Conséquences d'une donation

- - Dernière réponse :  aymeric - 8 août 2019 à 14:44
Bonjour,
Lorsqu'une donation a été acceptée sous forme 1/4 en pleine propriété, 3/4 en usufruit, le quart en usufruit restant donne-t-il un droit d'occupation aux enfants ? (dans le cas de biens immobiliers)
Plus précisément mon frère et moi nous nous inquiétons de ne pas pouvoir accéder librement à la maison de vacances (nous sommes deux co-héritiers). Nous étions mineurs au décès de notre mère. Nous souhaitons nous protéger d'une captation des biens par des tiers (compagne de mon père -ils ne sont pas mariés - et sa descendance)

Merci pour vos éclaircissements.
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
30910
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
10425
1
Merci
nous nous inquiétons de ne pas pouvoir accéder librement à la maison de vacances
L'usufruit est un droit permettant à son détenteur de recueillir les "fruits" d'un capital dont autrui est propriétaire.
Dans le cas évoqué, seul l'usufruitier en dispose personnellement.
Il peut donc vous interdire l'accès de cette maison de vacances.

Nous souhaitons nous protéger d'une captation des biens par des tiers
Depuis le décès de votre mère vous détenez les 3/4 de sa succession en nue-propriété.
L'usufruit de votre père portant sur cette fraction s'éteindra naturellement à son décès pour revenir.
Il ne peut donc y avoir une "captation" d'héritage puisque tout est réglé depuis le décès.

La question se posera ultérieurement au décès de votre père pouvant léguer 1/3 de sa succession (la quotité disponible) à une personne de son choix sans que vous puissiez vous y opposer.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 23605 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci pour votre réponse.
Dans ce cas, quel est notre droit à sortir de cette situation qui a de fâcheuses conséquences dans les relations quotidiennes, s'il y en a un? Les biens ayant été acquis à la faveur de la fortune de notre mère décédée, elle aurait sans doute été étonnée de l'usage fait de la résidence secondaire.
Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
30910
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
10425
0
Merci
Les biens ayant été acquis à la faveur de la fortune de notre mère décédée
S'agissait-il de biens personnels appartenant à votre mère (biens propres) ou de biens de communauté acquis par les époux au cours de leur mariage ?
Quel était le régime matrimonial de vos parents ?
Votre mère avait-elle vendue des biens personnels au cours du mariage ?
Il semblerait que votre père ait bénéficié d'une donation au dernier vivant ?

quel est notre droit à sortir de cette situation
Une porte de sortie sera possible, lorsque vous aurez répondu aux questions ci-dessus.
Merci.
Il s'agit de biens acquis après mariage sous communauté de biens réduite aux acquêts.
Il ne nous est pas possible de retracer finement les apports, mais aucun bien immobilier n'a été vendu pour l'acquisition de nouveaux biens.
Notre père a bénéficié d'une donation au dernier vivant.
condorcet
Messages postés
30910
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 août 2019
10425 -
Il s'agit de biens acquis après mariage sous communauté de biens réduite aux acquêts.
-Conclusion :
Vous êtes dans l'indivision avec votre père depuis le décès de votre mère :
-votre père détient la moitié de sa part de communauté + le 1/4 en pleine propriété recueilli dans la succession de votre mère soit 5/8° en pleine propriété + l'usufruit sur les 3 autres quarts ;
-les enfants ces 3/4 en nue-propriété ou 3/8° sur la masse.

En application des dispositions de l'article 815 du code civil
Nul ne peut être contraint à demeurer dans l'indivision et le partage peut toujours être provoqué, à moins qu'il n'y ait été sursis par jugement ou convention.

Vous pouvez demander le partage afin de mettre un terme à cette indivision.

Consultez votre notaire sur les détails de l'opération.
Merci. Nous allons consulter en ce sens.
Commenter la réponse de condorcet
Dossier à la une