Ennui financier pour régler mon assurance habitation

-
Bonjour

Pierre G

80 ans, veuf sans enfants.
Bonjour.J'héberge à titre gracieux un Jeune homme de 32 ans, que mon épouse et moi avons accurilli en 2004. Jeté par ses parents. Au décès de mon épouse, il a manifesté le désir de rester avec moi (2008). Il a fait des formations, mais reste sans emploi. Je ne peux le compter à ma charge car il n'est pas orphelin et pas de ma famille.

Je l'avais compté dans ma déclaration d'impôts en 2016, ça avait passé, mais les services fiscaux se sont frendu compte de l erreur 10 mois plus tard et m'ont réclamé plus de 8000€!!!Ne pouvant payer, j'ai eu droi a des saisies mensuelles de 1380€ sur ma pension ( 2600€ impots à la source retirés). Avec mon loyer (1000e tout compris ..EDF et eau et chauffage), je ne parviens plus a honorer certaines choses..(il me faut un appartement F3, car je ne couche pas avec le jeune.

Je laisse aussi 600€/mois d'un dossier de surendettement. Et le jeune Jordan, m'a amené un ami, jeté aussi de chez lui, étudiant à LILLE (3ème année) mais qui vient de rater ses examens...Je suis en large difficultés financières. Ma mutuelle MGEN refuse de m'aider, et la MAIF m'a mis en demeure de régler 270e avant ce 7 aout ( assurance logement et accidents de la vie). Donc le 7 je ne serais plus assuré...Depuis UN MOIS j'ai écrit 2 fois, ils n'ont pas répondu. J'ai en plus des ennuis de santé (borgne, mal entendant, incontinent , prothèse de la hanche, et ici arthrose du genou..

La présence de Jordan me permet de rester en un domicile personnel. Je suis retraité de l éducation nationale. Je suis donc à la quête de renseignements ou d'aide pour régulatiser cet ennui d'assurance, car je ne peux payer. Par ailleirs j'ai un retard de 1250€ sur mon loyer qui court depuis 8 mois....

Veuillez recevoir l 'expression de mes sentiments respectueux.
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
2462
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
8 août 2019
2075
3
Merci
bonjour il parait urgent de rencontrer une assistante sociale de votre quartier ou de votre mairie pour étudier votre situation financière ....... et vous hébergez deux jeunes hommes gratuitement,?

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24718 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de jodelariege
Messages postés
1452
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 août 2019
637
2
Merci
Bonjour,

Et le jeune Jordan, m'a amené un ami, jeté aussi de chez lui, étudiant à LILLE (3ème année) mais qui vient de rater ses examens...

Désolé si vous avez de l'affection pour lui mais ce jeune Jordan n'est pas très sympa de vous avoir encore plus enfoncé financièrement en amenant cette personne. Vous devriez le faire partir.

Vous apporte t'il un soutien financier ? A son age il doit travailler. ça sent l'abus de faiblesse votre histoire, et vous en êtes la victime...

Suivez les conseils de jodelariege
Commenter la réponse de AN.Banker
0
Merci
Bonjour comme déjà dit attention à l'abus de faiblesse, si jamais un de ces 2 jeunes hommes vous demande de l'argent et vous fait du chantage affectif n'hésitez pas à déposer une petite main courante, vous n'êtes pas à l'abris ce que ces 2 individus attendent patiemment qu'il vous arrive quelque chose, cela arrive assez régulièrement.

Peut être ces doutes sont infondés et peut être Jordan est il réellement proche de vous mais c'est vrai que cette situation est particulière donc il faut toujours garder de la méfiance.

Concernant votre assurance et vos loyers impayés malheureusement vous risquez tôt ou tard de ne plus être assuré et de vous retrouver à la rue, il faut donc absolument revoir votre mode de vie (loyer plus faible, ...) voir un placement sous curatelle si vous ne vous sentez plus capable de gérer seul vos finances, personnellement je vous déconseille de laisser Jordan gérer vos finances.
Commenter la réponse de George
Dossier à la une