisant alors que je suis en ligne avec un client, mes réponses ou ma patience apparemment excessive avec ce client ne lui convenant pas (je souligne bien que lorsqu'elle agit de la sorte, c'est bien quand je suis en ligne avec le client, ce qui m'a déstabilisée, poussée à bout de nerfs et déconcentrée à plusieurs reprises).

J'ai reçu la semaine dernière une lettre de Mise en Garde / Rappel des consigne en recommandé avec AR, signée par ma cheffe. Cette lettre me reproche de ne pas avoir pris une commande d'un client (?) et fait état de quelques factures fournisseurs du mois de février trouvées dans mon bureau, pas encore traitées.
Cette lettre me signale que ces manquements portent préjudice à l'entreprise et qu'il me faut, je cite, "corriger le tir".

Mes questions sont les suivantes:

- est-il normal qu'une semaine de Mise en Situation Professionnelle serve de seule semaine de formation, de plus dispensée à quelqu'un qui débute dans ce métier et dans ce domaine professionnel? Quelles sont les modalités et les objectifs d'une Mise en Situation Professionnel?

- quelle attitude dois-je adopter en face de comportements à la limite du harcèlement moral?
Quelle attitude en face de ma cheffe qui me reproche mon manque de qualifications/compétences pour le poste alors que mon CV n'est pas bidonné et que je fus embauchée malgré tout?

- Une lettre de Mise en garde / rappel aux consignes est-elle équivalente à un avertissement? Que dois-je en penser?

Merci infiniment de votre aide!


Bien à vous.



-

2 réponses

Messages postés
1359
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 mai 2020
483
Bonjour,

Pourquoi ne pas demander une vraie formation, vous y avez droit.
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 4 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 mai 2020

Bonjour,
je m'excuse de mon délai de réponse, j'ai eu quelques problèmes de connexion internet.
Pour répondre à votre question, j'ai fait savoir à plusieurs reprises que mon temps de formation avait été beaucoup trop court au regard de la difficulté du poste, chose dont tous le monde semble conscient.
J'ai obtenu une semaine supplémentaire de formation, dispensée par la comptable de l'entreprise début mars. Cependant, cette semaine n'a pas pu être passée autrement qu'à réorganiser certaines tâches et à tenter de rattraper un certain retard cumulé en grande partie à cause du manque de formation initiale.
Pour ce qui est de mon outil de travail, le logiciel utilisé, je n'ai toujours pas de formation sérieuse mais je vais faire une demande écrite pour cela. Un intervenant extérieur intervient parfois (encore trop rarement, d'après ce que j'ai compris) pour dispenser une formation complète sur ce logiciel à certains membres de l'entreprise.
Je sais de source sûre que la plupart du temps, ceux qui en font la demande ne l'obtiennent pas. Ce qui est complètement illogique. Je vais malgré cela en faire la demande car il me paraît normal d'être formée à ce niveau.

Il est compliqué de demander une vraie formation au poste, personne n'a réellement le temps, il aurait fallu que ma formation initiale soit suffisante. Il était plus ou moins prévu que la personne prenant ce poste (pour le coup, c'est donc moi) passe un mois complet en formation avec ma précédente au poste.
Au final, n'ayant eu qu'une semaine, je trouve cela irresponsable car les erreurs commises notamment au niveau des vérifications et rapprochements des bons de commande et factures ont un impact. Les erreurs au niveau des déclarations à la douane ont un impact.
Tout a un impact.
Dossier à la une