Droit protection des conjoints

Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 25 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2019
-
Bonjour,
Je voudrais une aide précise. Nous allons acquérir un bien dans un an. Nous allons nous mariés seulement mon conjoint a 3 enfants bien intéressés par l argent et moi j ai un Enfant. Nous n avons pas d enfant en commun. J aimerais que mon conjoint me protège de ses enfants en cas de son décès. Le notaire nous dit que j ai l usurfruit qui est validé par le mariage. Mais de faire un testament reste insuffisant et cela se fait après le mariage.
La question est de savoir en cas de son décès qu elle est la meilleure protection que je peux obtenir si c est lui qui décède.
Et aussi couvrir mon fils si c est moi merci
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
31486
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 octobre 2019
10941
0
Merci
Le notaire nous dit que j ai l usurfruit qui est validé par le mariage.
Ou vous avez mal compris la réponse ou le notaire s'est trompé.
Peu importe.
Dès l'instant que le défunt a un enfant né d'une précédente union, le conjoint survivant recueille 1/4 en pleine propriété des biens composant sa succession.

en cas de son décès qu elle est la meilleure protection que je peux obtenir si c est lui qui décède.
Après le mariage la donation au dernier vivant est préférable au testament.
Elle laisse au conjoint survivant le soin de choisir l'une des 3 possibilités qui lui sont offertes.
Par contre le testament permet de léguer au conjoint survivant que l'usufruit, lequel droit s'éteignant naturellement à son décès revient à l'enfant nu-propriétaire.

Par contre, vous ne pourrez pas éviter l'indivision entre le conjoint survivant et le (ou les)enfant de l'époux prédécédé.
Or cette situation peut cesser à la demande d'un seul coindivisaire, ce qui oblige parfois de vendre pour payer la part du sortant.

Par contre, ce conjoint survivant bénéficie en + d'un droit d'usage et d'habitation viager résultant de son régime matrimonial, mesure lui assurant un toit jusqu'à la fin de ses jours.

Quoi que vous envisagiez, consulter un notaire auparavant.
Commenter la réponse de condorcet
Dossier à la une